11/06 10:19

Douze ans après sa fermeture, le célèbre restaurant espagnol elBulli, longtemps considéré comme l'un des meilleurs du monde, rouvre ses portes mais sous la forme d'un musée dédié à la révolution culinaire

Douze ans après sa fermeture, le célèbre restaurant espagnol elBulli, longtemps considéré comme l'un des meilleurs du monde, rouvre ses portes mais sous la forme d'un musée dédié à la révolution culinaire menée par son chef, Ferran Adrià. Niché dans une crique de la Costa Brava, à quelques encablures de la frontière française, le musée, qui ouvrira le 15 juin, a été baptisé elBulli1846, en référence au nombre de créations culinaires de ce temple de la haute gastronomie, triplement étoilé par le guide Michelin en 1997.

«Il ne s'agit pas de venir manger mais de comprendre ce qu'il s'est passé» dans ce laboratoire de la cuisine moléculaire, explique à l'AFP Ferran Adrià, 61 ans, assis à deux pas de ce qui fut sa cuisine durant plus de 25 ans. À l’intérieur du restaurant, le temps semble avoir été suspendu.

Une déambulation de plus de deux heures permet au visiteur de découvrir des centaines de photos, schémas, maquettes, carnets, livres et trophées. Et, cerise sur le gâteau, des reproductions selon la technique japonaise du «shokuhin sampuru» qui utilise plastique ou résines de plats qui ont fait la renommée avant gardiste d'elBulli.

«Nous avons cherché les limites de l'expérience gastronomique. Les limites physiques, mentales et même spirituelles de l'être humain. Cette quête a ouvert la voie à d'autres», se félicite le chef. La fondation créée pour préserver son héritage a investi 11 millions d'euros dans ce musée dont le projet d'agrandissement initial avait suscité l'opposition de groupes écologistes.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions