11/11 12:01

Fabrice Fries, PDG de l'AFP depuis 2018, a été reconduit dans ses fonctions pour un deuxième mandat de cinq ans, par le conseil d'administration de l'agence de presse

Fabrice Fries, PDG de l'AFP depuis 2018, a été reconduit dans ses fonctions pour un deuxième mandat de cinq ans, par le conseil d'administration de l'agence de presse mondiale, a annoncé la direction. "Le nouveau mandat de Fabrice Fries prendra effet à l'expiration du mandat actuel, soit le 15 avril 2023", a précisé la direction de l'Agence France-Presse dans un communiqué. Composé de 18 membres (dont trois représentants de l'Etat et trois du personnel) en plus du PDG, le conseil d'administration a choisi de renouveler le mandat de M. Fries plutôt que d'ouvrir la compétition à plusieurs candidatures, comme il en avait la possibilité.

Il a réélu M. Fries "à une large majorité" après l'avoir auditionné sur son "projet stratégique", qui "servira de base à la négociation avec l'Etat du futur contrat d'objectifs et de moyens" pour la période 2024-28, selon la direction de l'AFP. Ce projet est "articulé autour de trois nouveaux axes stratégiques visant à consolider le leadership de l'Agence en matière de lutte contre la désinformation, à faire d'elle l'agence préférée des médias partout dans le monde par des progrès dans la couverture éditoriale et les services offerts, enfin à accélérer la diversification de sa base clients hors médias", a ajouté la direction.

Âgé de 62 ans et auparavant passé par Publicis, Fabrice Fries avait été élu en avril 2018 pour un premier mandat après le retrait surprise du PDG sortant, Emmanuel Hoog. Candidat à sa succession et en poste depuis 2010, M. Hoog avait jeté l'éponge après avoir appris que l'Etat lui retirait son soutien.

En avril, l'AFP avait annoncé que ses recettes commerciales avaient progressé de 4,1% en 2021 par rapport à 2020.

Le résultat net a atteint un niveau "historique" de 10,6 millions, contre 5,3 millions d'euros en 2020, et 0,4 million en 2019, année où l'AFP renouait avec les bénéfices pour la première fois depuis 2013.

Le plan d'économies lancé il y a trois ans, qui inclut des départs volontaires, a lui généré 11 millions d'euros en 2021, l'objectif total fixé d'ici à 2023 ayant été atteint à 80%. Fin 2019, l'AFP avait signé un contrat d'objectifs et de moyens (COM) avec l'Etat pour la période 2019-2023, ce dernier apportant une dotation globale de 356 millions d'euros.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Soulejack
11/novembre/2022 - 12h05

l'Agence Fausse Presse.