13/11 10:46

Canada: Une école juive de Montréal, déjà visée la semaine dernière par des coups de feu, a de nouveau été la cible de tirs, sans faire de blessé - VIDEO

Une école confessionnelle juive de Montréal, au Québec, déjà visée la semaine dernière par des coups de feu a de nouveau été la cible de tirs hier, sans faire de blessé, a annoncé la police municipale, sur fond de tensions liées au conflit au Proche-Orient. « Vers 5H00 locale (10H00 GMT), plusieurs appels ont été reçus au 911 (police, ndlr) pour des coups de feu entendus par des citoyens », a déclaré la porte-parole de la police, Véronique Dubuc.

A leur arrivée à l’école Yeshiva Gedola, dans la province canadienne francophone, les policiers ont découvert « des projectiles sur la façade » de l’école et des douilles ont également été retrouvées au sol, a-t-elle précisé. La police a confirmé à l’AFP que « personne » ne se trouvait à l’intérieur de l’école au moment des tirs. Des témoins ont affirmé avoir vu un véhicule prendre la fuite « rapidement » après les coups de feu, a-t-elle ajouté.

Cet établissement scolaire fait partie des deux écoles juives de Montréal qui, dans la nuit de jeudi à vendredi, avaient été ciblées par des coups de feu, provoquant une onde de choc au Québec. « Le fait que les gens se soient permis d’attaquer la même cible encore une fois démontre la gravité de la situation », a affirmé le porte-parole de l’école Lionel Perez, lors d’une conférence de presse dimanche. Les cours se poursuivront comme d’habitude, a-t-il toutefois ajouté.

« N’importons pas la haine et la violence qu’on voit ailleurs dans le monde », a déclaré sur X (anciennement Twitter) le Premier ministre du Québec, François Legault, assurant que « tous les efforts seront entrepris pour trouver et punir les coupables ». La maire de Montréal Valérie Plante a pour sa part condamné « un geste odieux » et a exhorté les habitants à « absolument combattre l’antisémitisme ». « Nous n’accepterons pas que Montréal soit le théâtre de tels actes », a-t-elle affirmé sur X.

Le Premier ministre du Canada Justin Trudeau, avait lui-même condamné cet acte de violence et lancé un appel au calme. Toujours dans la métropole québécoise, deux cocktails Molotov ont visé la semaine dernière une synagogue, endommageant légèrement le bâtiment sans faire de blessé.

A l’université Concordia, deux groupes d’étudiants se revendiquant l’un pro-israélien et l’autre pro-palestinien en sont venus aux mains mercredi, blessant trois personnes, selon l’établissement. La police a arrêté une femme pour « voie de fait », ou agression physique.

Cette nouvelle attaque contre une école juive au Québec survient au moment où nombreux pays dans le monde, notamment en Europe, font face à une résurgence d’actes antisémites depuis qu’Israël pilonne sans relâche depuis plus d’un mois la bande de Gaza, un territoire palestinien assiégé.

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions