12/04/2023 15:31

Elon Musk a assuré dans une interview à la BBC que la gestion de Twitter avait été comparable à des "montagnes russes" et a reconnu "de nombreuses erreurs" - VIDEO

Elon Musk a assuré dans une interview à la BBC que la gestion de Twitter avait été comparable à des "montagnes russes" et a reconnu "de nombreuses erreurs", six mois après avoir racheté l'entreprise pour 44 milliards de dollars.

"Y a-t-il de nombreuses erreurs commises en cours de route? Bien sûr", a déclaré M. Musk, propriétaire de Twitter depuis fin octobre. "Mais tout est bien qui finit bien. J'ai l'impression que nous nous dirigeons dans la bonne direction." Il a notamment répété que l'entreprise voyait les annonceurs revenir et était "à peu près au seuil de rentabilité".

L'entrepreneur milliardaire s'exprimait dans une interview surprise accordée à la BBC pendant la nuit et dont la chaîne, qui dit avoir reçu une invitation de M. Musk "dans un délai très court", a publié des extraits sur son site mercredi matin. M. Musk a également affirmé qu'il allait changer l'étiquette assignée à la BBC sur la plateforme, après que la chaîne britannique s'est plainte d'être estampillée "média financé par le gouvernement".

"Nous voulons être aussi honnêtes et précis que possible - nous ajustons l'étiquette (de la BBC) à +financée par des fonds publics+", a assuré le patron de Tesla, SpaceX et Twitter. "La BBC est, et a toujours été, indépendante. Nous sommes financés par le public britannique via la redevance", avait insisté la chaîne en début de semaine.

Twitter avait il y a quelques jours renoncé à estampiller la radio publique américaine NPR comme étant un "média affilié à l'Etat" américain, après les protestations de la station. L'épisode est intervenu quelques jours après que Twitter a dépouillé le New York Times de la certification officielle de son compte, Elon Musk accusant le grand quotidien, réputé plutôt progressiste, de "propagande".

La célèbre marque bleue de Twitter, jusqu'ici symbole de reconnaissance, sera réservée à partir du 20 avril à ceux qui payeront pour s'en prévaloir.

L'entrepreneur milliardaire fait volontiers preuve de mépris envers les médias. Ces derniers temps, les questions de la presse au service de communication de Twitter se voient renvoyer en email automatique, un émoticône en forme d'étron. M. Musk, qui a signé le mois dernier un appel à faire une pause dans la recherche sur les IA de dernière génération, a par ailleurs appelé mercredi à la création d'un régulateur "pour s'assurer que (cette technologie) ne présente pas de danger pour le public".

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions