22/07 17:05

Un journaliste russe de l'agence de presse Ria Novosti, Rostislav Jouravlev, a été tué aujourd'hui dans un bombardement ukrainien dans la région de Zaporijjia

Un journaliste russe de l'agence de presse Ria Novosti, Rostislav Jouravlev, a été tué aujourd'hui dans un bombardement ukrainien dans la région de Zaporijjia, dans le sud de l'Ukraine, a annoncé l'armée russe dans un communiqué. Dans le même temps, la chaîne de télévision publique allemande Deutsche Welle a indiqué que l'un de ses caméramans ukrainiens avait été blessé par des tirs de sous-munitions russes, lors d'un reportage sur l'armée ukrainienne à proximité de la ligne de front.

Concernant Rostislav Jouravlev, "des unités des forces armées ukrainiennes ont lancé une attaque d'artillerie contre un groupe de journalistes", "blessant quatre journalistes plus ou moins gravement", selon l'armée russe.

"Lors de l'évacuation, Rostislav Jouravlev (...) est décédé des suites de ses blessures, à la suite d'une explosion de sous-munitions", a-t-elle ajouté. L'état de santé des trois autres journalistes blessés est "stable", selon l'armée russe qui a indiqué qu'"ils avaient été rapidement évacués vers les installations médicales" du ministère russe de la Défense.

Selon l'employeur de M. Jouravlev, l'agence de presse Ria Novosti, "le bombardement a eu lieu près du village de Pyatikhatky", dans la région de Zaporijjia (sud). Le gouverneur régional installé par Moscou, Evguéni Balitsky, a confirmé la mort du journaliste sur Telegram, exprimant "(ses) plus sincères condoléances à la famille et aux amis".

Dans le même temps, un caméraman ukrainien, Ievguen Chylko, tournant avec une équipe de Deutsche Welle un reportage à 23 kilomètres de la ligne de front du côté ukrainien, a été blessé "par des éclats de sous-mutions russes", a indiqué la chaîne de télévision.

Lors de ces tirs, un soldat ukrainien a été tué "et d'autres ont été grièvement blessés", a-t-elle ajouté dans un communiqué. Deux autres membres de l'équipe de la chaîne, un journaliste et un conseiller de sécurité, sont sortis indemnes. Ils tournaient un reportage sur un centre d'entraînement de l'armée ukrainienne "près de Droujkivka" dans le Donbass, dans l'oblast de Donesk.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bergil
22/juillet/2023 - 20h46

La légion d'honneur pour lui aussi ?

Portrait de COLIN33
22/juillet/2023 - 20h41 - depuis l'application mobile

malheureusement les risques du métier et de la guerre, mais c'est insupportable