27/01 15:31

Les assurés vont subir une hausse de leur complémentaire santé "de l'ordre de 10%" en 2024, et non de 8,1% comme annoncée par la Mutualité française, selon une estimation de l'UFC Que Choisir

Les assurés vont subir une hausse de leur complémentaire santé "de l'ordre de 10%" en 2024, et non de 8,1% comme annoncée par la Mutualité française, selon une estimation de l'association de défense des consommateurs UFC Que Choisir.

Pour établir son évaluation, la Mutualité a en effet raisonné "à âge constant", sans prendre en compte le fait que des assurés basculent chaque année dans une tranche d'âge supérieure, passant dès lors à un tarif supérieur, explique Que Choisir.

Si l'on prend en compte ces basculements, "en moyenne, c'est une augmentation de l'ordre de 10% qui serait réellement subie par les consommateurs", souligne l'association.

Cette moyenne masque en outre "des évolutions bien plus importantes, notamment pour les retraités, puisque nous recensons des hausses de 25% et même de 30%", rapporte-t-elle.

Sur le fond, l'association de consommateurs dénonce notamment des frais de gestion qui varient "énormément" entre complémentaires, qui vont de "10%" des cotisations collectées pour la mutuelle Pro BTP à "28%" pour le courtier et grossiste en assurance April.

Pour l'ensemble du secteur, les frais de gestion restent "extrêmement élevés", de l'ordre de 20% en moyenne des cotisations collectées, indique Que Choisir, reprenant une critique récurrente contre les complémentaires santé.

"Force est de constater que la concentration du secteur" (de 1.074 acteurs en 2011 à 664 en 2022) "ne s'est pas accompagnée d'une rationalisation, ni d'économies d'échelle au bénéfice des assurés", conclut l'association.

Ailleurs sur le web

Vos réactions