17/08 19:04

La rentrée scolaire et universitaire sera placée sous le signe de l'inflation pour les familles, avec un coût historiquement élevé pour les étudiants - VIDEO

La rentrée scolaire et universitaire sera placée sous le signe de l'inflation pour les familles, avec un coût historiquement élevé pour les étudiants, sans épargner les élèves de l'élémentaire jusqu'au lycée. "On constate un lourd impact de l'inflation", a résumé Johan Jousseaume, secrétaire confédéral en charge de l'éducation à la Confédération Syndicale des Familles (CSF), lors d'une conférence de presse.

D'après une étude publiée mercredi et menée par la CSF auprès de 109 familles membres de cette Confédération, le coût des fournitures scolaires est en hausse de 11,3% à la rentrée 2023, pour les élèves de l'école élémentaire, du collège et du lycée.

Ce rapport a été publié le jour même du versement de l'allocation de rentrée scolaire (ARS), qui aide les parents aux revenus modestes à payer cartables et autres fournitures. Les montants ont été revalorisés de 5,6% par rapport à la prime versée à l'été 2022.

Selon la CSF, le coût moyen d'une liste complète de fournitures à la rentrée 2023 s'élève à 233 euros pour un élève en école primaire, contre 190 euros en 2022 (+23%), 371 euros pour un collégien (+3,5%) et 427 euros pour un lycéen (+3,1%). Les vêtements et l'équipement sportif représentent les postes de dépenses les plus affectés avec une hausse de 12%, tandis que le coût de la papeterie augmente de 25%.

Pour pallier cette augmentation les familles choisissent souvent de réutiliser les fournitures scolaires des années précédentes.

"36% des fournitures scolaires en cours élémentaire sont réutilisées", pointe Annie Giroud, en charge du secteur éducation à la CSF.

Selon l’institut GfK, à fin juillet 2023, sur un prix moyen payé de 3,36 euros par article de fournitures scolaires, 0,25 euro de hausse s'explique par l'inflation.

De son côté, en juillet dernier, UFC-Que Choisir annonçait une hausse de 10% des prix des fournitures scolaires entre juillet 2022 et juillet 2023. Devant cette flambée des prix, Olivia Grégoire, ministre déléguée notamment au Commerce, avait saisi la Direction générale de la Consommation et de la répression des fraudes, la DGCCRF, pour enquêter sur "les hausses de prix des fournitures scolaires".

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Dimrost
18/août/2023 - 10h20

Et dire que je dois payer des impots pour qu'ils puissent changer de télé, d'ampli,  ... et acheter 3 stylos, un baton de colle, une paire de stylo et 6 cahiers... bah oui le bien etre de leur bambin qu'ils assument pas doit passer d'abord par mon porte feuille .. on s'en fou si moi, qui n'ai pas de gamins car j'en ai calculé le coût, et ne peux l'assumer, ne peux pas partir en vacances ou me payer décemment a bouffer..

Portrait de Mon précieux
17/août/2023 - 23h49
SalsaBitch a écrit :

Les gens n'avaient qu'à bien voter. 

Les gens n'ont pas vraiment eu le choix, ils ont voté pour celui qui avait à sa disposition toute la meute médiatique, les meilleurs cabinets de conseil, les meilleures IA, les meilleures DATA... Les meilleures exploitations des biais cognitifs... 

Il s'agit davantage d'un putch des ultra-riches qu'autre chose.

Portrait de Mon précieux
17/août/2023 - 23h28

Pauvreté, inflation, et autre baisse de pouvoir d'achat sont des INVENTIONS, des choses créées de toute pièce, fabriquées ARTIFICIELLEMENT pour maintenir la classe moyenne au bord de l'esclavage indéfiniment.

Et créer suffisamment de misère pour TERRORISER la classe moyenne.

Esclavage 2.0 pour le compte des ultra-riches, du système corrompu et des fonds d'investissement. 

 

Portrait de Mon précieux
17/août/2023 - 23h28

Pauvreté, inflation, et autre baisse de pouvoir d'achat sont des INVENTIONS, des choses créées de toute pièce, artificiellement fabriquées ARTIFICIELLEMENT pour maintenir la classe moyenne au bord de l'esclavage indéfiniment.

Et créer suffisamment de misère pour TERRORISER la classe moyenne.

Esclavage 2.0 pour le compte des ultra-riches, du système corrompu et des fonds d'investissement. 

 

Portrait de stbx00
17/août/2023 - 23h01
SalsaBitch a écrit :

Les gens n'avaient qu'à bien voter. 

Je serais curieux de savoir quel candidat, selon vous, nous aurait "protégé" de l'inflation de cette année et surtout comment ?