25/11 14:21

Affaire McKinsey: Emmanuel Macron assure qu'il n'est pas au "coeur de l'enquête" ouverte par le parquet national financier sur le financement des campagnes de 2017 et 2022 - VIDEO

Le président Emmanuel Macron a assuré vendredi croire ne pas être au « coeur de l’enquête » du parquet national financier sur l’intervention des cabinets de conseil dans les campagnes électorales de 2017 et 2022, jugeant « normal que la justice fasse son travail ».

« Je ne crains rien et (...) je crois que le coeur de l’enquête n’est pas votre serviteur », a affirmé le président devant des journalistes, en marge d’un déplacement à Dijon. « J’ai appris comme vous par la presse qu’il y avait des associations et des élus qui avaient décidé de saisir la justice, c’est normal que la justice fasse son travail, elle le fait librement, elle va faire justement la lumière sur ce sujet », a-t-il ajouté.

« Mes comptes de campagne de 2017, ils ont déjà été soumis à toutes les procédures, au juge, ils ont été validés par les procédures que nos lois prévoient (et) ceux de 2022 sont en chemin comme tous les candidats », a poursuivi M. Macron, disant souhaiter « que toute la lumière soit faite et que la transparence soit faite ».

Ces cabinets privés dont certains employés ont oeuvré bénévolement pendant ses campagnes ont-ils fait l’objet de favoritisme par la suite dans l’attribution de marchés publics? « Alors moi je vous dis que non », a tranché le chef de l’État qui assure s’en « être déjà expliqué des centaines de fois » face aux accusations de l’opposition pendant la dernière campagne présidentielle.

Il a indiqué avoir appris par la presse l’ouverture de ces deux informations judiciaires dont une pour « favoritisme » sur l’intervention de cabinets de conseil dans les campagnes électorales de 2017 et 2022: « personne ne m’a écrit, personne ne m’a appelé ». « Moi en l’espèce, je peux vous dire ce que fait un président de la République et ce que ne fait pas président de la République: il ne va pas s’amuser à attribuer tel ou tel marché », a-t-il ajouté.

Il a en outre observé que « dans une campagne présidentielle, il y a des femmes et des hommes, il y en a qui sont journalistes, il y en a qui sont magistrats, il y en a qui sont dans des cabinets de conseils, il y en a qui sont fonctionnaires, qui s’engagent et qui donnent sur leur temps libre du temps, ça a toujours été comme ça ».

Le parquet national financier a annoncé jeudi avoir ouvert fin octobre deux informations judiciaires: l’une vise notamment le chef de « minoration d’éléments comptables dans un compte de campagne ». L’autre porte sur un éventuel « favoritisme et recel de favoritisme ».

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bergil
26/novembre/2022 - 11h06
Gustave68 a écrit :

Emmanuel Macron a-t-il bénéficié d'un financement illégal de sa campagne ? Des salariés du cabinet de conseil McKinsey ont-ils travaillé bénévolement pour sa campagne ? Y a-t-il eu des faits de "favoritisme" dans l'attribution de contrats en contrepartie du travail bénévole réalisé ? Gageons que le parquet national financier saura faire preuve d'efficacité dans ses investigations ...

A remarquer , affaire connue avant les élections , le parquet pas très pressé de faire preuve d'efficacité comme pour Fillon !

Portrait de MICMAH458
26/novembre/2022 - 09h40
bib a écrit :

L'art...

- de ne jamais être responsable de rien

- de toujours trouver une exception qu'il l'arrange pour une règle qu'il a lui même énoncé.

Et cette même règle, venant de lui-même, il peut y déroger lorsque cela ne l'arrange plus puisqu'il fait ce qu'il veut pendant encore 5 ans.  Il n'en a rien à foutre de la France, ses ambitions sont largement au-dessus de notre petit pays (si grand pourtant mais devenu petit à cause de ses dirigeants incompétents), puisqu'il vise l''Europe qu'il chérit tant.

Portrait de COLIN33
25/novembre/2022 - 21h35 - depuis l'application mobile

C'est pas moi c'est lui ! dira Macron.... Sarkozy lui même ne se souvient pas de ses propres malversations.......

Portrait de bib
25/novembre/2022 - 18h40

L'art...

- de ne jamais être responsable de rien

- de toujours trouver une exception qu'il l'arrange pour une règle qu'il a lui même énoncé.

Portrait de LISCO
25/novembre/2022 - 17h50

il aurait pu dire, comme dans l'affaire Benalla, en bombant le torse "je suis le seul responsable"    "qu'ils viennent me chercher..."

Portrait de Vosegus
25/novembre/2022 - 16h29
MICMAH458 a écrit :

Plus il parle et moins je l'écoute.  Plus il affirme, et moins je le crois.  Malheureusement, il peut tout dire, et son contraire, encore pendant un peu moins de cinq ans, il ne risque rien, on ne sait pas "aller le chercher".

Dire tout et le lendemain son contraire c'est sa signature. Bien pour cela qu'il a de moins en moins d'influence dans le monde, les autres dirigeants commencent à connaitre le loustic. 

Ceux qui l'ont compris les premiers, c'est les algériens. Ils le manipulent comme une marionnette. 

Portrait de Gustave68
25/novembre/2022 - 16h25

Emmanuel Macron a-t-il bénéficié d'un financement illégal de sa campagne ? Des salariés du cabinet de conseil McKinsey ont-ils travaillé bénévolement pour sa campagne ? Y a-t-il eu des faits de "favoritisme" dans l'attribution de contrats en contrepartie du travail bénévole réalisé ? Gageons que le parquet national financier saura faire preuve d'efficacité dans ses investigations ...

Portrait de MICMAH458
25/novembre/2022 - 16h17

Plus il parle et moins je l'écoute.  Plus il affirme, et moins je le crois.  Malheureusement, il peut tout dire, et son contraire, encore pendant un peu moins de cinq ans, il ne risque rien, on ne sait pas "aller le chercher".

Portrait de YVESM
25/novembre/2022 - 16h05

Punch fait encore des siennes.

Portrait de YVESM
25/novembre/2022 - 16h04
Clic12 a écrit :

Vous êtes dans votre jalousie, il vit sa meilleure vie.

Rien à ajouter.

Présentez vous, changez le monde si vous en êtes capable.

VRP

Ok...

Portrait de Le RSA de BHL
25/novembre/2022 - 15h54
Clic12 a écrit :

Tu vas rester à ta maison, comme les autres.

Sinon --> flashball.

Dictature.

Portrait de Le RSA de BHL
25/novembre/2022 - 15h00
YVESM a écrit :

Devant des gendarmes...Cela ne manque pas de sel. C'est pour cela, d'autant plus qu'il fanfaronne. Conscient de son impunité organisée et de l'ironie de la scène...

Son arrogance n'a plus aucune limite.

Et c'est précisément ce qui va le perdre.

Portrait de cyriusa
25/novembre/2022 - 15h00

C'est bizarre quand même, ce matin le parquet disait tout le contraire de ce que Macron dit maintenant.

J'comprends mieux pourquoi il est proche de Sarkozy maintenant, différentes méthodes mais les 2 sont exactement les mêmes, bonnet blanc et blanc bonnet....pfffff il faudrait stopper cette immunité présidentielle pour tous les président(e)s à venir, histoire également de leurs rappeler que c'est pas les français qui bossent pour le président mais que c'est le président qui bosse POUR les français, il est NOTRE employé qu'on décide de garder ou pas tous les 5 ans...

Portrait de YVESM
25/novembre/2022 - 14h58

Devant des gendarmes...Cela ne manque pas de sel. C'est pour cela, d'autant plus qu'il fanfaronne. Conscient de son impunité organisée et de l'ironie de la scène...

Portrait de VLFELF
25/novembre/2022 - 14h47

Mais quelle hypocrisie !

Comme pour l’affaire Benalla, où il déclarait « qu’ils viennent me chercher ! », or, le président Macron ne risque rien pendant tout son mandat, car il est couvert par une immunité, alors d’ici 2027…

A vaincre sans péril on triomphe sans gloire^^

 

Portrait de MS54840
25/novembre/2022 - 14h43

Qu'on qu'il arrive il ne risque rien, au dessus des lois comme un Roi, il s'en fou du jugement ! jamais de démission si c'est vrai....  une vrai Ripouxblique ! mdr Il a voulu emmerder les non-piquer, désormais il faut l'emmerder ?

Il a son copain le Moretti qui va sauvez son pote qui lui-même là sauvez lors de ses conflits d'intérêts, quelle bande de voyous ! et "toi" en bas tu galère à la fin du mois et tout le monde s'en fou !

Portrait de - - Hugo Drax - -
25/novembre/2022 - 14h35

Même si leur poulain finit complètement grillé par cette affaire, le mal est fait. Les ultra-riches trouveront encore et toujours de nouvelles méthodes pour contourner la démocratie.

Tant que les députés ne trouveront pas le moyen EN AMONT de préserver la démocratie de manière pérenne, nous devons les considérer comme COMPLICES D'UN PUTSCH fomenté par les ultra-riches et les fonds d'investissement, visant à confisquer indéfiniment le pouvoir au peuple.

Portrait de Le RSA de BHL
25/novembre/2022 - 14h32

Financement occulte.

Évasion fiscale.

On va venir le chercher...