20/09 20:12

Charles III en France : Le souverain britannique et la reine Camilla sont au château de Versailles avec le Président et son épouse Brigitte pour le dîner d'Etat

20h02 : Le souverain britannique et la reine Camilla sont au château de Versailles avec le Président et son épouse Brigitte pour le dîner d'Etat

.

.

18h28: Les premiers invités sont en train d'arriver au château de Versailles pour le grand dîner donné par Emmanuel Macron.  Parmi eux, le spécialiste des têtes couronnées Stéphane Bern, l'acteur britannique Hugh Grant, ou encore la comédienne Carole Bouquet.

.

.

16h42: Charles III et Emmanuel Macron viennent de terminer leur entretien, et de quitter ensemble le Palais de l'Elysées. Ils déambulent actuellement, ensemble, Rue du Faubourg Saint-Honoré, pour un bain de foule. Le roi et le président se rendent à pieds à l'ambassade du Royaume-Uni, qui se trouve à quelques centaines de mètres. 

16h04: Accompagnée de Brigitte Macron, avec qui elle a passé un moment, Camilla quitte seule le Palais de l'Elysée

Charles III, quant à lui, est actuellement en entretien avec Emmanuel Macron

15h41: Charles III vient d'arriver à l'Elysée au côté d'Emmanuel Macron pour un entretien

.

.

15h13: La cérémonie militaire est terminée. Emmanuel Macron et le roi Charles III vont descendre les Champs-Elysées pour se rendre à l'Elysée où ils auront un entretien en tête-à-tête

14h54: Charles III et Emmanuel Macron ont déposé une gerbe de fleurs sous l'Arc de Triomphe avant le ravivage  de la flamme sur la tombe du Soldat inconnu. Quelques minutes plus tard, le couple royal accompagné d'Emmanuel et Brigitte Macron sont allés à la rencontre des anciens combattants.

.

;.

14h42: Le roi et la reine sont arrivés sur les Champs-Elysées, quelques minutes après l'arrivée de Emmanuel Macron et Brigitte Macron. Après les hymnes, Charles III et Emmanuel Macron ont passé en revue les troupes présentes sous l'Arc de Triomphe.

.

.

14h36: Le Président Emmanuel Macron vient de quitter l'Elysée pour la cérémonie de ravivage de la flamme sur la tombe du Soldat inconnu

.

14h20: Le point sur ce que l'on sait

Après un premier rendez-vous manqué il y a six mois, le roi Charles III a entamé mercredi une visite d'Etat de trois jours en France, empreinte de solennité et de faste, pour célébrer la relance de l'amitié franco-britannique après les turbulences du Brexit.

 

L'avion royal, aux couleurs de l'Union Jack, a atterri vers 14H00 (12H00 GMT) à l'aéroport parisien d'Orly où Charles III, 74 ans, et Camilla, 76 ans, vêtue de rose et coiffée d'un chapeau assorti aux allures de béret, ont été accueillis par la Première ministre Elisabeth Borne.

Charles III et Camilla sont désormais attendus par le président français Emmanuel Macron et son épouse Brigitte à l'Arc de Triomphe à 14H45 (12H45 GMT) pour une cérémonie de ravivage de la flamme sur la tombe du Soldat inconnu, suivie d'une descente des Champs-Elysées. La Patrouille de France et les Red Arrows, la patrouille acrobatique de la Royal Air Force, effectueront un passage conjoint dans le ciel parisien.

Le roi et le président emprunteront ensuite l'avenue la "plus célèbre du monde" à bord d'une Citröen DS7 décapotable escortée par 136 chevaux de la Garde républicaine pour rejoindre le palais de l'Elysée où ils auront un entretien en tête-à-tête.

En mars, la visite de Charles III en France, qui aurait dû être sa première visite en tant que roi à l'étranger, avait dû être annulée à la dernière minute sur fond de violentes manifestations en France contre la réforme des retraites. Il s'était finalement rendu à Berlin.

Six mois plus tard, le calme est revenu et l'heure est de nouveau à "l'Entente cordiale", ou concorde franco-britannique, dont les 120 ans seront célébrés en avril.

