23/10/2022 10:39

Emmanuelle Seigner est revenue hier soir sur ses propos polémiques affirmant que "toutes les femmes voulaient coucher avec son mari Roman Polanski" : "C'était une phrase maladroite et je m'en excuse" - Vidéo

Emmanuelle Seigner était hier soir l'invitée de "Quelle époque" sur France 2 hier soir et elle est revenue sur sa déclaration la semaine dernière dans "Sept à Huit" sur TF1 où, s'exprimant sur les accusations de viols et d'agressions sexuelles visant son mari, elle affirmait que "toutes les femmes voulaient coucher avec Roman Polanski".

Dans une interview exclusive accordée la semaine dernière à Audrey Crespo-Mara dans "Sept à Huit", Emmanuelle Seigner prennait la défense de son mari, le réalisateur Roman Polanski, accusé par plusieurs femmes de viols et agressions sexuelles ces dernières années. Et sa sortie n'a pas plus à tout le monde sur les réseaux sociaux, certains ne comprenant pas que Emmanuelle Seigner vienne ainsi à la télé défendre son mari. Sous le coup d'un mandat d'arrêt depuis 1977, il était déjà poursuivi par la justice américaine, accusé d'avoir violé et drogué une adolescente de 13 ans.

Mais pour son épouse, il est pourtant temps "qu'on lui foute la paix" : "Treize ans c’est jeune bien sûr, mais c’était une époque très permissive. Le rapport à l’âge a aussi beaucoup changé. À l’époque, on louait la lolita, on la célébrait. Donc moi, ayant commencé ma carrière de mannequin à 14 ans, ça n’était pas une histoire qui me choquait. Il se sent coupable vis-à-vis de nous".

Et Audrey Crespo-Mara de l'interpeller : "Il ne se sent pas coupable d’avoir couché avec une adolescente de 14 ans ?" "Si bien sûr. D’autant qu’ils ont aujourd’hui de très bonnes relations. Ils s’échangent des e-mails. Elle n’en peut plus de ce statut de victime. C’est pour cela qu’elle demande l’abandon des poursuites. »

Concernant les autres femmes qui accusent son mari, Emmanuelle Seigner est très claire : "Moi quand j’ai connu mon mari, toutes les femmes voulaient coucher avec lui, toutes les jeunes filles voulaient coucher avec lui, c’était un truc de dingue, c’était fou quoi. Il avait 52 ans, il avait l’air d’en avoir 30, il était un grand metteur en scène, donc il attirait énormément et je pense qu’il n’avait besoin de violer personne.

La présomption d’innocence est aujourd’hui totalement bafouée." Désormais, le réalisateur est vu comme un paria, selon l’actrice, et cela a aussi des répercussions sur sa carrière à elle : "C’est affreux parce qu’il ne peut pas monter un film, on conseille aux acteurs de ne pas jouer dans ses films. Moi-même, je suis blacklistée en France.

L’homme avec qui je vis, ce n’est pas du tout la personne dont j’entends parler. C'est un très bon mari et très bon père . Il est meurtri, il le vit très mal. Qu’on le laisse tranquille, que les gens s’occupent des vrais prédateurs, des gens qui sont un danger pour la société, qu’on lui foute la paix !"

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de COLIN33
23/octobre/2022 - 10h31 - depuis l'application mobile

De toute façon elle n'a pas tort, qu'elles couchent ou pas, si elles n'atteignent pas leur but le résultat est le même, mais c'était avant ! ...