18/05 10:15

En 2023, il est encore difficile de faire son coming-out à ses parents et parler de son homosexualité, raconte Sylvain, un lycéen dans un doc sur France 2 - Vidéo

Les homos sont davantage présents dans le champ médiatique mais les actes homophobes ne cessent d’augmenter. Les personnalités de la politique ou de la culture font leur coming out mais les insultes, les violences physiques et le cyberharcèlement font de plus en plus de victimes.

Alors que la société accepte de plus en plus l’homosexualité, se découvrir, grandir, s’affirmer homosexuel s’apparente toujours à un cheminement singulier et solitaire. Homos en France est le film qui raconte l’expérience intime d’être lesbienne, gay, bi ou pan dans la France d’aujourd’hui, quel que soit son milieu d’origine.

A travers les témoignages d’anonymes ou de célébrités, le décryptage des grandes étapes de la découverte de soi, la relecture des images fortes, de la fierté homosexuelle mais aussi de l’homophobie plus ou moins consciente de notre culture populaire, le film montre l’incroyable combat déjà mené mais encore inachevé.

Le combat pour être soi et vivre comme les autres.

Combat également contre soi-même pour faire son coming out, par exemple comme l'a montré le documentaire diffusé mercredi soir sur France 2. Aujourd'hui encore, en 2023, les choses sont compliquées comme le raconte Sylvain en Lycéen dans le témoignage à voir ci-dessus.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de cineberry
19/mai/2023 - 00h50
--MJST-- a écrit :

Mais euh, ... Marcel, ... On s'en branle, de ta sexualité ! Les homos se plaignent d'homophobie, mais en dehors de celle venant des musulmans, elle n'existe plus. Ce n'est qu'une vaste rigolade.

Sauf qu'à force de voir de la pleurniche, dans ce genre-là, on peut rapidement en arriver à ne plus les supporter. Ils nous emmerdent, les communautaristes de tout poil.

Apparemment, vous ne vous en "branlez" pas tant que ça puisque vous prenez le temps de venir commenter. Pour votre information, l'homophobie est loin d'être l'apanage de l'islam : on la rencontre aussi chez les chrétiens et les juifs mais également dans le milieu médical ou en politique. Par ailleurs, votre tentative d'inverser la charge entre victime et coupable ne trompera pas grand monde : diriez-vous des survivants de la Shoah témoignant des horreurs du nazisme qu'ils pleurnichent ?

Portrait de celec
18/mai/2023 - 18h03
’’’BeOil’’’ a écrit :

Inutile d’en faire un étendard.

Mais absolument, marre de ce genre de reportage qui n'apporte rien à personne!