09/08 19:01

Un homme suspecté d’avoir tué sa compagne avant de prendre la fuite avec sa fillette en juin à Dunkerque a été remis à la justice française après son incarcération en Italie

Un homme suspecté d’avoir tué sa compagne avant de prendre la fuite avec sa fillette en juin à Dunkerque, a été remis à la justice française mi-juillet après son incarcération en Italie, a-t-on appris mardi auprès du parquet de Dunkerque, confirmant une information de La Voix du Nord.

Le mis en cause, Jamel Y., avait été arrêté le 8 juin à Civitavecchia, au nord-ouest de Rome, quelques heures après le déclenchement d’une alerte enlèvement pour la petite Malek. Il avait été incarcéré à la prison de la ville.

La fillette, huit ans, issue d’une première union de cet homme, avait été retrouvée saine et sauve et confiée aux services sociaux italiens.

Sa disparition avait été constatée lors de la découverte du corps sans vie de la compagne de Jamel Y. par la police de Dunkerque. La mère de cette dernière avait alerté les autorités, inquiète du silence de sa fille, avait indiqué le procureur de la République de Dunkerque Sébastien Piève.

Une information judiciaire avait été ouverte pour « homicide volontaire par conjoint » et « enlèvement d’un mineur de 15 ans ».

L’autopsie a révélé que la victime, porteuse de nombreuses ecchymoses, était morte d’« asphyxie » après une « strangulation », selon le procureur.

Deux autres enfants, âgés de deux ans et sept mois, étaient présents au domicile de la mère, un troisième de sept ans étant chez sa grand-mère.

L’homme avait « vraisemblablement comme projet de gagner la Tunisie, pays dont il est originaire », avait indiqué le procureur.

Cette enquête a été « une course contre la montre », avait souligné Magali Caillat, de la police judiciaire. Au total, « plus de 300 appels ont été reçus et 72 témoignages vérifiés ». « Une surveillance minutieuse du réseau » ferroviaire avait permis de concentrer les recherches sur la gare de Civitavecchia, où l’homme et sa fille sont arrivés dans « un train en provenance de Gênes », avait indiqué la police italienne.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions