28/06 18:02

Accusée par les associations Foodwatch et Zero Waste France de vendre des produits "pleins de vide", la marque Herta sort du silence et se défend!

La marque Herta a défendu les procédés de remplissage de ses barquettes de lardons, après la mise en demeure des associations Foodwatch et Zero Waste France à l'encontre de cinq marques accusées de vendre des produits "pleins de vide". Les deux associations avaient annoncé avoir mis en demeure cinq grandes marques (Carambar, Herta, Côte d'Or, Daco Bello, Rana) pour qu'elles changent le conditionnement de produits qu'elles commercialisent, jugé surdimensionné par rapport au contenu, menaçant de saisir la justice en l'absence de réaction.

Leur action se fonde sur les codes de l'environnement et de la consommation: le premier prescrit dans un article que "l'emballage doit être conçu et fabriqué de manière à limiter son volume et sa masse au minimum nécessaire pour assurer un niveau suffisant de sécurité, d'hygiène et d'acceptabilité"; le second donne la définition d'une pratique commerciale trompeuse.

Selon les calculs de Fooodwatch et Zero Waste, une barquette d'allumettes de lardons de la gamme sans nitrite de Herta contient 54% de vide.

Dans son communiqué mercredi, Herta "tient à rappeler que les barquettes plastiques sont des garantes de l'intégrité et de la sécurité alimentaire des produits frais" et que "conformément à la règlementation en vigueur, le grammage des allumettes est indiqué en face avant de l'emballage".

La marque ajoute que, la barquette étant transparente, "son niveau de remplissage est donc parfaitement visible pour le consommateur au moment de l'acte d'achat".

Concernant la mise en barquette de ce produit, Herta affirme que la phase de découpe de la viande de porc "doit être opérée à une température négative" pour en faciliter le tranchage. Les allumettes "encore rigides" sont ensuite déposées "de manière aléatoire" dans leur barquette, "ceci a pour effet d'occuper l'intégralité du volume de l'emballage".

"Lors des étapes suivantes, les allumettes, conservées à une température comprise entre 0 et 4°C, retrouvent une certaine souplesse et produisent ainsi un espace libre, non disponible lors de la phase de remplissage", décrit Herta.

"L'étape suivante, visant à sceller l'opercule sur la barquette, implique que les allumettes ne débordent pas sur les bords et ne puissent pas remettre en cause la parfaite étanchéité de l'emballage. Ceci afin d'assurer la conservation du produit et de prévenir un gaspillage inacceptable", affirme encore la marque.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions