26/05/2023 10:02

Bouygues Telecom a réclamé une indemnisation après l'arrêt de la diffusion de la plateforme de streaming Salto, lancée conjointement par France Télé, M6 et TF1

Bouygues Telecom a réclamé une indemnisation après l'arrêt de la diffusion de la plateforme de streaming Salto, lancée conjointement par France Télévisions, M6 et TF1, qui appartient également au groupe Bouygues, a indiqué l'opérateur à l'AFP, confirmant une information du média l'Informé. Bouygues Telecom a confirmé la "demande en indemnisation", sans donner plus de précisions. Ni le groupe Bouygues, ni le groupe M6, ni le groupe France Télévisions n'ont souhaité commenter.

L'opérateur était l'unique distributeur de la plateforme sur les box de ses clients et touchait une commission sur les abonnements, explique l'Informé. Selon le média, Bouygues Telecom "a réalisé plusieurs simulations pour estimer son manque à gagner", dont la plus élevée atteint 5 millions d'euros.

La plateforme Salto a été arrêtée en mars, après moins de trois années d'activité. Elle avait atteint près d'un million d'abonnés. L'entreprise aujourd'hui en liquidation avait été lancée à parts égales par les groupes concurrents TF1, M6 et France Télévisions comme un "Netflix à la française".

Mais son avenir était compromis, particulièrement depuis l'échec fin septembre de la fusion entre TF1 et M6, auxquels France Télévisions devait revendre sa part pour boucler son budget. Les trois actionnaires avaient aussi pointé "la gouvernance complexe et contrainte de cette alliance et (le) refus de la plupart des opérateurs fournisseurs d'accès à Internet de distribuer la plateforme à l'instar des plateformes américaines".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de COLIN33
26/mai/2023 - 10h03 - depuis l'application mobile

On attend toujours la plateforme de remplacement