04/01 12:31

Le ministre délégué aux Transports Clément Beaune, qui espère rester au gouvernement, annoncera «la semaine prochaine» les projets autoroutiers que le gouvernement compte abandonner

Le ministre délégué aux Transports Clément Beaune a indiqué qu'il annoncerait «la semaine prochaine» quels projets autoroutiers le gouvernement compte abandonner, et quels chantiers il poursuivra. «Dès la semaine prochaine j'annoncerai des mesures inédites d'abandon de projets autoroutiers», a déclaré Clément Beaune au Parisien , dans une interview essentiellement consacrée à son inconfortable position au sein du gouvernement après le vote de la loi immigration dont il conteste certains aspects.

Clément Beaune avait annoncé ce tri dans les projets autoroutiers en avril 2023, alors que montait la contestation contre la construction de l'A69 qui doit relier Toulouse à Castres. «Il est clair qu'on va réduire la part des projets routiers - il n'y en aura pas zéro, il y en aura moins - pour donner une priorité assumée aux transports publics et au transport ferroviaire», avait-il alors affirmé, promettant «une analyse projet par projet» et une liste «d'ici le début de l'été».

En septembre, Clément Beaune avait encore promis «des décisions fortes dans les prochaines semaines». Pour les projets en cours «on va réduire leur impact sur l'environnement» et pour «les projets qui ne sont pas encore lancés, on va en maintenir quelques uns, puisqu'il y en a qui sont utiles, et on va en arrêter certains», avait-il dit. Le ministre a donné récemment son feu vert à l'A69, et aussi à l'A31bis qui doit doubler l'A31 existante autour de Thionville, en Moselle.

Parmi les projets étudiés, on peut citer le contournement d'Arles dans les Bouches-du-Rhône (A54), celui de Rouen (A133 et A134), l'achèvement de l'axe Rouen-Orléans avec des contournements de Chartres et Dreux (A154), la courte A412 dans le Chablais en Haute-Savoie ou l'élargissement de l'A63 au sud de Bordeaux, vers l'Espagne. Dans la perspective des élections européennes, Clément Beaune - , suggère par ailleurs «un emprunt commun européen afin de financer la transition écologique pour les classes moyennes et modestes», à l'image du plan de relance post-Covid de l'UE.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Tonton FL
4/janvier/2024 - 16h34

Beaune à l'hospice

Portrait de Philtlse
4/janvier/2024 - 13h46

Comment peut-on espérer rester au gvt après avoir menacer de démissionner 

Mais je sais que tout est possible, alors attendons pour voir