05/12 16:00

Le ministre de l'Education Gabriel Attal annonce qu'il "faudra créer des postes" d'enseignants, "potentiellement plusieurs milliers", pour mettre en oeuvre les groupes de niveaux en français et en maths qu'il a annoncés - VIDEO

Le ministre de l'Education Gabriel Attal a annoncé qu'il "faudrait créer des postes" d'enseignants, "potentiellement plusieurs milliers" sur le quinquennat, pour mettre en oeuvre les groupes de niveaux en français et en maths qu'il a annoncés.

"Quand je dis qu'on va faire des groupes de niveaux en français et en maths au collège, et que les groupes des élèves les plus en difficulté seront réduits, ça nécessite qu'on crée des postes", a affirmé le ministre, lors d'une conférence de presse présentant des mesures pour "remettre de l'exigence" à l'école.

"Je présenterai à la fin du mois de décembre aux organisations syndicales un nouveau schéma d'emploi pour la rentrée prochaine, tenant compte des annonces que je viens de faire sur les groupes de niveaux", a-t-il ajouté. "Il faudra créer des postes. On est en train d'évaluer ce que ça représente, mais sur le quinquennat, c'est potentiellement plusieurs milliers (de postes) qu'on va devoir créer au collège pour adapter cette scolarité".

Le ministre a annoncé mardi que des groupes de niveaux seraient créés "à compter de la rentrée prochaine" en 6e et en 5e pour les enseignements de français et de mathématiques, et "à compter de la rentrée de septembre 2025" en 4e et 3e.

Les élèves de 6e et de 5e seront désormais répartis en trois groupes de niveaux pour leurs enseignements de français et de mathématiques. Ces groupes seront "flexibles et leur dimension adaptée", a indiqué le ministre dans un courrier adressé aux enseignants. Il a leur a précisé que "des créations de postes permettront de limiter le groupe des élèves les plus en difficulté à une quinzaine d'élèves".

Gabriel Attal a présenté fin septembre un budget 2024 de l'Education prévoyant à ce stade la suppression de 2.500 postes d'enseignants, justifiée par la baisse démographique du nombre d'élèves, estimée par le ministère à 83.000 élèves en moins à la rentrée 2024. L'Etat avait supprimé 1.500 postes en 2023.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Enigma
6/décembre/2023 - 13h31

Faudrait déjà réduire les effectifs dans les classes....Et donner un poste à un enseignant qui a eut le malheur d'être en arrêt pour grave maladie et qui depuis touche l'ASS pour autre revenu.... Pas de poste, si a des heures de son domicile, pour peu d'heure devant les élèves.... Et tout ceci pour une misère, quitte à donner mon argent pour travailler ! VIVE LA FRANCE

Portrait de San Antonio
5/décembre/2023 - 17h05 - depuis l'application mobile

Bien monsieur le ministre, il faut aussi trouver le moyen de descotcher les ados de tiktok

Portrait de San Antonio
5/décembre/2023 - 16h58 - depuis l'application mobile

Bien monsieur le ministre, il faut aussi trouver le moyen de descotcher les ados de tiktok

Portrait de Bigpower
5/décembre/2023 - 16h19

Gabriel Attal me semble être le seul membre du gouvernement qui bosse et qui ne soit pas complètement incapable comme la plupart de ses collègues...    C'est bien, mais ça fait bien peu !