18/11 08:02

A Marseille, Mélodie, mère de famille de 34 ans, reste introuvable depuis le 3 novembre : Un rassemblement de ses proches est organisé aujourd'hui devant l’Hôtel de ville - Vidéo

Mélodie Mendez da Silva, âgée de 34 ans, n’a plus donné de nouvelles depuis le 3 novembre. Une information judiciaire pour disparition inquiétante a été ouverte par le parquet de Marseille (Bouches-du-Rhône), mardi 14 novembre.  Son conjoint a donné l’alerte le lundi suivant sa disparition.

Près de deux semaines après la disparition de Mélodie à Marseille, les proches de la femme de 34 ans organisent un rassemblement, ce samedi 18 novembre, devant l’Hôtel de ville.

Tout commence en fait, quelques jours plus tôt, le vendredi 3 novembre, la mère de famille sort de son appartement, dans le IVe arrondissement de Marseille, en fin d’après-midi. « J’ai eu un dernier texto d’elle à 17 h 50, a expliqué son conjoint, sur RMC . Elle me disait de faire attention sur la route, quand je rentrais du travail. Elle était déjà sortie de la maison quand je suis arrivé, à 19 h 15. »

"Je l'ai appelé, son téléphone a sonné, et je l'ai rappelé une demi-heure plus tard et son téléphone était sur messagerie et depuis je n'ai plus de nouvelle" précise-t-il.

À ce moment-là il décide "d'appeler la sœur de Mélodie, son frère, de contacter les gens de notre entourage. Et quand j'ai vu que cela faisait trop longtemps, je suis parti faire le tour des hôpitaux et ensuite je suis allé au commissariat".

Le soir même Pearl Rocha, "fait des tours dans la ville", pour tenter de retrouver Mélodie. Sans succès. De là, la famille se mobilise avec des affichettes collées un peu partout dans la ville, "des réunions tous les jours" pour tenter de collecter tous les indices possibles et toutes les connaissances font jouer leurs relations.

"J'ai contacté la presse, les influenceurs, les amis des amis, etc. Tout le monde a été mis à contribution pour diffuser largement la disparition et cela a pris de l'ampleur", détaille Patrick Tavares, le frère de Mélodie.

Rentré chez lui, il assure avoir essayé de la rappeler :  "Je suis arrivé chez nous, et elle n’était plus là. J’ai tenté de l’appeler deux fois, mais ça sonnait dans le vide. C’est là que j’ai décidé de me rendre au commissariat » . 

De son côté Pearl Rocha, le compagnon de la mère de famille dit avoir "pris contact avec des organismes et associations spécialisées dans les disparitions". "Je ne lâcherai pas tant que je ne l'aurai pas retrouvée ", lance son compagnon, qui "ne sait plus quoi répondre" au fils de 9 ans et à la fille de 15 ans de Mélodie qui "attendent des réponses sur la disparition de leur mère".

"Il y a un mois nous avons perdu notre mère, et nous sommes allés au pays pour l'enterrement. Après, elle avait l'air d'aller plutôt bien, mais chacun absorbe les choses différemment. Elle avait l'air de ne pas être trop mal, pas au point de disparaître comme cela", raconte Patrick Tavares.

Son compagnon aussi avait remarqué "de la tristesse" après le décès de sa mère et qu'"elle se renfermait un peu sur elle".

Ailleurs sur le web

Vos réactions