16/09 10:16

Agression violente et homophobe à Montgeron : Pas de prison mais un stage et du travail d’intérêt général pour les agresseurs du jeune Yanis qui avait bouleversé les internautes - Vidéo

C'est le choc après le  verdict dans l'affaire du jeune Yanis qui avait été roué de coups et dont la vidéo avait fait le tour des réseaux sociaux. Souvenez-vous, le 11 octobre dernier, les médias s'étaient émus d'une vidéo dans laquelle on voyait des  jeunes vêtus de noir assener des coups de poing et de pied à un jeune homme au pied d’un immeuble, puis dans un parc de Montgeron. On allait apprendre plus tard que la victime se prénomme Yanis, qu'il est âge de 17 ans et il va raconter sur le plateau de TPMP, avoir été agressé en raison de son apparence physique par des individus lui criant « sale pédé » et lui reprochant d'être homosexuel. 

De deux ses agresseurs, âgés aujourd’hui de 16 et 18 ans, ont été condamnés par le tribunal pour enfants d’Évry-Courcouronnes pour violences volontaires en réunion avec une incapacité totale de travail supérieure à huit jours, et en raison de l’appartenance sexuelle réelle ou supposée de la victime.

Le plus jeune écope d’un stage de citoyenneté à savoir "une à deux journées d'actions éducatives" pour rappeler "les devoirs et obligations qu'impliquent la vie en société" afin de lui "faire prendre conscience de sa responsabilité pénale et civile", précise le parquet à l'AFP.

Le plus âgé, aujourd’hui majeur, devra effectuer 35 heures de travail d’intérêt général.

"On peut s'interroger sur le faible nombre de personnes condamnées et la proportionnalité de la peine", Sébastien Tüller, responsable des questions LGBTI à Amnesty International interrogé par le magazine Têtu.

"Si les peines n’ont pas un minimum d’effet dissuasif, alors tout le travail fait par les militants est mis à mal, abonde auprès de têtu· l'eurodéputé Pierre Karleskind (Renaissance). L’agression en question est grave, car elle est notamment caractérisée par l’homophobie. Le parquet doit faire appel. À défaut, de nombreux jeunes auront raison de s’inquiéter de la volonté de la société de les protéger…"

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Constrictor
17/septembre/2022 - 02h22
The dream a écrit :

Et une mère de famille qui avait volé de la nourriture par nécessité racontait hier avoir été condamnée à 6 mois de prison ferme. Tout va bien...

Pur mytho, jamais même en ne se présentant pas à sa convocation, elle n'aurait écopé de 6 mois ferme, du sursis au pire.

Elle n'était là que pour se victimiser auprès de son audience, ce qui, vraisemblablement a marché.

Portrait de BlancEurope
16/septembre/2022 - 22h53

Au bout de 50 agressions, un avertissement. Et au bout de 50 avertissements, un blâme. Attention, la justice ça ne rigole pas...

Portrait de COLIN33
16/septembre/2022 - 13h37 - depuis l'application mobile

l'injustice de la justice.....

Portrait de The dream
16/septembre/2022 - 14h00

Et une mère de famille qui avait volé de la nourriture par nécessité racontait hier avoir été condamnée à 6 mois de prison ferme. Tout va bien...

Portrait de Soulejack
16/septembre/2022 - 12h31

stages poney,séjours club med,karting,ce seront bientôt les sanctions pour les agressions quelqu'elles soient.pour les meurtres et assassinats ce sera les gros yeux.

Portrait de Decenale
16/septembre/2022 - 12h11

Les condamner pour ça aurait été vu comme de l'islamophobie.

Portrait de serguei
16/septembre/2022 - 11h32

Vachement dissuasif ! Sur que ça ne donne pas envie de recommencer ! ...  Peines exemplaires ... à ne surtout pas reproduire par d'autres magistrats influençables smiley

Portrait de BlancEurope
16/septembre/2022 - 11h31

Encore et encore, hélas.... 58% des électeurs ont voté pour que ça continue.

Portrait de GaetAmbre
16/septembre/2022 - 11h06

Elle est belle la justice Française ..... C'est une honte.