23/09 17:31

Manuel Bompard de LFI tente d'éteindre la polémique cet après-midi après ses propos sur la gifle et évoque un "violentomètre" pour graduer les violences faites aux femmes - Regardez

Mise à jour 17h26 : Après avoir déclaré, ce matin dans La Matinale de CNEWS, en réagissant à l'affaire Quatennens, qu'«une gifle n'est pas égale à un homme qui bat sa femme tous les jours», le député LFI des Bouches-du-Rhône, Manuel Bompard, s'est fendu d'un communiqué dans l'après-midi, tentant d'éteindre l'incendie «d'une mauvaise polémique».

Dans sa «mise au point» publiée cet après-midi, intitulée «à propos d'une mauvaise polémique», Manuel Bompard se défend pourtant d'avoir voulu «minimiser» cette gifle.

Il s'appuie notamment sur le principe du «violentomètre» mis en place par des «associations féministes», qui justifierait ainsi ce principe de gradation dans le cas des violences faites aux femmes, quand bien même ce même violentomètre place les coups et les gifles à égalité :

«Je n'ignore pas que les situations de violence conjugales commencent souvent par une gifle. C'est une cruelle vérité», indique aussi Manuel Bompard. Mais, selon lui, «la gradation ne sert non pas à minimiser les faits mais à adapter les réponses et les sanctions».

 

Ce matin, Manuel Bompard était l'invité de Laurence Ferrari dans la matinale de CNews. Le député LFI des Bouches-du-Rhône a déclenché, depuis plusieurs heures, une polémique après des propos tenus lorsqu'il a été interrogé par la journaliste sur l'affaire Adrien Quatennens.

"Je ne minimise pas les faits dont il est accusé, d’ailleurs lui même je crois les a reconnus, lui même a dit que ce n’était pas acceptable. Il a présenté ses excuses. Donc non je ne les minimise pas", a-t-il indiqué. Avant d'ajouter : "Après, j’essaye de faire la part des choses, une gifle n’est jamais acceptable, mais une gifle n’est pas égale à un homme qui bat sa femme tous les jours".

"Personnellement j’ai toujours essayé de faire preuve de nuance sur le sujet, de respecter un certain nombre de principes : la proportionnalité, l’absence d’automaticité, le fait qu’on essaye de graduer les accusations et donc les sanctions et les mesures qui y correspondent", a conclu Manuel Bompard.

A la suite des propos de l'élu, de nombreuses personnalités politiques ont réagi. "Taisez-vous, maintenant ! Ça suffit !! C’est à la justice de juger cette affaire. Vos propos font un tort considérable au combat pour la protection des femmes face aux violences. On va vraiment en revenir à débattre pour savoir si frapper une femme c’est acceptable ?! Stop !", a notamment déclaré Marlène Schiappa sur Twitter.

"Des propos abjects qui banalisent la violence. Des propos qui abîment le combat contre les violences faites aux femmes. Des propos qui vous discréditent totalement sur ce sujet", ajoute la ministre déléguée à l'Egalité Femmes-Hommes, Isabelle Rome.

.

 

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Capri
2/octobre/2022 - 06h34

Il n’a pas une tête à claques ce Manuel Bompard ? (je reste involontairement dans le thème). Il n’y a que moi qu’il énerve quant à sa façon de s’exprimer ?

Portrait de Blondissime
24/septembre/2022 - 08h40

Y'en a pas un pour rattrapper l'autre. Qu'ils la ferment c'est tout

 

Portrait de KERCLAUDE
24/septembre/2022 - 07h51

Il tente de justifier une gifle dans une échelle de violences vis à vis des femmes, la classe..... tout faire pour protéger ls copains. 

Portrait de dadaright
24/septembre/2022 - 00h15
Greg1928 a écrit :

Le patriarcat à de beaux jours encore dans ce pays. Franchement quand je lis une "gifle c'est rien donné sous le coup d'une séparation, voir d'une grosse colère", cela m'insurge.

Mais  au contraire c'est le début de l'escalade, cela démontre que le "gars" sous le coup de "pression" ne peut pas se retenir. Il n'a pas de self contrôle. Et faut aussi oser comparer cela à une fessée ou une gifle sur un enfant. Je n'ai jamais eut besoin de frapper pour me faire respecter personnellement. Un simple regard et un non suffisait. Devoir frapper est une démonstration de perte de contrôle de la situation tout simplement. Donc faiblesse..

Vous tous qui parlez sans savoir, si vous aviez vécu des violences au sein de votre famille vous ne banaliseriez pas une simple gifle smiley

C'est le début de rien du tout , c'est la fin d'une relation .Et si le mec il sait très bien se contrôler puisqu'il a passé 13 ans avec sa femme  sans la gifler , vous saviez quelle genre de relation ils avaient vous étiez la pour voir  les remarques désagréables qu'il ou elle lui faisait  vous avez assisté à leur difficultés de communications , qu'est ce qui vous permet d'en déduire que c'est lui le plus violent dans l' affaire parce qu'il a donné une gifle ? et qui vous dit qu'elle ne lui a pas donné des coups pieds la ou je pense ?

Combien de fille ont claqué leur mec en apprenant qu'il les avait trompées avant de mettre fin à leur relation , on en parle ? Mais ouais donc toutes les filles qui sont partis d' une relation en foutant une claque sont forcément  de dangereuses psychopathes en devenir sans compter celle qui foutent des claques juste pour une remarque déplacée ,c'est bien connu ce sont de dangereuses hystériques à enfermer . Cautionner ce genre de jugements sans nuances, c'est aller dans le sens de ce qu'a fait le patriarcat pendant des années c'est a dire penser qu'une femme est inférieur à l' homme quoi qu'il arrive parce qu'elle a fauté une fois donc elle fautera toujours et donc inversement pour les féministes soupçonner l' homme à l' origine d'une violence d'être violent pour toujours ...

Portrait de Greg1928
23/septembre/2022 - 20h09

Le patriarcat à de beaux jours encore dans ce pays. Franchement quand je lis une "gifle c'est rien donné sous le coup d'une séparation, voir d'une grosse colère", cela m'insurge.

Mais  au contraire c'est le début de l'escalade, cela démontre que le "gars" sous le coup de "pression" ne peut pas se retenir. Il n'a pas de self contrôle. Et faut aussi oser comparer cela à une fessée ou une gifle sur un enfant. Je n'ai jamais eut besoin de frapper pour me faire respecter personnellement. Un simple regard et un non suffisait. Devoir frapper est une démonstration de perte de contrôle de la situation tout simplement. Donc faiblesse..

Vous tous qui parlez sans savoir, si vous aviez vécu des violences au sein de votre famille vous ne banaliseriez pas une simple gifle smiley

Portrait de Vosegus
23/septembre/2022 - 19h31
Tempura a écrit :

C'est jouissif de les voir se tortiller pour justifier qu'un mec tape sa femme.

Oui ! 

Tout comme il est jouissif de voir les Nupes découvrir la nuance comme le premier homme l'étincelle après avoir frappé deux pierres contre elles. 

Portrait de Tempura
23/septembre/2022 - 19h17

C'est jouissif de les voir se tortiller pour justifier qu'un mec tape sa femme.

Portrait de Harriet
23/septembre/2022 - 18h59
Vosegus a écrit :

Evidemment qu'une gifle réflexe ne peut être considérée de la même façon d'une situation à une autre surtout si ça se limite bien à une seule gifle. Là où cela se corse pour Quatennens, c'est les centaines de textos qu'il a envoyé à son ex. Cet harcèlement moral peut faire bien plus de mal que la gifle qu'il a donné et pourrait être la raison de la main courante déposée. 

Maintenant, je vous concède, que je ne réfrène pas mon plaisir de voir les arroseurs arrosées. 

Vous avez raison pour le harcèlement via les textos : député ou citoyen lambda , il a un vrai souci, qui le dépasse, du fait de cette séparation ... 

Je vous rejoins sur les arroseurs/arrosés ... cette pseudo cellule interne a fait long feu, et a atteint ses  limites ... à se substituer à la justice , on en arrive à une sorte de "bureau des pleurs" où des accusations sont proférées à charge ... ayant probablement parfois un parfum de vengeance ...

Toutes ces digressions nuisent aux femmes menacées de mort dont la parole finira par être banalisée du fait de  ces dérives politico-instrumentalisées .... smiley

Portrait de Vosegus
23/septembre/2022 - 18h40
Harriet a écrit :

Tout à fait ....

L'interdiction de la fessée en France , date de 2019 ... et 8 parents sur 10 avouent y avoir (eu) recours ...  Est ce que cela fait d'eux des parents maltraitants ?

(Je précise que je suis contre toute forme de violence physique/morale, même si je me fais l'avocate du diable) ...

Je me souviens de F. Bayrou giflant un enfant qui lui faisait les poches ... lui a t'on demandé de se retirer de la vie politique ?I

Il aurait pu réprimander le gamin sans avoir recours à la violence , pourtant ...

Bref, un acte isolé dans un contexte particulier ne fait pas forcément de vous un homme foncièrement violent ...

A. Quatennens  aurait dû se faire aider puisque visiblement en grande souffrance , avant d'en arriver à ces gestes malheureux ... smiley

Evidemment qu'une gifle réflexe ne peut être considérée de la même façon d'une situation à une autre surtout si ça se limite bien à une seule gifle. Là où cela se corse pour Quatennens, c'est les centaines de textos qu'il a envoyé à son ex. Cet harcèlement moral peut faire bien plus de mal que la gifle qu'il a donné et pourrait être la raison de la main courante déposée. 

Maintenant, je vous concède, que je ne réfrène pas mon plaisir de voir les arroseurs arrosées. 

Portrait de n.azz44
23/septembre/2022 - 18h22

J’ai parlé avec une femme battue qui a subie violence secruelle, physiques etc pendant 4 ans : eau brûlante jetée sur elle durant son sommeil, écrasement de mégots sur elle sans parler des coups en 4 ans de relation il y a maintenant vingt ans. Elle m’a repondu « j´aurai prefere recevoir pour ma part qu’une gifle en 4 ans et non tout ce que j’ai vécu ». C’était une parole d’une ex femme battue. ca m’a suffit pour me rendre compte qu’il y a bien un baromètre de la violence. Même si aucune violence n’est justifiable.  

Portrait de dadaright
23/septembre/2022 - 18h11

Sauf que la gifle donnée la c'est dans le contexte d'une fin de relation pas de violence conjugales quotidiennes , elles sont vraiment débiles ma foi ces féministes la smiley

Combien de fille ont claqué leur mec en apprenant qu'il les avait trompées avant de mettre fin à leur relation , on en parle ? Mais ouais donc toutes les filles qui sont partis d' une relation en foutant une claque sont forcément  de dangereuses psychopathes en devenir et mérite d'être traitées comme des hystériques.

Portrait de COLIN33
23/septembre/2022 - 17h44 - depuis l'application mobile

Assez de ces polémiques stériles, qu'ils règlent leurs différents liés à la vie privée, entre eux, qu'ils s'occupent des problèmes qui touchent les français, ce pourquoi ils ont été élus ....

Portrait de Alexshe
23/septembre/2022 - 17h43

Il a pas tort, mais c'est tellement drôle de voir ces abrutis gesticuler pour se sauver. Allez ramez !!

Portrait de Harriet
23/septembre/2022 - 17h39
Titoon a écrit :

Ce qui est triste, c'est que sur le fond il a raison, sans chercher à justifier le geste, une gifle sous le coup de la colère lors d'une dispute sur fond de séparation difficile n'est pas du tout la même chose que tabasser sa femme tout les jours.....

