16/11 15:31

Le groupe Le Figaro a officialisé le rachat de Gala à Vivendi, géant des médias qui va pouvoir ainsi absorber son rival Lagardère, ayant répondu aux exigences de l'UE avec la cession de son magazine people

Le groupe Le Figaro a officialisé jeudi le rachat de Gala à Vivendi, géant des médias qui va pouvoir ainsi absorber son rival Lagardère, ayant répondu aux exigences de l'UE avec la cession de son magazine people, deux jours après celle de sa maison d'édition Editis. "L'hebdomadaire Gala a été cédé par Vivendi au Groupe Figaro", annonce ce dernier dans un communiqué, précisant que cette acquisition sera "effective d'ici à la fin novembre".

"Les deux groupes étaient entrés en négociations exclusives en juillet dernier et la cession était soumise à l'accord de la Commission européenne, qui vient d'être obtenu", est-il ajouté. Cette annonce survient deux jours après la finalisation du rachat d'Editis par le milliardaire tchèque Daniel Kretinsky.

Le groupe Vivendi, contrôlé par le milliardaire Vincent Bolloré, était contraint à ces deux opérations par Bruxelles dans le cadre de son opération publique d'achat réussie sur Lagardère, propriétaire du numéro un de l'édition Hachette et des médias Europe 1, le JDD et Paris Match. La commission européenne craignait notamment de voir se constituer une position dominante sur le secteur de la presse people en laissant Vivendi, également propriétaire de Voici, mettre la main sur Paris Match.

En récupérant Gala, Le Figaro entend "poursuivre la transformation de son modèle économique", selon son directeur général, Marc Feuillée, cité dans le communiqué. "Au total, 69 personnes sont concernées par ce rachat, dont 60 à la rédaction de Gala", selon le communiqué. "Les équipes de Gala se réjouissent de rejoindre un groupe de presse multi-canal, en affinité complète avec notre marque média", a assuré son directeur de la rédaction, Matthias Gurtler, cité dans le communiqué.

Créé en 1993, Gala se vend à 123.000 exemplaires en moyenne chaque semaine, selon l'Alliance pour les chiffres de la presse et des médias (ACPM), contre 182.000 pour Voici et 464.000 pour Paris Match. Fort d'un chiffre d'affaires en hausse de 15% en 2022, le groupe Figaro, détenu par la famille Dassault, est présent dans les médias, les voyages, le marketing/publicité et la billetterie, et réalise 60% de son chiffre d'affaires dans le numérique.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions