27/07 10:16

Découvrez le témoignage sur CNews d'Amandine, une adolescente de 14 ans harcelée à l'école depuis plusieurs mois - Le rectorat lui refuse un nouveau collège - VIDEO

Victime de harcèlement scolaire, une jeune fille de 14 ans est dans l'impossibilité de changer d'établissement car, selon le rectorat, son cas n'est "pas prioritaire".

Cible d'insultes depuis plusieurs mois, la maman d'Amandine avait réussi à la changer d'établissement. Seulement voilà, le nouveau collège lui a finalement indiqué qu'il n'y avait plus de place. 

L'adolescente témoigne sur Cnews: "Ça a commencé un soir, quand j'ai reçu des messages", Avant d'évoquer les insultes et violences dont elle est la cible:  "T'es qu'une BDH, une bandeuse d'hommes. Donc une pute".
Et de poursuivre: "J'étais extrêmement mal. À la rentrée, j'avais une boule au ventre. Je ne voulais pas aller en cours".

"Personne ne m'adressait la parole. Personne ne voulait me regarder. Je suis arrivée dans la classe, j'avais l'impression d'être la tache noire", confie-t-elle. "J'étais en pleurs, je voulais absolument rentrer à la maison, ne plus voir personne", confie Amandine.

Le rectorat assure de son côté que le cas d'Amandine "sera étudié avec la plus grande bienveillance à la fin du mois d'août".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de San Antonio
27/juillet/2023 - 11h46 - depuis l'application mobile

À la 20ème seconde du reportage, est diffusé un sms que cette jeune fille a reçu. Ça vaut le coup de faire un arrêt sur image pour le lire… le niveau d’orthographe est dramatique, c’est limite compréhensible. Nous allons au devant de gros problèmes de niveau !

Portrait de San Antonio
27/juillet/2023 - 11h24 - depuis l'application mobile

À quel moment, nous nous poserons la question du fléau des tél portables et des réseaux sociaux chez les ados ?? Car il y a non seulement le cyber harcèlement mais de façon plus générale et dramatique, le temps que ces jeunes passent sur leur smartphone au détriment de la culture, de l’apprentissage, de la concentration. Ce truc est un énorme problème pour la santé mentale. C’est un tort de le minimiser. Dès l’âge de neuf ans ils tombent dedans, nous allons voir les dégâts s’empirer.

Portrait de Greg1928
27/juillet/2023 - 10h44

Pourquoi chercher à tout prix un collège, l'enseignement y est devenu "pauvre" et tant à tirer vers le "bas" sans parler des cours non assurés par manque de professeurs. Un enseignement à distance avec des visios est meilleur, beaucoup le font en étant inscrit au CNED pour ne pas perdre ses droits. Les enfants d'expats font souvent ainsi et quand ils passent leur diplôme en candidat libre ils ont un niveau supérieur par rapport à l'enseignement "traditionnel" et une mention en bonus.

Certains pourraient reprocher un manque de sociabilisation avec cette méthode, à cela je répondrais ; Vous croyez que d'être harcelé h24 et avoir la boule au ventre pour aller au collège et en changer régulièrement c'est très "socialisable" ?

Portrait de seb2746
27/juillet/2023 - 10h31

Désolé le ministre incompétent n'est plus là pour toi ma fille, on a mis un mec encore - compétent à la place.