29/07 17:31

Le géant français des télécoms Orange a enregistré un bénéfice net en chute de 25,8% au premier semestre, à 1,088 milliard d'euros, mais ses revenus ont augmenté de 2% sur la période, à 21,545 milliards d'euros

Le géant français des télécoms Orange a enregistré un bénéfice net en chute de 25,8% au premier semestre, à 1,088 milliard d'euros, mais ses revenus ont augmenté de 2% sur la période, à 21,545 milliards d'euros, selon un communiqué.

La baisse de 378 millions d'euros en données historiques par rapport au premier semestre 2022 du bénéfice net s'explique principalement par la chute du résultat d'exploitation (-11,2%), en raison notamment de la «comptabilisation d'un complément de provision lié aux dispositifs Temps Partiel Séniors (TPS) de 257 millions d'euros pour prendre en compte la réforme des retraites promulguée en avril 2023 en France», a indiqué Orange.

Sur la période, l'excédent brut d'exploitation après loyers (Ebitdaal), principal indicateur de rentabilité du groupe, est quasi stable (+0,8% à base comparable), pour atteindre 5,895 milliards d'euros. Cette performance est en ligne avec l'objectif de «légère croissance sur 2023» de l'Ebitdaal, présenté lors de l'annonce du plan stratégique en février, a souligné Orange.

Pour 2023, Orange confirme également l'objectif d'un cash-flow (flux de trésorerie) organique des activités télécoms d'au moins 3,5 milliards d'euros. Avec une croissance de 10,5% sur un an, la zone Afrique et Moyen-Orient est toujours le principal moteur de croissance du chiffre d'affaires du groupe.

En France, son principal marché, les revenus reculent de 1,5% au premier semestre, plombé par la chute des services aux opérateurs (-7,9%) malgré la croissance du chiffre d'affaires des services de détail (+1,3%). En Europe, où Orange est présent dans sept pays, les ventes ont bondi de 3,3% au premier semestre, tirées par les services de détail.

Le chiffre d'affaires de l'Espagne confirme sur le deuxième trimestre son retour à la croissance (+2,1%), alors que l'opérateur français espère finaliser au second semestre son projet de fusion de sa filiale espagnole avec MasMovil. L'excédent brut d'exploitation après loyers (Ebitdaal) de la branche dédiée aux entreprises («Orange Business») se replie de 16,7%, alors que la direction d'Orange envisage la suppression d'environ 670 postes au sein de ses activités historiques en France.

Orange Business veut proposer une rupture conventionnelle collective, qui nécessite d'obtenir un accord majoritaire avec les organisations syndicales. Ce plan de départs volontaires «ne devrait améliorer significativement l'Ebitdaal qu'à partir de 2024», a prévenu Orange mercredi.

Le chiffre d'affaires de Totem, la société européenne d'Orange qui détient et gère les infrastructures mobiles passives des tours de télécommunications en France et en Espagne, atteint 342 millions d'euros au premier semestre, en croissance de 4,3%.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions