07/03 07:31

Les autorités allemandes ont annoncé avoir identifié des responsables clés d'un réseau international de hackers liés à la Russie, soupçonnés d'avoir visé dans le monde plus de 600 institutions

Les autorités allemandes ont annoncé avoir identifié des responsables clés d'un réseau international de hackers liés à la Russie, soupçonnés d'avoir visé dans le monde plus de 600 institutions, dans le cadre d'une opération menée avec le FBI américain et l'agence européenne Europol.

Ce réseau est soupçonné d'une première attaque d'envergure contre le système de santé britannique en 2017, puis par la suite contre de nombreuses entreprises et institutions "dans le monde entier". En Allemagne, l'hôpital universitaire de Düsseldorf et le grand groupe de média Funke ont compté parmi ses victimes en 2020. Après des recherches de plusieurs années, les enquêteurs ont procédé la semaine dernière à des perquisitions en Allemagne et en Ukraine, a indiqué dans un communiqué la police judiciaire de la région de Rhénanie du Nord-Westphalie, chargée de l'enquête.

Les autorités ont émis des mandats d'arrêt à l'encontre de trois suspects clés du groupe, qui auraient "des liens avec la Russie" et qui sont désormais "recherchés dans le monde entier". Les polices néerlandaise et ukrainienne ont également participé à l'opération.

Le réseau de hackers, qui s'identifie sous plusieurs noms comme "Indrik Spider" ou "DoppelSpider", est accusé de "chantage numérique" et "sabotage d'ordinateur". Il cible ses victimes en utilisant un rançongiciel, ou "ransomware", avec l'objectif de leur extorquer de grosses sommes d'argent.

L'affaire illustre "le caractère international des cyberattaques, aussi bien de leur auteurs que de leurs victimes", a estimé le responsable de la cybercriminalité de la police du Land, Markus Hartmann, cité dans le communiqué.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Bob28
7/mars/2023 - 10h38

Et leur enquête sur l'attentat de Nord Stream 2, elle en est où ?