25/11 15:31

Plus de 300 sites ouvrent leurs portes aujourd'hui en France métropolitaine et dans les outre-mer, dans le cadre d’une opération d’"abandon volontaire" et d’enregistrement d’armes non déclarées - VIDEO

Plus de 300 sites ouvrent leurs portes aujourd'hui en France métropolitaine et dans les outre-mer, dans le cadre d’une vaste opération d’"abandon volontaire" et d’enregistrement d’armes non déclarées, qui court jusqu’au 2 décembre. Selon une estimation « empirique » du ministère de l’intérieur, cinq à six millions d’armes, trouvées ou acquises par héritage, sont détenues de façon irrégulière, en France.

Durant huit jours, de 9h à 17h, leurs propriétaires peuvent se rendre dans les commissariats et les gendarmeries pour s’en dessaisir ou les faire enregistrer dans le système d’information sur les armes (SIA). "Les particuliers qui effectueront l’une ou l’autre démarche lors de cette opération, inédite, simple et gratuite, n’encourront aucune poursuite judiciaire ou administrative sur le fondement du transport ou de la détention sans autorisation d’armes", indique le ministère.

L’abandon est possible pour tous les types d’armes (armes à feu, armes de poing, armes blanches, petites munitions d’un calibre inférieur à 20 mm), mais seules les armes à feu pourront être enregistrées. Après le 2 décembre, l’abandon restera possible, comme auparavant, mais l’absence de poursuites administratives ou judiciaires pour détention ou transport illégal d’arme ne sera plus garantie.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Azrael68
26/novembre/2022 - 00h15 - depuis l'application mobile

Il est évident que toutes les racailles qui ont des armes chez eux vont venir les déposer tranquillement dans les commissariats ! Ben voyons !

Portrait de LISCO
25/novembre/2022 - 17h45

si les Russes viennent nous envahir on va faire comment pour se défendre ?