30/12 18:02

Changement d'ère sur France Inter: Rebecca Manzoni prend demain le relais de Jérôme Garcin aux manettes du "Masque et la Plume", émission dominicale culte qu’il animait depuis près de 35 ans - VIDEO

Changement d'ère sur France Inter: Rebecca Manzoni prend le relais de Jérôme Garcin aux manettes du "Masque et la Plume", émission dominicale culte sur la radio publique, que le journaliste et écrivain animait depuis près de 35 ans.

"Je veux rendre le Masque, et même tomber le Masque afin qu'il connaisse une nouvelle jeunesse, qu'il ait un nouveau visage, une nouvelle voix", lance Jérôme Garcin, 67 ans, dans un dernier épisode festif, enregistré le 22 décembre et diffusé demain. "Le Masque et la Plume", qu'il avait rejoint comme simple critique à 22 ans, "se confond avec ma vie", a-t-il confié, ému aux larmes, en intronisant sa successeure, première femme à en tenir les rênes.

"L'identité du Masque est la liberté de parole et son indépendance critique, ça restera avec moi", dit à l'AFP Rebecca Manzoni, 51 ans, avant sa première émission le 7 janvier. Passant chaque dimanche en revue l'actualité culturelle, ce "talk show à la française" sait allier "intelligence et connaissance, tout en restant grand public", salue l'historien de la radio Jean-Jacques Cheval, qui le compare à "Apostrophes" en son temps, avec Bernard Pivot sur Antenne 2.

La patronne de France Inter, Adèle Van Reeth, avait tracé la feuille de route dès le printemps dernier dans Le Monde: Rebecca Manzoni "apportera à l'émission tout l'éclectisme qui la caractérise, et cherchera à diversifier encore davantage la critique culturelle". Depuis plus de deux décennies, de sa voix chaude et singulière, elle a été tour à tour chroniqueuse, intervieweuse et animatrice de débats sur la même antenne, avec notamment "Eclectik" et "Totémic", pour laquelle elle sera toujours à l'oeuvre le vendredi matin sur une tranche resserrée de 9H20 à 10H00.

La nouvelle cheffe d'orchestre n'a pas l'intention de toucher aux fondamentaux du "Masque et la Plume" - une tribune de critiques face à un public, pour éviter l'entre-soi. Rebecca Manzoni entend "se laisser le temps", sans trop bousculer la plus ancienne émission radio d'Europe, créée en 1955 par Jean Tardieu.

Il s'agit aussi de ne pas s'aliéner les auditeurs: 1,3 million de 10H00 à 11H00, et plus de 700.000 pour la rediffusion sur la tranche historique de 20H00 à 21H00, ce qui en fait l'émission radio leader à ces horaires, selon les derniers chiffres de Médiamétrie. Sans compter les près de 700.000 écoutes en podcast. Le spectre du cinéma, de la littérature et du théâtre va s'élargir toutefois au stand-up et à la comédie musicale.

Et un gros tiers de la vingtaine d'intervenants s'en va, dont Frédéric Beigbeder, Eric Neuhoff et Eva Bettan, au profit de neuf nouvelles voix comme Raphaëlle Leyris du Monde, Florence Colombani du Point, les auteurs Blandine Rinkel et Laurent Chalumeau, ou encore la podcasteuse Perrine Quennesson ainsi que le multi-cartes Christophe Bourseiller.

Écartée et amère, Camille Nevers, aux positions souvent radicales, a souhaité ses "meilleurs voeux aux futurs vieux". Pour sa part, Rebecca Manzoni affirme ses choix, et sa volonté de "créer des contrastes entre les générations, les sensibilités, les références". Jérôme Garcin lui a transmis le conseil qu'il avait lui-même reçu: "Le Masque, c'est d'abord un spectacle".

Pas question d'"ouvrir un robinet d'eau tiède", considère celui qui assume ne pas être tendre avec les oeuvres. Savoir être tantôt "sévère", tantôt laudatif, "c'est ce qui fait que l'on est prescripteur" sur les ventes de livres et les fréquentations des salles obscures. Et de souhaiter bon courage à Rebecca Manzoni: animer l'émission dominicale "52 fois par an", lire tous les ouvrages, voir tous les films et pièces passés au crible, "c'est un vrai sacerdoce", confie ce "stakhanoviste", qui va désormais se consacrer aux siens.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Electro
31/décembre/2023 - 08h18

Je dirai plutôt changement d'air....