Lors d'un sommet en mars, Emmanuel Macron et le Premier ministre Rishi Sunak avaient tourné la page de plusieurs années de brouilles sur le Brexit, la pêche et les migrants. Pour ces grandes retrouvailles, la France, qui décapita son dernier roi en 1793, a sorti le grand jeu.

"Bienvenue votre majesté!", avait lancé mercredi matin sur X (ex-Twitter) Emmanuel Macron. "Vous étiez venu en tant que prince, vous revenez en tant que roi", ajoute-t-il, dans un message accompagné d'une vidéo des précédentes visites en France du prince héritier.

 

14h14: Le couple royal vient de quitter l’aéroport d’Orly. Direction : la place de l'Étoile, à Paris, où une cérémonie d'accueil les attend à partir de 14h45.

Peu avant 15H00 (13H00 GMT), Charles III et Camilla seront accueillis en grande pompe par Emmanuel et Brigitte Macron à l'Arc de Triomphe pour une cérémonie de ravivage de la flamme sur la tombe du Soldat inconnu suivie d'une descente des Champs-Elysées. Le roi et le président emprunteront l'avenue la "plus célèbre du monde" à bord d'une Citröen DS7 décapotable escortée par 136 chevaux de la Garde républicaine pour rejoindre le palais de l'Elysée où ils auront un entretien en tête-à-tête.

14h09: Accompagné de la Reine, Charles III vient de descendre de son avion. Il a été accueilli par la Première ministre Elisabeth Borne.

.


13h57: Le Roi vient d'arriver à l'aéroport d'Orly où il va être accueilli par la Première ministre Elisabeth Borne.

13h52: Le roi doit arriver dans les prochaines minutes à Orly avant de se rendre sur les Champs-Élysées

.

.

 

13h15: Le roi Charles III a décollé vers 13h de Balmoral, en Ecosse. Il est attendu à Orly, à 14h pour le début de sa visite en France.

13h09: La visite, qui doit durer trois jours, "intervient dans un contexte de resserrement des liens entre le Royaume-Uni et la France", se félicite l'Elysée. Lors d'un sommet en mars, le président français et le Premier ministre Rishi Sunak avaient permis une "reconnexion" entre les deux capitales après plusieurs années houleuses quand Boris Johnson résidait à Downing Street sur le Brexit, la pêche ou les migrants. Soucieux de ne rien laisser au hasard, Emmanuel Macron a aussi reçu mardi le chef de file de l'opposition britannique, Keir Starmer, favori dans les sondages pour les élections prévues d'ici début 2025.

12h37: A quelques heures de sa venue en France, le Président Emmanuel Macron a adressé un message sur X (ex-Twitter) au Roi Charles III. « Vous avez visité la France en tant que prince, vous revenez en tant que roi. Bienvenue votre Majesté ».

.

.

12h07: A Versailles, la République va mettre les petits plats dans les grands : homard bleu, volaille de Bresse et macaron à la rose, préparés par des chefs étoilés, seront servis à la table du roi, dans une porcelaine de Sèvres. Parmi les invités, les acteurs Hugh Grant, Charlotte Gainsbourg et Emma Mackey, l'écrivain Ken Follett ou encore l'ancien entraîneur de football Arsène Wenger.

En conviant Charles III à Versailles, Emmanuel Macron s'inscrit aussi dans les pas du général de Gaulle, qui avait fait du château une véritable carte de visite diplomatique, et envoie un signal fort au Royaume-uni. Que ce soit en 1957, un an après la crise du Canal de Suez, en 1972 lors de l'entrée du Royaume-uni dans la Communauté économique européenne (CEE) ou en 2023 : "à chaque fois qu'on a voulu marquer une relation privilégiée avec l’Angleterre, il y a eu une réception à Versailles", souligne l'historien Fabien Oppermann.

11h28: Le point sur ce que l'on sait à quelques heures de la venue du Roi Charles III

Après un premier rendez-vous manqué il y a six mois, Charles III entame mercredi une visite d'Etat de trois jours en France, empreinte de solennité et de faste, pour célébrer la relance de l'amitié franco-britannique après les turbulences du Brexit. En mars, tout avait dû être annulé à la dernière minute sur fond de violentes manifestations en France contre la réforme des retraites.

Charles, dont ce devait être sa première visite officielle à l'étranger en tant que roi, s'était finalement d'abord rendu à Berlin.

Six mois plus tard, le calme est revenu et l'heure est de nouveau à "l'Entente cordiale", ou concorde franco-britannique, dont les 120 ans seront célébrés en avril. "La visite intervient dans un contexte de resserrement des liens entre le Royaume-Uni et la France, se félicite l'Elysée.

Lors d'un sommet en mars, Emmanuel Macron et le Premier ministre Rishi Sunak ont tourné la page de plusieurs années de brouilles sur le Brexit, la pêche et les migrants. Pour les grandes retrouvailles, la République a sorti le grand jeu, des Champs-Elysées à la galerie des Glaces du château de Versailles.

Peu avant 15H00 (13H00 GMT), Charles III et Camilla seront accueillis en grande pompe par Emmanuel et Brigitte Macron à l'Arc de Triomphe pour une cérémonie de ravivage de la flamme sur la tombe du Soldat inconnu suivie d'une descente des Champs-Elysées. Le roi et le président emprunteront l'avenue la "plus célèbre du monde" à bord d'une Citröen DS7 décapotable escortée par 136 chevaux de la Garde républicaine pour rejoindre le palais de l'Elysée où ils auront un entretien en tête-à-tête.

Autre temps fort de la visite, un dîner d'Etat sera offert dans la soirée dans la prestigieuse galerie des Glaces. Un clin d'oeil à la mère du roi, Elizabeth II, qui fut invitée à déjeuner dans le même décor somptueux en 1957 et revint à Versailles en 1972.

Le roi était sensible à l'idée de "marcher dans les pas de sa mère", souligne l'Elysée. Il se rendra aussi jeudi au Marché aux fleurs, que sa mère affectionnait et qui avait été rebaptisé du nom de la reine en 2014, au coeur de Paris. A Versailles, la République va mettre les petits plats dans les grands : homard bleu, volaille de Bresse et macaron à la rose, préparés par trois chefs, seront servis dans une porcelaine de Sèvres. Ce faste pourrait cependant être dommageable à l'image du président Macron, six mois après la crise des retraites, et dans un contexte de forte inflation.

10h43: En conviant Charles III à Versailles, Emmanuel Macron s'inscrit aussi dans les pas du général de Gaulle, qui avait fait du château une véritable carte de visite diplomatique, et envoie un signal fort au Royaume-uni. "Le château de Versailles représente la France, l'excellence française à l'étranger.

Il s'agit d'honorer son hôte et d'une certaine manière de l'impressionner", rappelle l'historien Fabien Oppermann, auteur du "Versailles des présidents". Que ce soit en 1957, un an après la crise du Canal de Suez, en 1972 lors de l'entrée du Royaume-uni dans la Communauté économique européenne (CEE) ou en 2023 : "à chaque fois qu'on a voulu marquer une relation privilégiée avec l’Angleterre, il y a eu une réception à Versailles", dit-il.

10h15: Pour sa venue, Emmanuel Macron va offrir au roi Charles III une édition originale des « Racines du ciel » de Romain Gary. Le Roi recevra également une médaille en hommage aux combats que le souverain mène depuis des décennies en faveur de l'environnement.

09h55: Le roi, qui entend asseoir son image à l'international un an après son accession au trône, entamera demain la partie la plus politique de sa visite avec un discours à la tribune du Sénat, la chambre haute du parlement français, une première pour un souverain britannique.

Il mettra aussi en avant un sujet qui lui tient à coeur, l'environnement, lors d'une table ronde sur le réchauffement climatique qu'il clôturera avec le président Macron au Museum national d'histoire naturelle puis vendredi à Bordeaux, dans une région durement frappée par les incendies en 2022 et qui compte de nombreux Britanniques.

"Le roi Charles qui n'était encore que le prince Charles il y a un an est en train de se positionner sur la scène internationale comme une figure dirigeante", relève l'historien britannique Ed Owen. Pour la circonstance, 8.000 policiers et gendarmes seront mobilisés mercredi et jusqu'à 12.000 vendredi, où la visite du roi coïncidera aussi avec celle du pape François à Marseille.

