01/10 10:31

Près de six cadres sur dix estiment que leur charge de travail a augmenté depuis l'an dernier, selon un sondage - Près de la moitié sont prêts à manifester pour défendre leur retraite

Près de six cadres sur dix estiment que leur charge de travail a augmenté depuis l'an dernier, selon un sondage Viavoice pour l'Ugict-CGT, qui montre également que près de la moitié des cadres sont prêts à manifester pour défendre leur retraite.

Invités à dire s'ils ont "le sentiment" que leur charge de travail a augmenté depuis le début de l'année dernière, 58% des cadres interrogés répondent oui (42% non), selon ce baromètre pour la CGT des cadres en partenariat avec Secafi.

Les cadres sont aussi 46% à dire que leur temps de travail a augmenté. 20% d'entre eux évaluent leur temps de travail hebdomadaire moyen (en incluant le temps de travail dans les transports, à domicile, etc.) à 49 heures et plus par semaine (contre 15% en 2021), 22% l'évaluent entre 45 et 48h, 35% entre 40 et 44 heures, et seulement 23% entre 35 et 39h. Ils sont aussi 54% à rapporter travailler "fréquemment" pendant leurs jours de repos.

Pour la CGT des cadres, ces chiffres sont à mettre en relation avec le développement du télétravail, le gain de temps de transport étant "absorbé" par une charge de travail en forte augmentation et des horaires de travail moins encadrés.

Les cadres sont également 73% à estimer que leur pouvoir d'achat a baissé en un an, avec plus d'un cadre sur deux jugeant que sa rémunération n'est pas en adéquation avec son temps de travail réel (52%) et sa charge de travail (53%).

Invités à citer leurs priorités, les cadres évoquent l'équilibre vie privée/vie professionnelle (71%), le salaire (67%) ou encore le contenu et le sens de leur travail (54%).

L'enquête montre par ailleurs que pour défendre leur retraite, 48% des cadres interrogés se disent prêts à manifester et 42% à faire grève.

Les cadres sont également sévères concernant les pratiques managériales de leur employeur: pour 40% d'entre eux, elles se sont "plutôt détériorées" au cours de l'année écoulée (pour 16% "plutôt améliorées" et pour 44% "n'ont pas changé"). Ils sont 68% à ne pas se sentir associés aux choix stratégiques de la direction.

L'enquête a été réalisée en ligne du 23 au 31 août auprès d'un échantillon de 1.000 personnes représentatif de la population cadre, selon la méthode des quotas.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de - - Hugo Drax - -
1/octobre/2022 - 11h59

A l'ère de l'intelligence artificielle et d'internet, les gens travaillent davantage, ont moins de pouvoir d'achat, sont en moins bonne santé que la génération précédente.

Ils sont extorqués par les fonds d'investissement et les ultra-riches avec la complicité des politiques corrompus. Tout le système est dévoyé. Esclavage 2.0

Portrait de El Padron
1/octobre/2022 - 10h38 - depuis l'application mobile

Un président disait travailler plus pour gagner plus… moi je travaille beaucoup plus pour gagner environ 25% de moins… et on s’étonne que la France râle…