28/03/2023 19:09

Retraites : Ces images qui choquent avec des manifestants qui promettent la guillotine ou la pendaison à Emmanuel Macron sur des pancartes - Vidéo

Les opposants à la réforme des retraites étaient moins nombreux dans la rue aujourd'hui en province, mais plus nombreux à Paris, pour une dixième journée d'action à l'appel des syndicats qui ont réclamé une "médiation", rejetée par le gouvernement mais soutenue par ses alliés du Modem. 

Les premiers chiffres des autorités comme des syndicats attestaient d'une participation en repli, comme à Bayonne (6.500 à 13.000), Montpellier (10.000 à 20.000) ou Clermont-Ferrand (11.000 à 40.000). Le reflux, manifeste, a été confirmé par le numéro un de la CFDT, Laurent Berger, qui depuis la tête de cortège parisien a fait état d'une baisse de l'ordre de 20%.

Des heurts entre manifestants et forces de l'ordre ont éclaté dans plusieurs villes dont Paris, alors que les violences lors de la 9e journée de mobilisation le 23 mars, puis autour de la bassine de Saint-Soline (Deux-Sèvres) durant le week-end, étaient encore dans toutes les têtes.

Dans la capitale, un commerce Leclerc a été pillé et plusieurs feux de poubelles allumés peu avant l'arrivée du cortège - fort de 450.000 manifestants, selon la CGT, soit près de deux fois moins que le 23 mars (800.000 de même source) - place de la Nation. La préfecture de police a fait état de 22 interpellations peu avant 17H00.

Mais ce sont parfois certaines affiches qui ont  suscité des réactions comme celles en photo ci-dessus qui promet la pendaison ou la guillotine pour le Président de la République.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de ago47
29/mars/2023 - 10h16
L’€CUME DES CHOSES. a écrit :

elles savent simplement ce qui est bon

et il sait de quoi il parle Le Haineuxsmiley

Portrait de SnakePlissken
29/mars/2023 - 09h25

C'est tout ce qu'ils méritent non ?

Portrait de lucieat
29/mars/2023 - 08h32

Que de haine, agressivité, intolérance... le monde devient de plus en plus violent, les gens n'ont plus du tout de raison morale, ils ne pensent qu'à traiter les problèmes par l'excès. On peut manifester, on peut faire grève, mais de là à incendier les permanence, menacer  les élus (par le peuple) menacer de mort une député et son bébé de 4 mois, piller les magasins, détruire l'instrument de travail des commerçants...c'est intolérable.

Ce ne sont plus de vrais manifestants, ce sont de vrais casseurs, et le pire c'est qu''ils ont embrigadés des gamins qui ne demandent qu'à suivre pour faire LEUR "mai 68" tant attendu depuis des décennies par la gauche, ils manifestent pour leur retraite qu'ils n'auront que dans 40 ans...il peut s'en passer des choses en 40 ans...si ils y arrivent

Portrait de Iwillsurvive
28/mars/2023 - 19h42

et donc ?