15/09 09:14

Les images du naufrage de Joe Biden en Inde : Propos incohérents, gaffes... La Maison Blanche met fin brutalement au discours du Président US pour tenter de sauver les apparences - Vidéo

C'est un véritable naufrage du Président Biden auquel ont assisté médusé les journalistes du monde entier ! Après la fin du sommet du G20 en Inde, Joe Biden s'apprêtait à répondre aux questions des journalistes, quand il demande, avant de prendre le micro : "On est le soir, n’est-ce pas ?".

Une question étonnante mais qui pourrait être justifiée par le décalage horaire. Mais hélas, les choses ne s'arrêtent pas là avec nouvel incident quelques secondes plus tard au micro quand il évoque le  changement climatique, avec des propos incohérents, que l'on peut ainsi traduire :

"Vous savez, c’est… et l’un… l’un d’eux est… il y a… il y a un film sur John Wayne. C’est un éclaireur indien. Et ils essaient de ramener les… je pense que c’était les Apaches… une… une des grandes tribus d’Amérique dans la réserve ... et l’éclaireur indien… l’Indien regarde John Wayne, désigne le soldat de l’Union et dit : ’C’est un soldat poney menteur à tête de chien... Eh bien, il y a beaucoup de soldats poneys menteurs à tête de chien sur le réchauffement climatique".

Une phrase incompréhensible bientôt suivie par une gaffe diplomatique à propos du Vietnam :

"Nous en avons parlé lors de la conférence dans son ensemble, nous avons parlé de stabilité, nous avons parlé de veiller à ce que le tiers-monde (!!!) , euh… Excusez-moi, le tiers-monde… le euh… l’hémisphère sud ait accès au changement"...

Devant cette catastrophe devant la presse du monde entier, Karine Jean-Pierre, porte-parole de la Maison-Blanche décide de l'interrompre...

Et le président américain de conclure alors : "Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais moi je vais aller me coucher".

Une situation qui relance une nouvelle fois les questions sur l'état de santé du Président qui, à 85 ans, souhaite se présenter pour un nouveau mandat...

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de PhilRAI
15/septembre/2023 - 18h37
Rockspring Denis a écrit :

Il n'est plus très jeune, et à son âge, j'aimerai encore avoir la force qu'il a pour voyager et même gouverner un pays.

Sinon, je trouve ça plutôt intéressant de voir ce que les Américains pensent de Donald Trump par rapport à ce que les Français de France en pensent. La vision est bien différente ici aux États-Unis.

Pour tous ceux qui soutiennent Donald Trump, je vous suggère de jeter un coup d'œil au rapport du Sénat américain, dont la majorité de la commission est affiliée au Parti républicain.

J'ai immigré aux États-Unis il y a 30 ans, dans la communauté française de Rock Springs, une petite ville où je travaille en tant que bûcheron et paysagiste. That's the context.

La campagne présidentielle de Donald Trump a été financée en partie par des fonds russes. Pour ceux qui veulent contester ça, c'est du domaine public, car les candidats doivent être transparents sur le financement de leurs campagnes. Une fois élu, Donald Trump n'a pas honoré sa dette envers les Russes. Il est souvent vu comme le président qui a laissé l'influence russe se propager. Sous sa présidence, le nombre d'investisseurs russes aux États-Unis a grimpé en flèche. Par exemple, dans notre petite ville de Rock Springs, un fonds d'investissement russe a racheté la seule banque locale. Ici, la plupart des petites banques sont indépendantes et ne sont pas liées à de grosses multinationales.

Alors oui, Donald Trump a créé des emplois (mais moins que sous la présidence de Biden, et attention, je ne dis pas que Biden est un bon président). Sous Trump, de nombreuses entreprises ont mis la clé sous la porte. J'ai travaillé 16 ans dans une entreprise spécialisée dans la découpe du bois, une enseigne très connue dans l'Ouest américain, qui a dû fermer parce que son PDG était irlandais. Toutes les entreprises dirigées par des étrangers étaient plus taxées, soi-disant pour protéger les Américains (selon le gouverneur). Plus de 1000 emplois ont été supprimés dans l'entreprise où je travaillais, et il y a eu de nombreux cas similaires, provoquant une crise économique dans le pays. Le chômage a augmenté, même dans une ville où l'industrie forestière est le secteur clé.

On se souvient aussi des tensions avec la Corée du Nord, où Donald Trump a même évoqué l'usage d'armes nucléaires. Les échanges d'insultes entre la Corée du Nord et les États-Unis étaient monnaie courante. On a l'impression que tout ça est tombé dans l'oubli. C'est même Poutine en personne qui a demandé à Trump de calmer le jeu et d'aller rencontrer Kim Jong-un en Corée. Pourquoi ? Parce que Trump était perçu comme une marionnette du régime russe, avec une dette financière à rembourser. Il n'avait pas d'autre choix que d'accepter. Il est ainsi allé rencontrer Kim Jong-un en annonçant fièrement des négociations entre les deux pays. Mais tout ça semblait surtout destiné à satisfaire la Russie, car depuis cette rencontre, il ne s'est rien passé, et Trump a modéré ses discours.

