09/12 10:31

Accusée de discrimination, cette prof de danse depuis 8 ans à Science Po a été virée car, dans son cours, elle a séparé en deux groupes... d'un côté les hommes et de l'autre les femmes ! Vidéo

Une professeure de danse depuis 8 ans  Sciences Po Paris affirme avoir été écartée  à la suite de plaintes d'étudiants pour des propos jugés discriminatoires, puisqu'il différenciait la place de l'homme et de la femme en danse. "Nous avons reçu une plainte d'un étudiant, (...) relayée par plusieurs d'entre eux, comme quoi cette professeure de danse tenait des propos, pendant son cours, qui étaient de l'ordre de la discrimination sur la place de l'homme dans la danse, des choses qui mettaient un peu en porte-à-faux des étudiants qui se sont sentis discriminés", a indiqué à l'AFP la direction de Sciences Po

."La seule chose, c'est qu'ils ont décidé que maintenant, les couples seraient constitués sur la base du statut leader/follower, et non selon le genre ou le sexe des participants. Or, je dis les femmes d'un côté, les hommes de l'autre, parce qu'en danse il y a un rôle de l'homme et un rôle de la femme.

Sciences Po me dit que c'est une insulte de dire hommes et femmes et que je ne corresponds pas à la charte éthique. C'est à partir de là qu'on a rompu".

Dans un communiqué, Sciences Po a indiqué "s'engager contre toutes les formes de discriminations" et "dénoncer fermement les mensonges et l'instrumentalisation politique générée par la démission" de cette enseignante.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de stbx00
10/décembre/2022 - 00h04
COLIN33 a écrit :

Ou va t on, chaque jour on rétrograde, depuis toujours la danse se fait généralement entre un homme et sa cavalière, mais de nos jours il est possible de danser en couple de même sexe, il suffit de demander puisque c'est légal, c'est loin d'être une généralité, souhaitons à cette dame d'être réintégrée au plus vite....

Elle a en fait démissionné...

Portrait de Vosegus
9/décembre/2022 - 21h56
Kevin 29 a écrit :

Si et si. Il ne peut y avoir qu'une seule vraie version puisqu'elles sont en opposition. Si la version des élèves corroborée par Science Po est la bonne ça veut dire que la version de la professeur est fausse, donc votre argument sur la biologie n'a pas lieu d'être puisque la plainte des élèves ne porte pas là dessus. D'après les élèves la plainte relève du fait qu'elle interdisait aux personnes de même genre de danser ensemble, ce « n’est pas ça la danse » et conseillait d’aller dans des écoles same-sex parce qu’elle ne le ferait pas . Vous voyez dans cette version, rien à voir avec la biologie.

Avec des si on met Lutèce en amphore. 

Portrait de handyserre
9/décembre/2022 - 21h48

Pourquoi ne pas supprimer les toilettes Hommes & Femmes !!

On marche sur la tête!!

Portrait de Kevin 29
9/décembre/2022 - 21h18
Vosegus a écrit :

Non et non ! Les versions ne sont pas le sujet de fond. 

Et je n'ai pas Twitter qui n'est que l'antre des frustrés atrabilaires.  

Si et si. Il ne peut y avoir qu'une seule vraie version puisqu'elles sont en opposition. Si la version des élèves corroborée par Science Po est la bonne ça veut dire que la version de la professeur est fausse, donc votre argument sur la biologie n'a pas lieu d'être puisque la plainte des élèves ne porte pas là dessus. D'après les élèves la plainte relève du fait qu'elle interdisait aux personnes de même genre de danser ensemble, ce « n’est pas ça la danse » et conseillait d’aller dans des écoles same-sex parce qu’elle ne le ferait pas . Vous voyez dans cette version, rien à voir avec la biologie.

Portrait de endimion34
9/décembre/2022 - 20h50

et ça vous choque ?

je cotoye beaucoup de jeunes, une partie est déscolarisée, et ils refusent de travailler au smicl'un m'a sorti qu'il refusait de travailler en dessous de 6000 euros par mois (aucun diplôme, aucune expérience)un autre m'a sorti qu'il méritait une vie de star, donc il refuse de s'abaisser à travailleret la majorité ne veut pas travailler car ils ont la flemme

ils veulent des salaires de ministres MAIS ils ne veulent en aucun cas travailler

ils ne veulent plus être identifier comme homme ou femme, mais comme une personne unique

ils sont écolos, mais changent de garde robe tout les mois, et changent de téléphone portable tout les 6 mois

dans la vidéo, la prof dit bien le terme exact : ils sont fragile

j'ai grand espoir dans notre récession économique, et j'espère que la casse sociale sera réellement importante, pour remettre du plomb dans la tête de tout ces jeunes petits cons, et qu'ils apprennent ce qui est réellement essentiel dans la vie

 

Portrait de Vosegus
9/décembre/2022 - 18h42
Kevin 29 a écrit :

Le conseil de Noël Flantier est certainement le plus sage commentaire de la news même si je ne l'ai pas entièrement respecté. Allez voir les deux autres versions, il y a celle de Science Po et surtout celle des élèves sur twitter, mon commentaire correspond à celle de ces derniers qui n'a absolument rien à voir avec celle de l'accusatrice. Une fois qu'on a les 3 versions, sa version de "virer à cause d'une fronde contre l’utilisation de leader/follower" parait la moins crédible.

Non et non ! Les versions ne sont pas le sujet de fond. 

Et je n'ai pas Twitter qui n'est que l'antre des frustrés atrabilaires.  

Portrait de COLIN33
9/décembre/2022 - 18h22 - depuis l'application mobile

Ou va t on, chaque jour on rétrograde, depuis toujours la danse se fait généralement entre un homme et sa cavalière, mais de nos jours il est possible de danser en couple de même sexe, il suffit de demander puisque c'est légal, c'est loin d'être une généralité, souhaitons à cette dame d'être réintégrée au plus vite....

Portrait de Kevin 29
9/décembre/2022 - 18h12
Vosegus a écrit :

Ehhhh non ! Ce n'est toujours pas le sujet. 

Si elle a bien dit "hommes et femmes", ce n'est pas la danse le sujet ou qui danse avec qui. 

La personne qui porte plainte c'est pour les mots utilisés. 

Comme je l'ai expliqué plus bas, un ressentiment n'a pas sa place quand on désigne une appartenance biologique avérée.

Le conseil de Noël Flantier est certainement le plus sage commentaire de la news même si je ne l'ai pas entièrement respecté. Allez voir les deux autres versions, il y a celle de Science Po et surtout celle des élèves sur twitter, mon commentaire correspond à celle de ces derniers qui n'a absolument rien à voir avec celle de l'accusatrice. Une fois qu'on a les 3 versions, sa version de "virer à cause d'une fronde contre l’utilisation de leader/follower" parait la moins crédible.

Portrait de Vosegus
9/décembre/2022 - 17h58
Kevin 29 a écrit :

Je remarque que les anti-woke font exactement la même chose que ce qu'ils reprochent aux wokes, c'est à dire mettre du genre là où il n'y a pas lieu d'en mettre. Les danses de salon ne sont pas genrées, d’ailleurs quoi de plus banal de voir deux femmes valser ensemble. Et d'ailleurs paradoxalement, aux origines du Tango argentin, pour s’entraîner les hommes dansaient ensemble. Après c'est le choix d'un professeur de genrer son cours ou d'interdire les jeunes de danser avec les vieux ou d'interdire les petits de danser avec les grands, mais qu'ils fassent ça dans leur cours privé. Si on a un employeur on suit les consignes de son employeur sinon on part et d'après ce que j'ai compris c'est bien ce qu'il s'est passé, elle n'a pas été viré, elle est partie.

Ehhhh non ! Ce n'est toujours pas le sujet. 

Si elle a bien dit "hommes et femmes", ce n'est pas la danse le sujet ou qui danse avec qui. 

La personne qui porte plainte c'est pour les mots utilisés. 

Comme je l'ai expliqué plus bas, un ressentiment n'a pas sa place quand on désigne une appartenance biologique avérée.

Portrait de Kevin 29
9/décembre/2022 - 16h31

Je remarque que les anti-woke font exactement la même chose que ce qu'ils reprochent aux wokes, c'est à dire mettre du genre là où il n'y a pas lieu d'en mettre. Les danses de salon ne sont pas genrées, d’ailleurs quoi de plus banal de voir deux femmes valser ensemble. Et d'ailleurs paradoxalement, aux origines du Tango argentin, pour s’entraîner les hommes dansaient ensemble. Après c'est le choix d'un professeur de genrer son cours ou d'interdire les jeunes de danser avec les vieux ou d'interdire les petits de danser avec les grands, mais qu'ils fassent ça dans leur cours privé. Si on a un employeur on suit les consignes de son employeur sinon on part et d'après ce que j'ai compris c'est bien ce qu'il s'est passé, elle n'a pas été viré, elle est partie.

