14/11 08:26

Après avoir assisté à la projection du film des attaques du 7 octobre qui va être montré à l'Assemblée, Jean-Marc Morandini, très ému, raconte sur CNews : "Je ne sais pas si j'ai eu raison d'y aller..." - Regardez

Hier soir Jean-Marc Morandini est intervenu dans l'émission de Pascal Praud, "L'heure des Pros 2" en direct sur Cnews pour revenir sur les images de l'horreur qui vont être diffusées aujourd'hui à l'Assemblée Nationale. L’un des faits majeurs des attaques du 7 octobre est qu’elles ont été massivement filmées. Par des caméras de surveillance dans les kibboutz, par les caméras embarquées dans des voitures de victimes, par les victimes elles-mêmes et par des secouristes. Et surtout par les terroristes eux-mêmes, dont beaucoup ont filmé leurs exactions avec leurs smartphones, d’autres portant à dessein des caméras sur leur torse qui ont produit des images mettant en immersion quiconque les regarde.

Ce film, d’environ trois quarts d’heure qui sera diffusé à l'Assemblée, a été réalisé par les autorités israéliennes à partir d’extraits des caméras et de téléphones des commandos du 7 octobre, tués ou faits prisonniers, et d’images captées par des victimes et des secouristes. On y voit des tueries de civils, des cadavres décapités et des corps d’enfants brûlés.

Jean-Marc Morandini a pu voir ces images hier après-midi avec quelques journalistes à l'invitation de l'Ambassade d'Israël. Sous le choc, après le visionnage, il s'est interrogé face à Pascal Praud, sur l'humanité de ceux qui avaient ces actes, tout en s'amusant, riant et se filmant. Jean-Marc Morandini a raconté rapidement quelques scènes qui l'avaient choqué, comme ce garçon qui a vu son père tué devant lui par une grenade et qui s'est mis à hurler "Pourquoi, je suis encore vivant alors que mon père est mort ? Pourquoi je ne suis pas mort."

Interrogé par Pascal Praud, qui a reconnu lui-même ne pas avoir souhaité voir ce film,  sur le fait de savoir s'il avait eu raison d'aller à cette projection, le présentateur de Morandini Live a répondu très sincèrement, qu'il ne savait pas, car encore sous le choc de la violence des images.

Regardez un extrait de l'interview de Jean-Marc Morandini

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de BrunoNo
14/novembre/2023 - 18h51

Il faut montrer aux Français les images de ce qui les attend.

Nous autres, kouffar, dans 1 an, 5 ans, 10 ans.

Portrait de bruno.13
14/novembre/2023 - 18h26

Mélenchon et sa clique de La France Ignominieuse n'ont pas encore twitté que tout cela n'était qu'une mascarade et que c'était en fait un tournage de propagande ?

Portrait de COLIN33
14/novembre/2023 - 10h20 - depuis l'application mobile

ils l'ont montré à Mélenchon et sa clique ?

Portrait de vixen87
14/novembre/2023 - 09h46

Je sus d'accord avec Morandini, cela ne sert à rien de montrer ces images.

C'est ce que les islamistes veulent, montrer la terreur et la peur.

On ne doit pas rester comme des bisounours à dire qu'ils n'auront pas notre haine mais on ne doit pas rentrer dans leur jeu.

Et effectivement, on aura toujours des gens qui nous diront que ces événements n'existent pas ou que c'est une invention ou des images truquées.

Portrait de Ocarina
14/novembre/2023 - 09h36
Decenale a écrit :

Il faut montrer ces images. Tant qu'on ne le fait pas les gens ont le luxe de faire comme si ça n'existait pas.

Le gouvernement fait pareil avec celles des attentats, c'est pour ça qu'ils n'ont aucun impact sur les français qui continuent de dormir.

On a tous vu en boucle la mort de George Floyd.

Même en les montrant, les obtus du cerveau contesteraient la vérité.

 

Portrait de Archimede
14/novembre/2023 - 09h55

Il faut montrer ça à tous les salopards propalos pour qu'ils sachent vraiment pour quoi et pour qui ils se battent. Et qu'ils aient une idée de ce qu'il s'est passé au Bataclan. Les propalos sont du coté du nazisme de notre temps.

Portrait de Decenale
14/novembre/2023 - 08h36

Il faut montrer ces images. Tant qu'on ne le fait pas les gens ont le luxe de faire comme si ça n'existait pas.

Le gouvernement fait pareil avec celles des attentats, c'est pour ça qu'ils n'ont aucun impact sur les français qui continuent de dormir.

On a tous vu en boucle la mort de George Floyd.