28/05/2023 12:29

A quelques jours de l'échéance, le président américain Joe Biden et le leader républicain Kevin McCarthy ont trouvé un "accord de principe" pour éviter un défaut de paiement des Etats-Unis

A quelques jours de l'échéance, le président américain Joe Biden et le leader républicain Kevin McCarthy ont trouvé un "accord de principe" pour éviter un défaut de paiement des Etats-Unis, qui devra toutefois encore être validé par le Congrès. La Chambre des représentants, à majorité républicaine, votera mercredi, a indiqué son patron. Viendra ensuite le Sénat, à majorité démocrate.

Kevin McCarthy a estimé dans une courte allocution que le compromis budgétaire trouvé, dont il n'a pas livré le détail, était "tout à fait digne du peuple américain". Le dirigeant conservateur s'est seulement félicité des "réductions historiques" de la dépense publique que l'accord prévoit selon lui, ce qui était la revendication principale des républicains.

"Cet accord est un compromis, ce qui veut dire que chacun n'obtient pas tout ce qu'il veut", a réagi pour sa part Joe Biden, assurant que le texte "réduit les dépenses tout en protégeant des programmes publics essentiels".

Le président démocrate a estimé que l'accord avec les conservateurs était "une bonne nouvelle, parce qu'il évite ce qui aurait été un défaut (de paiement) catastrophique".

Kevin McCarthy a indiqué qu'il s'entretiendrait à nouveau dimanche avec Joe Biden et publierait le même jour le texte, résultat de difficiles négociations, et que la Chambre des représentants "votera alors sur ce texte mercredi". Selon une source qui a eu connaissance des négociations, l'accord trouvé entre l'exécutif et l'opposition relève pendant deux ans, donc jusqu'après l'élection présidentielle de 2024, le plafond d'endettement public des Etats-Unis.

Il n'y a pas les importantes réductions souhaitées par les républicains, même si les dépenses non liées à la défense resteront pratiquement inchangées l'année prochaine et n'augmenteront que nominalement en 2025, a-t-on précisé de même source.

En outre, de nouvelles règles s'appliqueront à l'accès à certains programmes d'aide fédéraux, mais la source a précisé que l'accord protégeait la loi sur la réduction de l'inflation et le plan d'allègement de la dette étudiante, signés par M. Biden.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de COLIN33
28/mai/2023 - 14h04 - depuis l'application mobile

Pour éviter le retour de Trump, démocrates et républicains sont prêts à tout, sauf un noyau de convertit soutien a Trump