27/05 10:21

Le parquet a requis deux ans d'emprisonnement dont un de sursis probatoire contre le violoncelliste Jérôme Pernoo, jugé en correctionnelle à Paris pour agression sexuelle sur un de ses élèves âgé de 14 ans

Le parquet a requis deux ans d'emprisonnement dont un de sursis probatoire contre le violoncelliste Jérôme Pernoo, jugé en correctionnelle à Paris pour agression sexuelle sur mineur des accusations qu'il rejette en bloc. Le ministère public a également demandé une obligation de soins, l'indemnisation des parties civiles et l'interdiction d'exercer pour l'ancien professeur du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMDP), âgé de 51 ans.

Le tribunal correctionnel de Paris a mis sa décision en délibéré au 26 septembre. Jérôme Pernoo est d'abord soupçonné d'agression sexuelle sur mineur, en 2005 à Londres, sur un élève à l'époque âgé de 14 ans, selon lequel son professeur lui a «caressé le sexe par surprise alors qu'il était endormi dans son lit».

L'homme, âgé aujourd'hui de 32 ans, a été son élève en particulier lors de stages, quand il avait entre 10 et 17 ans. Il le considérait comme son «père de substitution», ayant perdu le sien très jeune.

«Cette scène n'a absolument jamais existé», a affirmé Jérôme Pernoo, face à une salle d'audience comble, assurant ne «jamais» avoir «réveillé un élève dans son lit». Face à lui, le trentenaire a maintenu son récit à la barre, se disant «très en colère» contre son ex-enseignant qui le «fait passer pour un mythomane fou».

Jérôme Pernoo est par ailleurs soupçonné de harcèlement sexuel sur deux jeunes majeurs entre 2011 et 2016, un homme et une femme.

Le premier était un autre élève du violoncelliste, qu'il considérait comme un «père spirituel», au conservatoire. Le plaignant a fait état de «claques sur les fesses», de «chat-bite» - un «jeu» consistant à toucher par surprise les parties génitales de l'autre en criant ladite formule -, et de baisers «volés». Ce que Jérôme Pernoo a réfuté, disant n'avoir «jamais» eu de tels gestes sur «aucun élève».

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Titou17
27/mai/2023 - 11h52
seb2746 a écrit :

rien là par les zemourriens/rn ? ah oui, c'est pas vendeur un blanc violeur pédophile, faut l'excuser certainement.

rien là par les mélenchoniste ? ah oui, pourtant c'est vendeur un blanc, violeur, pédophile, faut pas l'excuser certainement.

Voila des cons yen a de tout les bords

Portrait de seb2746
27/mai/2023 - 11h32

rien là par les zemourriens/rn ? ah oui, c'est pas vendeur un blanc violeur pédophile, faut l'excuser certainement.