14/09 11:02

L'incendie en Gironde progresse toujours ce matin: Environ 3.500 hectares de végétation et de forêt sont partis en fumée - VIDEO

Les flammes ont ralenti leur progression dans la nuit de mardi à mercredi en Gironde, à Saumos, où environ 3.500 hectares de végétation et de forêt sont partis en fumée depuis lundi. "300 ha supplémentaires brûlés pendant la soirée et la nuit. Aucune nouvelle habitation détruite", a écrit sur Twitter la préfecture de Nouvelle-Aquitaine à propos de ce nouveau sinistre dans un département déjà touché par des feux majeurs cet été (près de 30.000 hectares brûlés à La Teste-de-Buch et Landiras).

Le porte-parole de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France, Eric Brocardi, a exprimé "un peu d'optimisme" mercredi matin sur franceinfo, tout en ajoutant: "On a affaire à un feu qui perdure dans le temps". A une semaine du congrès national des sapeurs-pompiers à Nancy, il a également appelé à se poser la question du positionnement "des moyens aériens et des moyens terrestres, comme les camions citernes feux de forêt, (qui) étaient principalement l'armement du sud de la France et permettaient de rayonner sur le pourtour méditerranéen" face à une menace qui concerne désormais "l'ensemble du territoire".

Trois Canadair, deux Dash et trois hélicoptères bombardiers d'eau devaient reprendre leurs rotations mercredi matin à Saumos pour tenter de maîtriser les flammes, en appui de plus de 900 pompiers mobilisés, venus de l'ensemble du territoire national. L'incendie a brûlé quatre habitations, même si ce bilan pourrait être "peut-être moins important" selon la préfète de Gironde Fabienne Buccio, et 840 personnes ont dû être évacuées lundi et mardi à Saumos et dans la commune voisine de Sainte-Hélène, dans cette zone du sud du Médoc, située entre la station balnéaire de Lacanau, sur la côte Atlantique, et l'agglomération bordelaise.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions