17/12/2022 07:31

Air France cessera de transporter des singes destinés aux expérimentations en laboratoire à partir de la mi-2023, "en cohérence avec sa stratégie" de responsabilité sociale et environnementale

Air France cessera de transporter des singes destinés aux expérimentations en laboratoire à partir de la mi-2023, a-t-on appris de sources concordantes. La compagnie aérienne avait déjà annoncé en juin dernier qu'elle cesserait à terme de transporter des primates, "en cohérence avec sa stratégie" de responsabilité sociale et environnementale (RSE), mais sans donner de date précise.

Dans un courrier adressé au député (LFI) de Paris Aymeric Caron, en pointe dans la défense de la cause animale, Air France a indiqué que "l'arrêt complet de (ses) opérations" de transport de primates pour les laboratoires de recherche "interviendra au plus tard en juin 2023", une fois une "période de transition" écoulée.

La teneur de ce courrier, révélée par les services de M. Caron et l'association de défense des animaux One Voice, a été confirmée mercredi à l'AFP par Air France.

One Voice a salué dans un communiqué "une magnifique victoire des associations et du député".

"La campagne au long cours de One Voice (depuis 1996) et de ses partenaires Action for Primates (UK), Stop Camarles (ES) et Peta (USA) pour qu'Air France cesse de prendre part au transport des primates vers les laboratoires a enfin payé", a ajouté l'association.

Selon elle, Air France "était l'une des dernières compagnies +nationales+ en Europe à continuer de faire transiter des primates des pays où ils vivent libres vers ceux où ils sont expérimentés sur les paillasses des laboratoires".

"L'expérimentation animale n'a plus le droit d'être effectuée sur les primates de première génération au sein de l'Union européenne depuis le mois de novembre de cette année. Pourtant l'activité d'élevage perdure en Asie et à Maurice, laissant la porte ouverte à d'éventuelles captures illégales", a expliqué One Voice.

"Aymeric Caron et l'équipe de One Voice remercient très chaleureusement la compagnie (...) pour son engagement ferme et concret", a poursuivi l'association, en appelant Air France à étendre sa décision "aux autres espèces animales, notamment aux chiens".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions