20/11 07:38

Elon Musk a rétabli cette nuit le compte Twitter de l'ancien président Donald Trump, banni du réseau social après l'assaut du Capitole à Washington en janvier 2021 - Vidéo

Elon Musk, le nouveau patron de Twitter, a rétabli cette nuit le compte de l'ancien président américain Donald Trump, banni du réseau social après l'assaut du Capitole à Washington en janvier 2021. "Le peuple s'est exprimé. Trump va être rétabli", a tweeté le fantasque entrepreneur sur son propre compte après le résultat d'un sondage lancé auprès de ses abonnés.

Plus de quinze millions ont répondu et 51,8% ont voté en faveur du "oui" au retour de l'homme politique républicain sur la plateforme.

Quelques minutes après son message, le compte de Donald Trump était de nouveau visible, le dernier message datant du 8 janvier 2021. Le nombre d'abonnés, qui semble être reparti à zéro, s'élevait déjà à environ 300.000 vers 00H20 GMT. Elon Musk avait suggéré à son lancement vendredi soir que le résultat du sondage pourrait influencer une décision sur le retour ou non de l'ancien chef d'Etat sur le réseau social puisqu'il l'avait accompagné du message "Vox Populi, Vox Dei" (La voix du peuple est la voix de Dieu).

Le nouveau patron de Twitter avait démarré cette consultation quelques heures après avoir rétabli, au nom de la liberté d'expression, d'autres comptes d'utilisateurs suspendus. Twitter avait banni Donald Trump le 8 janvier 2021, deux jours après l'invasion du Capitole par ses partisans, face au "risque de nouvelles incitations à la violence".

Elon Musk avait déjà évoqué en mai un possible retour de l'ex-président républicain, estimant que cette sanction constituait "une décision mauvaise moralement et insensée à l'extrême".

Alors que de nombreux critiques craignent que les contenus ne soient plus suffisamment modérés sur le réseau social, le multimilliardaire était attendu au tournant sur le sujet.

Une telle décision devrait susciter des vagues dans la société et la politique américaines, d'autant que Donald Trump s'est de nouveau lancé dans la course à la Maison Blanche pour 2024. Tout en se réjouissant qu'avec Elon Musk, Twitter soit "entre de bonnes mains", Donald Trump a toutefois affirmé ces derniers jours qu'il resterait sur son réseau Truth Social, même si cette plateforme ne lui offre qu'une petite caisse de résonance comparativement à Twitter où il comptait plus de 88 millions d'abonnés.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Amandecroquante
20/novembre/2022 - 22h53
- - Hugo Drax - - a écrit :

C'est bien Elon Musk qui s'érige en libérateur. Pourtant, on a plutôt l'impression qu'il prend le monde en otage.

Ces multimilliardaires essayent de pirater tous les pouvoirs pour se subsister à eux. Ils représentent un danger global extrême.

On vous prend votre pouvoir et votre liberté, et puis vous êtes reconnaissants - voire même redevables - quand on vous les rend au compte goutte.

C'est comme ça que le système vous asservit. C'est juste un tour de passe-passe.

Propose au lieu de nous sortir ton baratin d’aigri !

Portrait de Amandecroquante
20/novembre/2022 - 20h32
- - Hugo Drax - - a écrit :

Poser une question qui va dans son sens et dont il connaît forcément la réponse, puis dire "vox populi vox dei" montre combien la morale et la déontologie de Musk sont médiocres et ça devrait tous nous alarmer.

Gravissime.

 

ou plutôt, vous vous croyez le libérateur des mediocres contemporains qui vous entourent…

Et si ils ne votent pas comme vous c’est gravissime et devrait être interdit.

On attends toujours vos propositions sur la décentralisation plutôt qu’en étant un moralisateur de plus

Portrait de Clomoto
20/novembre/2022 - 19h19 - depuis l'application mobile

Les journalistes de l'AFP qui sont à l'origine de cet article ignorent visiblement tout du fonctionnement du réseau social. ils ne savent pas qu'un compte rétabli redemarre automatiquement à 0 abonné avznt de retrouver en quelques heures la totalité de ses abonnés. Très bonne nouvelle en tout cas pour la liberté d'expression que ce retour de Trump. Les seuls qui s'en plaignent sont les gauchos. A bon entendeur.

Portrait de Amandecroquante
20/novembre/2022 - 16h05

Est-ce que les 48% qui ont voté non, vont supprimer leur compte Twitter ?

Portrait de swatss
20/novembre/2022 - 16h04
Le RSA de BHL a écrit :

Cela permet de redécouvrir comment les wokes de Twitter ont couvert la fraude des Démocrates.

Ces gens sont d'authentiques fascistes.

Bravo à Musk.

Ah oui le fameux élection résultat truqué ... Mouhahahahaha avec des gens comme vous , le complotisme a de beaux jours devant lui...

Portrait de swatss
20/novembre/2022 - 16h02
Koikilencoute a écrit :

Avec Trump et Elon Musk, les États-Unis ont encore des chances de s'en sortir

Ah ben oui , un mec qui n'a pas fait le dixième des promesses . Qui ne reconnaît pas sa défaite , qui veut prendre la présidence  des États-Unis par l'assaut du Capitole . Il est vrai alors que avec un tel clown les USA peuvent s'en sortir...smiley

Et on en parle en passant du Great America , lors de sa campagne précédente ,avec des casquettes tee-shirt made in china... smiley

Portrait de Koikilencoute
20/novembre/2022 - 15h49

Avec Trump et Elon Musk, les États-Unis ont encore des chances de s'en sortir

Portrait de Alain Melon
20/novembre/2022 - 11h31

Pas le fantasque entrepreneur...le fantastique entrepreneur smiley

Portrait de VLFELF
20/novembre/2022 - 09h41

Welcome to Twitter, POTUS 

Portrait de Capri
20/novembre/2022 - 09h28

Ça montre en tous cas que les USA sont toujours bien « divisés » : les 1,8 % (51,8 %) qui font basculer vers le « oui » représentent 270.000 votes en plus pour avoir la majorité (sur 15.000.000 de votes), donc c’était très serré comme sondage…

Portrait de COLIN33
20/novembre/2022 - 08h47 - depuis l'application mobile

Malheureusement pour lui cet homme devrait être en HP.....

Portrait de Electro
20/novembre/2022 - 08h39

Le danger ne vient pas toujours de ceux que l'on montre constamment du doigt !

Mais des sournois qui nous font la morale à longueur de temps !

Portrait de Soulejack
20/novembre/2022 - 07h55

il y a bien les Talibans,alors Trump peut s'exprimer.