08h34: Pour sa première visite officielle dans l’Hexagone, le souverain britannique aura droit à tous les honneurs, dont celui d’un survol de Paris par la Patrouille de France. Les avions de l’Armée de l’Air ne seront pas les seuls à zébrer les cieux, puisqu’ils seront rejoints par ceux de la Royal Air Force (les «Red Arrows»), «pour un total de dix-huit avions», a indiqué ce mardi la préfecture de police de Paris. Le survol de la capitale aura lieu entre 14h25 et 14h51.

Au même moment, Charles III et son épouse Camilla se trouveront au niveau de l’Arc de Triomphe pour le ravivage de la flamme du soldat inconnu.

08h00: Le souverain, en visite pour trois jours, est attendu pour un dîner d'État, ce soir, au château de Versailles, en présence de plus de 150 invités dans la galerie des Glaces. Son voyage, prévu initialement pour le printemps, avait été reporté en raison des manifestations contre la réforme des retraites. Cette visite sera donc la première en France en tant que roi.

Malgré ce premier rendez-vous manqué au printemps dernier, le programme du monarque britannique de 74 ans et de la reine Camilla, 76 ans, n'a pas été beaucoup modifié. Il oscille entre engagements symboliques forts et rencontres avec des acteurs de la société civile française.

À son arrivée à Paris, le couple royal sera accueilli par le président Emmanuel Macron et son épouse Brigitte à l'Arc de Triomphe, où ils raviveront la flamme du Soldat inconnu en début d'après-midi, avant de descendre les Champs-Élysées, et de participer au fameux dîner d'État au château de Versailles.

Le bureau du président français a déclaré que ce dîner fait écho à la visite d'État de la reine Élisabeth II en 1972, lorsqu'elle a été accueillie au palais par le président Georges Pompidou.

Le roi Charles a apprécié l'idée de suivre les traces de sa mère, selon l'Élysée. Au menu, deux chefs étoilés ont prévu du homard bleu en entrée et de la volaille de Bresse.

À Paris, Charles III prononcera également un discours devant les parlementaires au Sénat, durant lequel il devrait s'exprimer en partie en français, comme en mars dernier lorsqu'il avait parlé en allemand devant le Bundestag à Berlin lors d'un déplacement qui devait suivre celui initialement prévu à Paris.

Les deux chefs d'État mettront aussi en avant des sujets qui leur tiennent à cœur, comme l'environnement, la promotion de la lecture ou l'entrepreneuriat des jeunes.

 

<

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Lannion
21/septembre/2023 - 11h49
Lotus14 a écrit :

Madame Macron Brigitte épouse du Président qui a embrassé Camilla Reine consort du Royaume Uni : c'est une première   !!! toutes les épouses des Présidents font une révérence !!! 

Les  journaux du  monde entier en parle 

Non, la révérence n'est en rien obligatoire. Je n'aime pas Brigitte Macron mais elle n'a commis aucune entorse au protocole. Les épouses des présidents américains ne la font pas.

Elle aurait fait une révérence, vous auriez dit qu'elle se mettait à quatre pattes devant Camilla...

Portrait de Lotus14
21/septembre/2023 - 11h23

Madame Macron Brigitte épouse du Président qui a embrassé Camilla Reine consort du Royaume Uni : c'est une première   !!! toutes les épouses des Présidents font une révérence !!! 

Les  journaux du  monde entier en parle 

Portrait de Lannion
21/septembre/2023 - 10h41
Lotus14 a écrit :

Autrefois le Roi dépensait des sommes extravagantes , faisait des repas prestigieux avec son entourage et le peuple crever la dalle  je crois bien qu'on y revient !!!!!!

Je ne suis pas d'accord. Nous n'y revenons pas car ça a toujours été le cas. Qu'ils soient de droite ou de gauche, empereur, roi ou président, nos gouvernants ont toujours dépensé "des sommes extravagantes" pendant que le peuple "crevait la dalle". C'est ainsi.

Après, il est plus important de penser à ce que rapportent ces fastes : déjà de belles images, la mise en avant du savoir faire français. Puis derrières ces "sommes extravagantes" il y a toutes les petites gens qui en ont profité

Portrait de iceman
20/septembre/2023 - 21h13
LEON a écrit :

Quand on se fait le champion de la lutte contre les inégalités sociales on ne s'affiche pas en grandes pompes pendant des heures en public avec les rois  . Il pouvait  le recevoir avec bien plus de discrétion et sans se faire mousser . Encore une fois , faites ce que je dis et pas ce que je fais .

Arrêtons le bien démago... Recevoir le roi d'Angleterre en grandes pompes c'est donner une image positive de la France à travers les images qui traverseront le monde participant ainsi aux retombées touristiques. C'est comme critiquer l'argent donné à la famille royale en Angleterre alors que les études montrent qu'elle rapporte 10 fois plus en retombées.

Portrait de COLIN33
20/septembre/2023 - 20h47 - depuis l'application mobile

il se la pète notre Président

Portrait de celec
20/septembre/2023 - 16h52
LEON a écrit :

Apparemment la lutte contre les inégalités sociales est en pleine panne ...la lutte contre les inégalités sociales ne se gêne pas pour tondre le contribuable manant au profit de l'immigration et pour , dans le même temps festoyer avec la monarchie . Un peu de pudeur et de modestie serait bienvenue ? L'exemple est supposé venir d'en haut .

Encore une fois, il ne faut pas tout mélanger, c'est normal de bien recevoir un dirigeant de ce monde, après on ne peut qu'être d'accord sur le diagnostique... 

Portrait de COLIN33
20/septembre/2023 - 15h36 - depuis l'application mobile

Si on ignore
Macron 1er, c'est relativement sobre, Kate ferait bien de conseiller Camilla sur son vestiaire, toutefois elle paraît simple et décontractée

Portrait de celec
20/septembre/2023 - 15h32
gjashtëmbëdhjetë a écrit :

 À quoi sert tout ce tralala ? Tout le monde s'en tamponne de la monarchie british.

Encore un pognon de dingue foutu en l'air simplement pour faire des images TV avec le petit prétentieux.

Ridicule ce commentaire !!!! 

Portrait de celec
20/septembre/2023 - 15h31
LEON a écrit :

Il y a 2 classes de citoyens , les élus et les Rois d'un côté et les autres de l'autre ...Où en est le Président dans sa lutte contre les inégalités sociales ?

Alors là, pardon mais je ne vois pas le rapport !!! 

Portrait de christ59200
20/septembre/2023 - 14h32
gjashtëmbëdhjetë a écrit :

 À quoi sert tout ce tralala ? Tout le monde s'en tamponne de la monarchie british.

Encore un pognon de dingue foutu en l'air simplement pour faire des images TV avec le petit prétentieux.

Ben peut être à resserrer voir rétablir les liens qu'on a avec nos voisins britanniques. Sinon il y a de très beaux cimetières anglais dans la Somme où les britanniques peuvent aussi se demander "à quoi cela a servi tout ce tralala". Je suis loin d'être un monarchiste, mais je conçois que ce genre de visite est nécessaire pour que L'Europe (pas forcement celle de l'union européenne) fasse front devant "l'ogre" soviétique (et il ne s'agit pas d'une erreur j'ai bien dis soviétique). 

Portrait de Marie 3903
20/septembre/2023 - 14h17

Je m'aperçois que le jalousie est encore de ce monde, 

Portrait de 59
20/septembre/2023 - 11h47
Lotus14 a écrit :

Autrefois le Roi dépensait des sommes extravagantes , faisait des repas prestigieux avec son entourage et le peuple crever la dalle  je crois bien qu'on y revient !!!!!!

je suis tout a fait en accord avec vous 

Portrait de 59
20/septembre/2023 - 11h46

quel est le cout de cette visite ??? 

Portrait de Lotus14
20/septembre/2023 - 11h41

Autrefois le Roi dépensait des sommes extravagantes , faisait des repas prestigieux avec son entourage et le peuple crever la dalle  je crois bien qu'on y revient !!!!!!

Portrait de Lotus14
20/septembre/2023 - 11h17

Combien ça va nous coûter !!!!!!! tout ce tralala   ..... repas onéreux !!!!!!  protocole .... 

Qui est ce qui paie c'est nous !!!!!! 

 

Portrait de Sansfaute
20/septembre/2023 - 09h56

C'est clair que nous on peut pas se payer un fastueux dîner...

En ces temps d'inflation, il serait peut-être intelligent de réduire ces dépenses en festivités...