On aime mettre en avant le fait qu'il n'a pas déclenché de guerres. Mais, on oublie sous sa présidence, il y a eu des interventions militaires en Syrie, en Afghanistan et au Pakistan. Sa politique étrangère était clairement dictée par ses dettes envers les Russes.

Sa politique intérieure était catastrophique. Il a supprimé les aides pour les Américains les plus pauvres afin de financer leurs soins de santé. Ici, il n'est pas rare de contracter un prêt bancaire pour payer une fracture, car les assurances médicales sont hors de prix. Je paie 110 $ par mois pour une assurance maladie qui ne couvre pas tous les frais médicaux, comme les consultations médicales, les médicaments, les analyses de sang, les radiographies et les soins dentaires, qui restent à la charge du patient à des coûts exorbitants. Beaucoups de gens se font soigner au Canada ou au Mexique, où les médicaments sont dix fois moins chers. Il y a de nombreux articles qui dénoncent cette situation médicale précaire aux États-Unis, c'est très intéressant à lire.

Sous Trump, le peuple américain a organisé de nombreuses manifestations, plus que sous n'importe quel autre président. Que faisait Trump ? Rien. Il passait son temps à jouer au golf ou à rester au lit, car la plupart de ses réunions se tenaient depuis son lit avec un hamburger à portée de main. Il a même fait construire un fast-food près de la Maison Blanche, réservé exclusivement pour lui. Pendant sa présidence, ce fast-food était fermé au public les mardis et vendredis, les deux jours où il passait commande.

On se souvient aussi de son projet de mur à la frontière mexicaine, qu'il voulait faire financer par le Mexique. Les impôts des Américains ont également augmenté sous sa présidence pour pallier ses dépenses, les dépenses de la Maison Blanche a explosée.

Le taux de criminalité n'a pas baissé, il a même légèrement augmenté, et la situation de l'immigration n'a pas beaucoup changé malgré ses discours. Il s'est aliéné la communauté internationale, à l'exception des pays proches de la Russie.

À la fin de son mandat, nous nous souvenons tous de l'attaque du Capitole. J'ai vécu cela chez moi, et j'ai craint pour la démocratie et les valeurs américaines. Que faisait Trump pendant l'attaque qu'il avait en partie provoquée par ses discours incendiaires ? Il est parti jouer au golf, montrant ainsi son mépris pour le sort de son peuple, alors qu'une personne est décédée.

Donald Trump a été l'un des pires présidents des États-Unis, à l'instar de Reagan. Il a cédé aux intérêts russes en matière de politique et d'économie, et il s'est rapproché de pays autrefois considérés comme des ennemis, car ces pays étaient amis avec la Russie. Lorsqu'il a perdu l'élection, il a bafouillé les valeurs américaines et notre démocratique américaine, il a porté une honte sur l'ensemble des américains, ce fut un moment difficile pour nous tous, surtout quand nous avons vu comment les médias à l'étranger nous ciblés.Sinon, grâce à Trump, la Russie avait carte blanche pour dicter sa politique, en sachant que les États-Unis et l'OTAN n'interviendraient pas, préparant ainsi le terrain pour la situation actuelle en Ukraine.La politique de Trump a également été exportée au Brésil, avec Bolsonaro. Le pays a connu un nombre élevé de décès liés à la COVID-19, car son président, comme tous les complotistes, minimisait la situation. L'économie du Brésil a connu des difficultés, et le cartel de la drogue s'est développé sous sa présidence, tout comme la corruption, à l'image de Trump aux États-Unis.

Comme en Italie qui est désormais gouvernée par l'extrême droite. Depuis son accession au pouvoir, le pays a connu une vague importante d'immigration, et de corruption, dont les médias ont font des scoops.

Aux États-Unis, François Hollande est perçu comme un excellent président, l'un des meilleurs avec Mitterrand, alors qu'en France, François Hollande est considéré comme l'un des pires. C'est similaire à la perception de Trump, qui est considéré comme un bon président en France, mais comme l'un des pires ici aux États-Unis. Les médias y sont pour beaucoups sur la perception d'un pays quand on est à l'étranger et diffèrent grandement quand on est sur place.

See you later.

Dingue ! qui peut croire un seul instant que Trump a été financé par les Russes ! vous venez de l'inventer ?

Portrait de PhilRAI
15/septembre/2023 - 18h35
COLIN33 a écrit :

Biden est peut-être sénile mais il est moins dangereux que Trump qui lui l'est pour le monde entier, n'en déplaise à certains

Sauf que Trump n'a déclenché aucune guerre. Il est bien moins dangereux que ceux qui tirent les ficelles de la marionnette Biden.

Portrait de Titoon
15/septembre/2023 - 11h34
COLIN33 a écrit :

Biden est peut-être sénile mais il est moins dangereux que Trump qui lui l'est pour le monde entier, n'en déplaise à certains

Verbiage.

