28/12/2022 08:01

Un CRS qui avait comparu aux assises pour avoir éborgné un syndicaliste lors d'une manifestation en 2016 à Paris a été définitivement acquitté aux assises de Paris

Le brigadier-chef de 54 ans qui avait comparu aux assises de Paris à la mi-décembre pour le jet d'une grenade de désencerclement le 15 septembre 2016, qui avait éborgné Laurent Theron, secrétaire hospitalier et militant du syndicat Sud-Santé a été acquitté. Ce dernier participait alors à une manifestation contre la loi Travail, qui avait déclenché de violents heurts. A l'issue de l'instruction, le CRS était accusé d'avoir lancé cette grenade à main de désencerclement (GMD) hors de tout cadre légal et sans être en état de légitime défense.

A la barre, le policier s'était dit «sincèrement navré de la blessure gravissime» qu'il avait causée mais avait défendu un tir, selon lui, «nécessaire» pour «protéger ses hommes».

A l'audience, deux à trois ans de prison avec sursis avaient été requis à son encontre par le ministère public, qui avait contesté tout «état de légitime défense».

Après trois jours d'audience, la cour d'assises avait retenu une analyse inverse et acquitté l'accusé. Un verdict désormais définitif, à la grande satisfaction de son avocat.

«C’est un vrai soulagement pour ce policier qui s’était vraiment senti en danger et avait effectué un acte de riposte légitime», a indiqué à l'AFP Maître Laurent-Franck Liénard.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de seb2746
28/décembre/2022 - 15h11

impunité totale, c'est beau la justice FR...

Portrait de COLIN33
28/décembre/2022 - 10h01 - depuis l'application mobile
DictionnairErroné a écrit :

Ah bon ? 

Menteur

 - Un commandant de compagnie républicaine de sécurité (CRS ) a été condamné, lundi 15 mars, à Nancy (Meurthe-et-Moselle ) à deux mois de prison avec sursis pour avoir matraqué en 2019 un « gilet jaune »

- Il avait agressé un bénévole britannique à Calais lors d’une évacuation de migrants et falsifié son procès-verbal (PV). Un policier des compagnies républicaines de sécurité (CRS ) a été condamné jeudi 2 septembre à dix-huit mois de prison avec sursis et deux ans d’interdiction d’exercer.

Etc...

 

@DictionnairErroné
vous êtes mieux renseigné que moi ! toutefois le nombre de condamnations est infime en rapport du nombre de victimes ......

Portrait de COLIN33
28/décembre/2022 - 08h51 - depuis l'application mobile

Toutes les victimes en sont pour leurs frais, aucun acte des force de police n'a été reconnu ......

Portrait de COLIN33
28/décembre/2022 - 08h50 - depuis l'application mobile

Toutes les victimes en sont pour leurs frais, aucun acte des force de police n'a été reconnu ......