16/06/2023 14:57

Le ministre de L'Education Pap Ndiaye qualifie d'"intolérables" les prières, musulmanes selon le maire de Nice Christian Estrosi, prononcées par des élèves dans les cours de leurs écoles

Le ministre de L'Education Pap Ndiaye a qualifié d'"intolérables" les prières, musulmanes selon le maire de Nice Christian Estrosi, prononcées par des élèves de trois écoles élémentaires publiques de Nice lors de la pause méridienne.

"Les faits qui se sont passés dans 3 écoles primaires de Nice sont intolérables. Je mobilise immédiatement les équipes valeurs de la République. En lien avec @cestrosi, le gouvernement prend toutes les mesures nécessaires pour faire respecter la laïcité dans nos écoles", a écrit le ministre sur Twitter.

À ce tweet, Pap Ndiaye a joint la capture d'écran d'un courrier du maire de Nice Christian Estrosi (Horizons) adressé jeudi soir à la Première ministre Elisabeth Borne.

Dans cette lettre publiée sur Twitter, Christian Estrosi écrit avoir été informé par l'inspecteur d'académie de "faits extrêmement graves, qui se sont déroulés dans différents établissements de (sa) ville". Il évoque des "enfants scolarisés en CM1 et CM2 qui ont fait la prière musulmane dans la cour de leur établissement ou ont organisé une minute de silence à la mémoire du prophète Mahomet dans leur école".

"Ces situations inacceptables se seraient également déroulées au sein d'établissements du second degré", a-t-il mentionné, dénonçant des "tentatives d'intrusion du religieux au sein des sanctuaires de la République que sont (les) écoles, (la) réponse doit être ferme, collective et résolue".

Dans un communiqué distinct, le maire de Nice dit avoir sollicité "la cheffe du gouvernement pour qu'une grande campagne de sensibilisation au phénomène de radicalisation soit lancée dans les établissements scolaires, pour mieux protéger les enfants et former nos personnels".

Selon une porte-parole du rectorat de Nice, les faits, qu'elle n'a pas détaillés, se sont déroulés lors de la pause méridienne.

Les pauses méridiennes dans les écoles relèvent en général des villes car ce sont des employés municipaux qui sont chargés de ce temps périscolaire.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Froumax
26/juin/2023 - 10h37

cool il va donc agir, non ?

Portrait de Bob28
17/juin/2023 - 09h41

"Ces chorégraphies et chants ne sont que des modes Tik Tok. Il n'y a absolument rien de religieux là dedans, il ne faut pas faire d'amalgame."

Portrait de bergil
16/juin/2023 - 15h21

De toute manière rien n'est fait pour interdire les gamines de venir en " chemise de nuit , donc bientôt pour les garçons , 5 pauses des cours afin d'aller se prosterner   !

Portrait de MICMAH458
16/juin/2023 - 15h22

Ce subalterne de macron trouve ces faits "intolérables".  Il a raison, et ça me fait mal de le dire, mais c'est la première fois que je suis d'accord avec lui.  Maintenant que le constat est fait et qu'il a fait part de son indignation, que va-t-il faire pour que cela ne se reproduise plus, et que les fautifs soient sanctionnés ?  Quelques mesurettes dans les prochaines semaines, juste pour montrer qu'il s'en occupe, mais rien de radical ne sera fait, je vous en fiche mon billet.  Les musulmans qui se servent de leur religion à des fins politiques, ont de bien beaux jours devant eux, tant qu'ils auront en face des ministres laxistes et peureux, dont la préoccupation première est de garder leur poste le plus longtemps possible, et de préparer les prochaines élections.

Portrait de COLIN33
16/juin/2023 - 15h14 - depuis l'application mobile

qui commande pour interdire ces pratiques ?