30/03/2023 10:10

Un an après l'affaire des pizzas contaminées, Nestlé annonce la fermeture définitive de l'usine Buitoni de Caudry, mise en cause dans le scandale

Un an après l'affaire des pizzas contaminées, Nestlé a annoncé jeudi la fermeture définitive de l'usine Buitoni de Caudry (Nord), mise en cause dans le scandale, s'engageant toutefois à ne pas licencier les 140 salariés avant janvier 2024, délai mis à profit pour rechercher un repreneur.

"Aucun licenciement ne sera notifié avant le 31 décembre 2023", précise le groupe dans un communiqué à l'AFP. Nestlé "s'engage en parallèle à lancer un processus de recherche de solution de reprise solide et pérenne pour l'usine" et à proposer aux salariés "une opportunité de reclassement interne".

"Le couperet est tombé, c'est un gâchis", a réagi devant l'usine Didier Fontaine, magasinier cariste depuis 10 ans. Le sort du site, dont l'activité est déjà suspendue depuis début mars en raison, selon Nestlé, d'une chute des ventes, a été dévoilé aux syndicats lors d'une réunion. La décision doit être annoncée par la direction aux quelque 140 employés (hors intérimaires), convoqués à 11h15, selon une source syndicale.

Le site, actif depuis 1982, est au coeur du scandale pour avoir produit les pizzas surgelées à pâte crue de la gamme Fraîch'Up, qui pourraient avoir provoqué la mort de deux enfants et l'intoxication de dizaines d'autres par la bactérie Escherichia coli. Une information judiciaire est ouverte depuis mai dernier à Paris pour homicide involontaire dans le cas de deux victimes et blessures involontaires pour 14 autres, selon une source judiciaire.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de mauconseil
31/mars/2023 - 13h10

!