A l'heure actuel c'est Papi pedo Biden (c'est son propre fils qui l'appel ainsi....) le président des USA et non Trump.

Personnellement je trouve bien plus dangereuse que la personne actuellement en poste soit sénile que d'ergoter sur une éventuelle réélection de Trump.....

Portrait de Koikilencoute
15/septembre/2023 - 11h26
COLIN33 a écrit :

Biden est peut-être sénile mais il est moins dangereux que Trump qui lui l'est pour le monde entier, n'en déplaise à certains

Trump est le président qui a le plus œuvré pour les Américains ces dernières décennies (croissance économique, emploi...) et pour le monde entier (paix au Proche-Orient...). Lisez les livres de Guy Millière ou le site dreuz.info : tout y est expliqué, preuves à l'appui.

Portrait de COLIN33
15/septembre/2023 - 10h43 - depuis l'application mobile

Biden est peut-être sénile mais il est moins dangereux que Trump qui lui l'est pour le monde entier, n'en déplaise à certains

Portrait de PhilRAI
15/septembre/2023 - 10h28
stbx00 a écrit :

C'est clair que le dégager serait la meilleure nouvelle possible pour le parti démocrate. Imaginé un duel Biden / Trump, quelle tannée...

Pas forcément, ça s'est bien passé la dernière fois, les bons médicaments, les bonnes oreillettes (Trump n'a pas pu les interdire), et Biden n'est que le haut parleur de ceux qui tirent les ficelles.

Portrait de PhilRAI
15/septembre/2023 - 10h26

Quand je pense que le moindre écart de Trump faisait la une de tous les médias pendant des jours ... On voit bien là le parti pris de ces médias et comment ils désinforment volontairement.

Portrait de PhilRAI
15/septembre/2023 - 10h25
COLIN33 a écrit :

triste pour lui le naufrage de l'âge mais je préfère sa sénilité à la folie de Trump qui est beaucoup plus dangereuse.

Sauf que Trump a largement démontré qu'il n'était pas fou, alors que visiblement Biden ne sait plus ce qu'il fait, que donc forcément ce sont d'autres personnes non élues qui tirent les ficelles et dont on ne connaît pas le niveau de folie, ni même leurs intentions.Les US ne sont visiblement plus une démocratie, les électeurs ont été trompés par le trucage des élections et sur les capacités de Biden. J'espère qu'ils vont se ressaisir aux prochaines élections.   Si ce n'est pas à nouveau une parodie d'élection.

Portrait de Rachelle65
15/septembre/2023 - 10h19

Il n'y a pas d'ehpad aux Etats Unis ?smiley

Portrait de stbx00
15/septembre/2023 - 09h45
Otis dentiste a écrit :

C'est une excellente nouvelle pour le parti démocrate. Biden forçait pour se représenter, le parti ne pouvait pas s'opposer car il est devant dans les sondages, là ils vont pouvoir le forcer à prendre sa retraite.

C'est clair que le dégager serait la meilleure nouvelle possible pour le parti démocrate. Imaginé un duel Biden / Trump, quelle tannée...

Portrait de Otis dentiste
15/septembre/2023 - 09h25

C'est une excellente nouvelle pour le parti démocrate. Biden forçait pour se représenter, le parti ne pouvait pas s'opposer car il est devant dans les sondages, là ils vont pouvoir le forcer à prendre sa retraite.

Portrait de camille352
15/septembre/2023 - 08h46
COLIN33 a écrit :

triste pour lui le naufrage de l'âge mais je préfère sa sénilité à la folie de Trump qui est beaucoup plus dangereuse.

Alors vous, vous êtes d'une stupidité RARE ! Pathétique votre commentaire.

Portrait de COLIN33
15/septembre/2023 - 08h20 - depuis l'application mobile

triste pour lui le naufrage de l'âge mais je préfère sa sénilité à la folie de Trump qui est beaucoup plus dangereuse.

Portrait de Electro
15/septembre/2023 - 08h02

Ils sont 360 millions et c'est un vieux sénile qui soit disant les dirigent...

Décidément, ce pays est vraiment délirant, le voir repartir pour quatre ans, vous imaginez !

 

Portrait de Amandecroquante
15/septembre/2023 - 07h37

Ceux qui contrôlent cette marionnette sont les pires. (Ceux qui lui coupent la parole)

ils savent qu’il dit n’importe quoi, et au lieu d’informer le peuple, ils font tout pour le cacher afin de garder le pouvoir. Un peu comme avec les centaines de casseroles de Mitterand.

Et quand il ne sera plus au pouvoir, ils sortiront pleins de dossiers.

c’est une honte et une raison de se soulever dans une démocratie 

Portrait de piwit
15/septembre/2023 - 07h33 - depuis l'application mobile

Ça va être sympa la prochaine élection présidentielle !
Entre un sénile et un taulard, on ne risque pas de s’ennuyer…