Portrait de Vosegus
9/décembre/2022 - 13h42
Noël Flantier a écrit :

Oui et ? Ca permet de savoir ce qui se passait réellement dans les cours ? Les propos discriminatoires, on n'en a pas la teneur. Donc les jugements hâtifs, je préfère éviter...

Je pense que tu peux appliquer ton conseil numéro 1. 

Me conseiller de suivre mon premier conseil alors que vous confondez un avec deux mois sur un autre sujet sur ce blog...smiley Let me laugh !

Et je le répète, je n'ai porté aucun jugement sur qui du prof, des élèves ou de l'école avaient dit la vérité. Mon premier commentaire parlait du fond sociologique.

Portrait de Yanik65
9/décembre/2022 - 13h27

On continue de tomber dans les tréfonds de la bêtise.

Y'a pas quelqu'un qui, un jour, va dire publiquement "vous nous cassez les couilles avec vos idées de merde" ?

En quoi c'est choquant que la prof veuille séparer hommes et femmes ? Surtout en danse. Des femmes (pour ne pas dire "les femmes") ne pourront pas faire ce que font les hommes, puisque la musculature et la force n'est pas la même. C'est la loi de la nature.

Portrait de Martel688
9/décembre/2022 - 13h09

Ce monde est devenu totalement con.

Portrait de Vosegus
9/décembre/2022 - 13h12
Noël Flantier a écrit :

C'est génial, tu as bien compris la version de la prof. Tu étais dans le cours pour savoir ce qui s'y est dit ? Tu as la version des élèves ? Tu as la version de l'école qui a prononcé la sanction ? 

Tu sais, il est même possible que la prof embellisse son histoire...

Euuuuhhhh ! Et dans ""Nous avons reçu une plainte d'un étudiant, (...) relayée par plusieurs d'entre eux, comme quoi cette professeure de danse tenait des propos, pendant son cours, qui étaient de l'ordre de la discrimination sur la place de l'homme dans la danse, des choses qui mettaient un peu en porte-à-faux des étudiants qui se sont sentis discriminés", a indiqué à l'AFP la direction de Sciences Po", c'est bien Sciences-Po, l'école, non ? 

Vous savez, il se peut même que l'école politise son histoire pour bien afficher son wokisme ambiant ou pire même, son envie de virer une prof qui ne correspond plus idéologiquement à sa nouvelle politique. Peut importe, puisque ce ne sont pas les dires des uns ou des autres le sujet de mes commentaires.

Portrait de BrunoNo
9/décembre/2022 - 12h34

Pauvres petites choses fragiles.

Nous sommes d'accord que nous sommes une civilisation dégénérée en voie d’extinction ?

Portrait de Vosegus
9/décembre/2022 - 12h35
Noël Flantier a écrit :

Le souci, c'est qu'on n'a que la version de la prof... En lisant un peu plus les articles, c'est un peu plus complexe. Mais ça demande un travail de journaliste.

Qu'est ce qui est complexe ? 

C'est un cours de danse (ou même d'autre chose, peu importe) et un ressentiment n'y a pas sa place quand on désigne une appartenance biologique avérée. Ce n'est pas plus complexe qu'un Berger qui dit "les moutons à droite, les chiens à gauche".

Et maintenant que les couples sont constitués sur la base du statut "leader/follower", on aura droit, demain,  à une plainte de celui qui ne se sent ni l'un, ni l'autre ?

Portrait de stbx00
9/décembre/2022 - 12h32
Noël Flantier a écrit :

Le souci, c'est qu'on n'a que la version de la prof... En lisant un peu plus les articles, c'est un peu plus complexe. Mais ça demande un travail de journaliste.

Tout à fait. C'est pénible ces cas exposés sans aucune recherche d'éléments contradictoires. Si tous c'est passé comme elle l'a expliqué c'est d'un débilité sans nom mais il faudrait qu'on ait quand même tous les éléments pour comprendre ce qui s'est passé...

Portrait de Vosegus
9/décembre/2022 - 11h19

-Nous avons reçu une plainte d'un étudiant-, -qui se sont sentis discriminés-

A quel moment on arrête l'abrutissement général ?

Si l'étudiant c'est senti discriminé, deux choix :

1/il ravale sa petite frustration et ferme gentiment sa gueule

2/il sort du cours et va suivre une thérapie chez un psy. 

Quant aux imbéciles qui l'ont soutenu, que dire sinon que c'est ahurissant de constater une telle épidémie de débilité.