20/05/2023 17:01

Brésil: Murilo Duarte, suivi par plus d'un million d'abonnés, fait partie d'une nouvelle vague d'influenceurs qui misent sur l'éducation financière à destination des habitants des quartiers pauvres - VIDEO

Par Luján Scarpinelli

Avec ses bras tatoués, son air juvénile et ses cheveux rasés sur les côtés, Murilo Duarte n'a pas le look du conseiller financier. Mais quand il explique comment placer son argent, ses vidéos réalisées dans une favela font un carton. Suivi par plus d'un million d'abonnés sur les réseaux sociaux, ce Brésilien de 28 ans fait partie d'une nouvelle vague d'influenceurs qui misent sur l'éducation financière à destination des habitants des quartiers pauvres.

"Pour être un investisseur, pas besoin d'avoir beaucoup d'argent, il faut d'abord savoir mettre de l'ordre dans ses comptes", explique-t-il sur sa chaîne YouTube "Favelado Investidor" (l'investisseur des favelas). Son objectif: "démocratiser l'accès à l'éducation financière et aux investissements, surtout pour les classes sociales oubliées de la société".

Ce "finfluenceur" - influenceur prodiguant des conseils financiers sur les réseaux - a grandi dans la favela Jardim João XXIII de Sao Paulo, la capitale économique du Brésil. Il a financé ses études en travaillant comme stagiaire chez un notaire, puis cofondé une entreprise d'éducation financière en 2019.

Aujourd'hui, il a douze employés et a déménagé dans un quartier cossu de la mégalopole. Millionnaire avant ses trente ans (il a gagné son premier million de réais, soit environ 186.000 euros, en 2021), cet influenceur très populaire sur YouTube, Instagram et TikTok ne promet jamais d'argent facile à son public.

"Je n'ai commencé à voir les premiers résultats concrets sur mes finances personnelles qu'après huit, dix ans. Je ne vends pas un rêve qui se réaliserait du jour au lendemain", prévient-il. L'univers des "finfluenceurs" comptait fin 2022 plus de 1.257 profils sur les réseaux, suivis par plus de 165 millions de personnes, selon un rapport de l'Association brésilienne des entités des marchés financiers (Anbima). Ils ont notamment fait fureur en plein confinement, lors de la pandémie de Covid-19.

Les taux d'intérêt étaient au plus bas, incitant les Brésiliens "à diversifier leurs placements", l'épargne étant moins rentable, explique Marilia Fontes, fondatrice de la société Nord Research et elle-même influenceuse. Les dix "finfluenceurs" les plus populaires au Brésil sont des hommes, mais Nathalia Rodrigues, jeune femme noire de 24 ans née dans une banlieue pauvre de Rio de Janeiro, s'est taillée une place de choix dans ce milieu.

Surnommée "Nath Finanças", ses conseils ont été vus par plus de cinq millions d'internautes et elle vient d'être nommée au Conseil du Développement économique, social et durable du gouvernement du président de gauche Luiz Inacio Lula da Silva. Ce conseil, qui compte 242 membres, tous issus de la société civile, a pour but de contribuer à la mise en place de nouvelles politiques publiques. Selon Amanda Brum, responsable marketing à l'Anbima, "l'intérêt des Brésiliens pour les informations économiques ne cesse d'augmenter".

Les "finfluenceurs" donnent des conseils sur des placements financiers, mais aussi des recommandations plus terre à terre sur la façon de gérer le budget du foyer. Comme beaucoup de Brésiliens, Clayton Silva, habitant de la favela Jardim João XXIII, était "étranglé par les dettes" et n'arrivait pas à joindre les deux bouts face à la hausse des prix. En regardant les vidéos de la chaîne de Murilo Duarte, il a commencé à prendre de bonnes habitudes: "j'ai arrêté de faire des emprunts et j'ai constitué une réserve d'urgence" en cas de coup dur, explique le chauffeur de 28 ans, père de deux enfants.

À l'avenir, il envisage d'investir à la Bourse de Sao Paulo, la plus grande place financière d'Amérique latine. L'an dernier, plus de 5 millions de personnes y ont placé de l'argent, soit une augmentation de 19% par rapport à 2021, selon Felipe Paiva, responsable des relations avec les particuliers de l'entreprise B3, qui gère les échanges dans cette Bourse.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions