18/02/2023 13:31

Après des mois de débats parfois houleux au sein de la gauche au pouvoir, les députés espagnols ont voté une loi permettant de changer librement de genre dès... 16 ans

Après des mois de débats parfois houleux au sein de la gauche au pouvoir, les députés espagnols ont voté jeudi une loi permettant de changer librement de genre dès 16 ans, à l'heure où d'autres pays européens freinent sur ce sujet controversé. Cheval de bataille du parti de gauche radicale Podemos, allié des socialistes au sein du gouvernement, cette loi permet aux personnes qui le souhaitent de faire changer leur genre sur leurs papiers d'identité via une simple déclaration administrative dès l'âge de 16 ans.

Il ne sera donc plus nécessaire de fournir des rapports médicaux attestant d'une dysphorie de genre, c'est-à-dire d'une détresse causée par une inadéquation entre le sexe biologique et le genre auquel s'identifie une personne, et des preuves d'un traitement hormonal suivi pendant deux ans, comme c'était le cas jusqu'ici pour les personnes majeures.

Le texte - voté par 191 députés tandis que 60 se sont prononcés contre et que 91 se sont abstenus - étend également ce droit aux 14-16 ans, avec l'accord de leurs tuteurs légaux, ainsi qu'aux 12-14 ans, s'ils obtiennent le feu vert de la justice.

L'Espagne rejoint ainsi les quelques pays autorisant l'autodétermination du genre, à l'image du Danemark, le premier pays à avoir accordé ce droit en Europe, en 2014.

"Aujourd'hui, nous avons fait un pas de géant" en reconnaissant la "libre détermination de l'identité de genre", a lancé la ministre Podemos à l'Egalité Irene Montero, défendant une loi qui "dépathologise" les personnes transgenres et interdit par ailleurs les thérapies de conversion visant à imposer l'hétérosexualité. Les députés ont également voté jeudi une loi créant un "congé menstruel" inédit en Europe et renforçant le droit à l'avortement dans les hôpitaux publics, de nouvelles "conquêtes féministes", selon Podemos.

Le débat sur la dysphorie de genre a pris de l'ampleur dans de nombreux pays ces dernières années avec l'accroissement des demandes de transition, notamment chez les mineurs. Mais le vote de cette loi en Espagne survient au moment où plusieurs pays, dont certains étaient jusque-là en pointe sur le sujet, font machine arrière ou se montrent circonspects.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Vosegus
18/février/2023 - 21h18
YVESM a écrit :

L’espèce humaine, la seule espèce animale développant des procédés pour s’autodétruire.

 

+ 1 000 000

Portrait de YVESM
18/février/2023 - 15h15

L’espèce humaine, la seule espèce animale développant des procédés pour s’autodétruire.

 

Portrait de Padamalgam
18/février/2023 - 13h58
Favie500 a écrit :

"un pas de géant" je dirais plutôt une belle connerie. 

J'espère que la France ne va pas suivre cette loi débile.

on est làààà! on est lààà! on est laààà pour faire voter n'importe quoi!!!

smiley

Je me demande pourquoi on autorise pas aussi la polygamie tant qu'on y est? si les gens ont envi pourquoi les en empêcher??

on est làààà! on est lààà! smiley