19/11 07:16

Mauvaise nouvelle à l'approche des fêtes : Les livraisons de l'iPhone 14 Pro seront "plus faibles qu'anticipées" prévient Apple - Découvrez pour quelle raison !

Les livraisons de l'iPhone 14 Pro seront "plus faibles qu'anticipées" après le confinement d'une usine en Chine lié aux restrictions anti-Covid, a prévenu Apple, une mauvaise nouvelle à l'approche de la saison des fêtes.

Apple a indiqué que le principal site de production d'iPhone, à Zhengzhou (centre de la Chine), "fonctionne actuellement avec une capacité significativement réduite", depuis la découverte d'un foyer de cas positifs au Covid-19.

"Les clients vont devoir attendre plus longtemps pour recevoir leurs nouveaux produits", a fait savoir le groupe américain dans un communiqué dimanche soir.

"Comme nous l'avons fait depuis le début de la pandémie, nous faisons passer en priorité la santé et la sécurité des ouvriers de notre chaîne d'approvisionnement", ajoute la marque à la pomme.

Le groupe taïwanais Foxconn, principal sous-traitant d'Apple, est confronté depuis octobre à une hausse de cas de Covid-19 sur son immense site de Zhengzhou, la plus grande usine d'iPhone au monde.

Foxconn a annoncé dans un communiqué s'attendre à des résultats moins bons qu'espérés pour la fin de l'année.

"La perspective du groupe pour le quatrième trimestre était au départ +prudemment optimiste+ mais en raison de la pandémie qui affecte certaines de nos activités à Zhengzhou, l'entreprise va réviser à la baisse" cette perspective, a indiqué l'entreprise taïwanaise.

"Foxconn travaille désormais avec les autorités dans un effort conjoint contre la pandémie, afin de reprendre la production à pleine capacité aussi vite que possible", a-t-il ajouté.

L'entreprise n'a pas précisé l'ampleur de l'impact du confinement sur ses résultats financiers.

Foxconn a par ailleurs annoncé sur le réseau social WeChat de nouvelles mesures pour ses employés, notamment une "bulle sanitaire" entre les dortoirs et l'usine.

Les employés qui continuent à travailler seront regroupés dans trois dortoirs, a précisé le groupe.

D'abord confinés, des centaines d'employés exaspérés par leurs conditions de vie se sont enfuis en catastrophe de l'usine la semaine dernière.

D'autres sites de production de Foxconn, non confinés, sont sollicités temporairement ailleurs en Chine, notamment dans la province du Guangdong (sud), base manufacturière du pays, selon Ivan Lam, analyste pour le cabinet spécialisé Counterpoint.

"Cependant, la montée en puissance de la production prend du temps" et le rendement global ne sera de toute façon pas conforme aux objectifs, souligne-t-il.

Selon les calculs du cabinet spécialisé TrendForce, Apple produira 2 à 3 millions d'iPhone en moins ce trimestre à cause du rebond épidémique à Zhengzhou, sur un objectif estimé à 80 millions.

"Tout cela confirme les craintes de Wall Street vis-à-vis d'Apple pour ce trimestre, et constituera un fardeau cette semaine pour les valeurs technologiques", juge l'analyste Dan Ives, de la société américaine d'investissement Wedbush Securities.

La marque à la pomme dépend beaucoup de la Chine, où elle fait fabriquer plus de 90% de ses produits. Le pays est également l'un de ses plus importants marchés.

Contrairement à ses voisins de la Silicon Valley, Apple a jusqu'à présent bien résisté à la crise économique, même si le dollar fort pèse sur ses revenus.

De juillet à septembre, le groupe américain a vu les ventes de l'iPhone, son produit phare, progresser de 9,7% sur un an, à 42,6 milliards de dollars.

Pour les fêtes, l'entreprise et les experts tablaient sur une forte demande pour les iPhone 14 et 14 Pro Max.

Foxconn est le plus grand employeur du secteur privé en Chine, avec plus d'un million de personnes travaillant dans ses quelque 30 usines et installations de recherche dans le pays.

Situé à environ 600 km de Pékin, le site de Zhengzhou emploie jusqu'à 300.000 personnes qui vivent sur place à l'année, à "iPhone City", sorte de ville dans la ville.

La Chine poursuit une stricte stratégie contre le Covid.

Malgré de récentes rumeurs sur un éventuel assouplissement, les autorités ont assuré samedi qu'elles s'en tiendraient "indéfectiblement" à la politique zéro Covid.

Le nombre de cas est en hausse ces dernières semaines, avec 5.643 nouveaux cas annoncés, un record en six mois.

Ailleurs sur le web

Vos réactions