10/12 07:46

La Lettonie a annoncé la révocation de la licence de la télévision indépendante anti-Kremlin russe en exil Dojd ("Pluie"), accusée de manifestations de soutien à Moscou

La Lettonie a annoncé la révocation de la licence de la télévision indépendante anti-Kremlin russe en exil Dojd ("Pluie"), accusée de manifestations de soutien à Moscou. La chaîne, qui s'est installée à Riga en juillet après avoir été bloquée en Russie début mars, peu après l'attaque contre l'Ukraine, a réagi en dénonçant sur Twitter des accusations "injustes et absurdes". Elle a déclaré cesser sa diffusion sur le câble mais rester sur YouTube.

Les accusations formulées par l'autorité lettonne de l'audiovisuel visent notamment la présentation d'une carte où la Crimée (péninsule ukrainienne annexée par Moscou en 2014) fait partie de la Russie. Elles portent également sur un appel de la télévision à fournir "des équipements à ces Russes qui sont sur le front" et l'absence de traductions en letton de ses services d'information.

Depuis l'invasion de l'Ukraine, la crainte de la politique agressive de Moscou s'est renforcée en Lettonie, pays balte voisin de la Russie et dont la population de deux millions d'habitants compte un quart de russophones. La décision du régulateur letton a été dénoncée par Reporters sans frontières, pour qui elle est "indigne d'un pays européen qui défend la liberté de la presse". Selon Jeanne Cavelier, responsable du bureau Europe de l'Est et Asie centrale de RSF, "la censure d'un média russe indépendant sape les efforts de lutte contre la propagande du Kremlin, l'objectif même des autorités lettones, a déclaré l'organisation sur sa page internet. Moscou a commenté la décision sur un ton relativement neutre.

"Certains pensent tout le temps qu'ailleurs c'est mieux qu'à la maison, qu'ailleurs il y a la liberté et à la maison il n'y en a pas. (Dojd) est un exemple du caractère erroné de telles illusions", a dit le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov. A Washington, le porte-parole du Département d'Etat a évité de commenter la décision de Riga.

La Lettonie a offert "un leadership impressionnant" sur l'Ukraine et soutenu les journalistes russes qui fournissent "des informations véridiques et indépendantes sur le bilan, l'ampleur, l'étendue de la brutalité de la Russie en Ukraine", a déclaré Ned Price.

"Nous pensons qu'il est important que le public russe en Russie ait accès à ce type d'informations", a-t-il déclaré aux journalistes. Le régulateur a notamment ouvert une enquête sur l'appel de Dojd à ses téléspectateurs pour la fourniture d'équipements sur le front. Dans cet appel, selon le régulateur, la chaîne a exprimé "l'espoir que nous pourrons aider avec des équipements de base sur le front".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de jan04
10/décembre/2022 - 17h23

La Lituanie est un pays totalitaire, pas démocratique...