13/07 07:46

Un Américain porte plainte contre Fox News qu'il accuse de diffamation pour l'avoir présenté à tort comme un agent du FBI infiltré ayant incité des partisans de Donald Trump à attaquer le Capitole

Un Américain a porté plainte contre la chaîne Fox News qu'il accuse de diffamation pour l'avoir présenté à tort comme un agent du FBI infiltré ayant incité des partisans de Donald Trump à attaquer le Capitole le 6 janvier 2021. "Après les événements du 6 janvier, Fox News cherchait un bouc émissaire à blâmer qui ne soit ni Donald Trump ni le Parti républicain", assure Ray Epps, dans sa plainte transmise à la justice de l'Etat du Delaware, alors que les affaires judiciaires visant la chaîne accusée de désinformation se sont multipliées.

La chaîne, prisée des téléspectateurs conservateurs, et son animateur vedette Tucker Carlson, qui a quitté Fox News depuis, ont mis en place pendant des années "une campagne propageant des allégations mensongères sur M. Epps", affirme le plaignant. Ray Epps était présenté comme un "agent infiltré du FBI" ayant incité la foule "à pénétrer de façon violente au sein du Capitole", selon la même source.

Il affirme avoir reçu des menaces de mort et perdu son travail, avoir été obligé de déménager et souffert "d'anxiété" en raison de ces accusations infondées.

Cet ancien membre du corps des Marines, qui déclare avoir voté pour Donald Trump en 2016 et 2020, se décrit comme un téléspectateur régulier de Fox News. Ray Epps s'était rendu à la manifestation du 6 janvier 2021, persuadé que "l'élection avait été volée" au milliardaire républicain par son adversaire démocrate Joe Biden à cause des "mensonges diffusés par Fox" mais il n'était pas entré dans l'enceinte du Congrès, souligne la plainte.

Ray Epps requiert qu'un montant non défini de dommages et intérêts soit déterminé par un jury. Fox News traverse une phase de turbulences depuis plusieurs mois en lien avec les informations diffusées pendant la campagne pour la réelection de Donald Trump en 2020.

La chaîne a ainsi accepté en avril de verser la somme historique de 787,5 millions de dollars à une entreprise de machines de vote électronique, Dominion Voting Systems, pour éviter un procès en diffamation à haut risque.

Dominion reprochait notamment à la chaîne d'avoir affirmé que l'entreprise avait truqué les résultats en faveur de Joe Biden face à Donald Trump. Fox News est aussi visée par une plainte en diffamation de Smartmatic, une autre entreprise de services de vote électronique, qui réclame 2,7 milliards de dollars.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de remarques
13/juillet/2023 - 08h27

Là aussi pour dissocier la vérité du mensonge dans tout ce bazard !