Néanmoins faisant partie de cette mouvance wokiste qui a justement promu l'essentialisation de l'homme blanc comme un  horrible individu, violeur et violent systémique il en devient à la fois ridicule et inaudible.

La Révolution est connue pour manger ses enfants, bon appétit.

Tout à fait ....

L'interdiction de la fessée en France , date de 2019 ... et 8 parents sur 10 avouent y avoir (eu) recours ...  Est ce que cela fait d'eux des parents maltraitants ?

(Je précise que je suis contre toute forme de violence physique/morale, même si je me fais l'avocate du diable) ...

Je me souviens de F. Bayrou giflant un enfant qui lui faisait les poches ... lui a t'on demandé de se retirer de la vie politique ?I

Il aurait pu réprimander le gamin sans avoir recours à la violence , pourtant ...

Bref, un acte isolé dans un contexte particulier ne fait pas forcément de vous un homme foncièrement violent ...

A. Quatennens  aurait dû se faire aider puisque visiblement en grande souffrance , avant d'en arriver à ces gestes malheureux ... smiley

Portrait de Donald Rock
23/septembre/2022 - 16h55

LFI s'enfonce de plus en plus ! Arrêtez de parler ce sera mieux pour tout le monde ! Arrêtez !

Portrait de Titoon
23/septembre/2022 - 16h34

Ce qui est triste, c'est que sur le fond il a raison, sans chercher à justifier le geste, une gifle sous le coup de la colère lors d'une dispute sur fond de séparation difficile n'est pas du tout la même chose que tabasser sa femme tout les jours.....

Néanmoins faisant partie de cette mouvance wokiste qui a justement promu l'essentialisation de l'homme blanc comme un  horrible individu, violeur et violent systémique il en devient à la fois ridicule et inaudible.

La Révolution est connue pour manger ses enfants, bon appétit.

Portrait de dadaright
23/septembre/2022 - 16h36

Mais Bompard fait très bien la différence entre les vraies féministes qui plaident pour une égalité homme /femme et toutes ces bandes de dégénérées très souvent du coté d' EELV qui ne représentent pas des féministes , mais juste des misandres revanchardes du patriarcat ...

d' ou on punit quelqu'un qui a donné une gifle comme un violeur ? Punir au nom de l'exemple ? c'est ça la justice ? Bah désolé mais non on ne rend service à personne , ni aux femmes , ni aux hommes avec de tels principes c'est tout le contraire des valeurs de la gauche l' injustice ...

Portrait de Greenday2013
23/septembre/2022 - 16h08

Que c'est drôle, le parti des wokes français est rattrapé par les excès qu'il soutient depuis toujours smiley

Portrait de bozo75
23/septembre/2022 - 16h00

Espérons que les électeurs qui votent pour ce parti comprendront ce qu'il vaut .... quoique , pas si sur 

Portrait de Gustave68
23/septembre/2022 - 15h28

Waouh les "filles" ! Les hommes de LFI (Jean-Luc Mélenchon, Adrien Quatennens, Manuel Bompard, etc ...smiley ce sont des hommes "à l'ancienne", un peu "macho", un peu "old school", des gars qui "en imposent", qui disent "on fait comme cela et pas autrement", l'incarnation de la virilité et des testostérones ... Ils aiment "sortir la boîte à gifles" : femmes, journalistes, enfants, homos, adversaires politiques, animaux, etc  

Portrait de wicket
23/septembre/2022 - 14h50

Les c...s, ça vole en escadrille !!! 

Portrait de Lillois en vaucluse
23/septembre/2022 - 14h28 - depuis l'application mobile

les insoumis surtout leur chef Mélenchon ne touchez plus terre depuis qu'ils sont arrivés à faire une coalition avec tous les parties de gauche et bien avec cette affaire ils sont plutôt en train de s'enterrer plus vite que prévu