30/03/2023 09:56

Embouteillages monstres en vue : Anne Hidalgo confirme que la circulation de transit sera interdite dans l'hypercentre de Paris dès le début 2024 (Ier, IIe, IIIe, IVe, plus des parties des Ve, VIe et VIIe)

La zone à trafic limité (ZTL) du centre de Paris, qui vise à interdire la circulation de transit dans l'hypercentre (Ier, IIe, IIIe, IVe, plus les parties des Ve, VIe et VIIe entre le boulevard Saint-Germain et la Seine) verra bien le jour début 2024, juste avant les Jeux olympiques, a confirmé la maire PS Anne Hidalgo lors d'un entretien à l'AFP. «La ZTL se fera bien début 2024», a réaffirmé l'élue socialiste, qui avait début 2022 décidé de repousser d'un an et demi la mise en place de ce projet phare de sa deuxième mandature.

Cette ZTL doit réduire drastiquement la place de la voiture dans l'hypercentre de la capitale -via l'interdiction du trafic dit de transit, qui représente 50% du trafic actuel, selon la mairie. La majorité de gauche avait justifié ce report par la nécessité de «prendre le temps» d'une étude d'impact et d'une enquête publique qui doit associer les habitants, les autorités de transports, les commerçants et les grands magasins. «On tient les délais», affirme Anne Hidalgo à l'AFP

. «Nous transmettrons notre dossier à l'Autorité environnementale dans les semaines à venir pour une enquête publique à la fin de l'été». Parallèlement, l'ex-candidate du PS à l'élection présidentielle doit convaincre le préfet de police Laurent Nunez dont le prédécesseur, Didier Lallement, avait exprimé de «fortes réserves sur le projet tel qu'envisagé» par la mairie.

«On discute encore, en très bonne intelligence, du périmètre avec la préfecture de police. Ces aménagements ne l'empêcheront pas de continuer à mener sa mission de protection des Parisiens», promet Anne Hidalgo.

«Des difficultés pour la circulation des services de secours et de police» La préfecture de police est en effet située en plein cœur du périmètre prévu pour la ZTL, sur l'île de la Cité.

Pour l'ancien préfet, le projet de la mairie risquait d'engendrer «des difficultés pour la circulation des services de secours et de police en périphérie de la zone» ainsi qu'un «impact négatif pour l'activité économique de la capitale». 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Mémé Josianne
30/mars/2023 - 13h26
wicket a écrit :

Quelle réflexion intelligente !!!! Dans les "parigots", il y a des entreprises qui se déplacent, des livreurs, des infirmières, des médecins... plein de personnes qui n'ont d'autres choix que de prendre leur voiture POUR TRAVAILLER. Ca vous dit quelque chose... le travail ! 

La maire de Paris (avec un petit "m") a-t-elle pensé à ces gens-là ? On se demande vraiment comment cette femme a pu être élue... J'aimerai entendre Bertrand Delanoé (que l'on n'entend plus !) d'avoir présenté cette femme complètement affligeante !

Mais par pitié, je vous l'implore du plus profond de mon être, réfléchissez un peu avant de vous exprimer s'il vous plait!!! S'il vous plait....

Vous voulez me faire mourir? Évidement que les infirmières ou médecins ou livreurs sont autorisés à se déplacer dans les ztl.

Et peut-être voulez-vous me faire mourir de solitude également? Je vous informe que mes petits enfants qui sont hors zone pourront également venir me voir. Même mon petit fils Lucas, qui a une bonne place aux PTT, sera autorisé à rendre visite à sa mémé alors qu'il se déplace pourtant avec un bolide germanique.

Mon Dieu, quelle plaie cette jeunesse qui parle toujours sans rien savoir....

Portrait de PhilRAI
30/mars/2023 - 10h18

Les parisiens ont voté pour elle en toute connaissance de cause, donc pas de problème, ils vont assumer.

Portrait de Herculanum
30/mars/2023 - 09h15

Encore une idée de génie de Mme hildalgo , celui qui a habite en région parisienne , dont les transports sont défaillants va encore faire les frais d'une politique d'un Paris a 2 vitesses ,au lieu de faire une circulation de transit , mettez le paquet sur les transports en commun ouvert 7/7 24/24 et le tout avec une charte écologique

Interdisez les SUV dans les centres villes , faites que les résidents des centres villes n'utilisent plus leurs voitures .

Pour Paris , tout parisien qui a un moyen de transports en communs ne doit plus prendre sa voiture pour bosser dans PARIS ( sauf si un justificatif est valable  )

 

Portrait de MS54840
30/mars/2023 - 09h08

Heureusement que je n'habite pas dans cette ville mais tranquille dans la vraie France libre de rouler en voiture ! (pour l'instant). Paris sera bientôt réservé à une élite et les pauvres ne pourront plus y venir ?