08/03/2023 11:02

L'État américain du Texas a exécuté cette nuit un homme condamné pour le meurtre en 2009 de son épouse et de la fillette de cette dernière

L'État américain du Texas a exécuté cette nuit un homme condamné pour le meurtre en 2009 de son épouse et de la fillette de cette dernière. Gary Green, 51 ans, a été déclaré mort à 19H07 locales (01H07 GMT mercredi) depuis le pénitencier de Huntsville, de ce vaste État conservateur du sud des États-Unis.

Il avait été condamné à la peine capitale en 2010 pour avoir, un an plus tôt à Dallas, poignardé sa femme et noyé dans une baignoire la fille de cette dernière, âgée de six ans.

Le matin du drame, son épouse lui avait envoyé une lettre de rupture. Il avait répondu que «cinq vies seraient perdues», rappelle la presse locale. Il n'avait finalement pas tué les deux fils de son épouse, âgés de 9 et 12 ans, mais avait tenté de mettre fin à ses jours en avalant une grande dose de médicaments.

Ses avocats ont essayé ces dernières années de faire annuler sa condamnation à mort, en mettant en avant des supposés troubles psychiques et un retard intellectuel.

La Cour suprême a en effet interdit d'exécuter des personnes incapables de comprendre le sens de la peine. Ils n'ont à ce stade jamais obtenu gain de cause. Gary Green était également l'un des condamnés à avoir saisi la justice pour empêcher le Texas de l'exécuter avec des substances létales dont la date de péremption pourrait être dépassée.

Malgré une décision en leur faveur par une juge de première instance, trois des plaignants ont déjà été exécutés depuis le début de l'année. Une autre exécution, celle d'Arthur Brown pour un quadruple meurtre qu'il nie avoir commis, est prévue jeudi au Texas.

Ailleurs sur le web

Vos réactions