07/09 13:02

Bertrand Renard et Arielle Boulin-Prat reviennent sur leur éviction du jeu "Des chiffres et des lettres": "C’était un coup de tonnerre dans un ciel serein. Que va-t-il advenir de nous, de nos revenus ?" - VIDEO

Hier soir, Bertrand Renard et Arielle Boulin-Prat étaient les invités de "Quotidien" sur TMC pour revenir sur leur éviction du célèbre jeu de France 3 "Des chiffres et des lettres".

"C’était un coup de tonnerre dans un ciel serein. Nos audiences étaient très bonnes depuis le Covid. On nous a annoncés que l’émission était reléguée le week-end. Ca nous a fait un choc parce qu’on s’est dit : on n’a pas mérité ça ! Au bout d’un moment, on passe de 5 émissions à 2 émissions. Nous étions payés à l’émission. Que va-t-il advenir de nous, de nos revenus ? Ils nous ont répondu qu’ils n’avaient pas réfléchi à ça", a déclaré Arielle Boulin-Prat.

Et d'ajouter : "Concrètement, on perdait, du jour au lendemain, 75% de nos revenus. On ne gagne pas 10.000 euros par mois, on n’est pas les mieux payés du PAF. Ils nous ont dit ‘on peut descendre à 60%’, mais on ne fera pas mieux". Bertrand Renard a précisé "je n’existe pas dans l’organigramme de France Télévisions depuis 47 ans".

"Nous ne sommes pas intégrés, nous avons jamais été intégrés. On n’a jamais signé de CDI. On avait demandé un CDI", a-t-il poursuivi. Yann Barthès les a notamment interrogés pour savoir comment ont réagi Laurent Romejko, l'animateur, et Patrice Laffont, le producteur, à leur départ. "Ils étaient un peu effondrés, un peu attristés, un peu désolés", confient-ils.

Bertrand Renard et Arielle Boulin-Prat apparaîtront pour la dernière fois à l'antenne le week-end du 10-11 septembre, lors de la diffusion des derniers numéros enregistrés avec eux, et seront remplacés à l'écran par leurs successeurs à partir du 17 septembre. L'animateur principal du jeu diffusé sur France 3, Laurent Romejko, continuera à occuper ce rôle qu'il tient depuis 1992. La saison qui s'ouvre marque une révolution pour l'émission: auparavant quotidienne, elle ne sera désormais plus diffusée que le week-end, à 17H15.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de cmpinbot
7/septembre/2022 - 21h42

et la retraite non????????

Portrait de Bigpower
7/septembre/2022 - 17h07

Bienvenue dans la vraie vie !    smiley

Portrait de bozo75
7/septembre/2022 - 15h57

Avec l'âge qu'ils ont je pense qu'ils pourraient prétendre à la retraite 

Portrait de Ré64
7/septembre/2022 - 15h51

Non mais ils se foutent de la gueule de qui ces deux là.......... en bossant 40 jours par an, ils arrivent à vivre donc apparemment le salaire était conséquent.

Et vous comptiez rester jusqu'à quand à la télé, il n'y a pas assez d’Éveline DHELIAT et ces 74 ans, vous voulez faire un concours de celui qui reste le plus longtemps en place.

Donc j'en déduit que vous n'avez rien placé pour vos vieux jours !!! le compte n'est pas bon !!!!

 

Portrait de mercibernard
7/septembre/2022 - 14h53

bonjour a tous

mais dites- moi, à 67 et 68 ans,  n'est- il pas l'heure de prendre une retraite bien méritée ?Je crois que actuellement,  les gens qui ont travaillés toute leur vie ne veulent pas partir après 62 ans ......

Portrait de MICMAH458
7/septembre/2022 - 13h23

Ils ont fait + de 35 ans en CDD et cela ne leur a jamais posé le moindre problème.  Et maintenant, au lieu de faire 5 émissions, ils n'en ont plus que 2 mais ils voudraient quand même toucher la même chose.  Qu'ils aillent voir dans le privé comment ça se passe.  J'ajoute qu'ils ne disent jamais combien ils étaient payés, et je crois qu'on serait très surpris, étant donné la cadence de travail assez cool dont ils ont profité toute leur vie (comme dit delors757178 ci-dessous, cela devrait présenter 2 ou 3 mois de travail grand maximum par an, et j'en connais beaucoup qui auraient bien pris leurs places).

Portrait de namaste2271
7/septembre/2022 - 13h20

Au lieu de se plaindre, elle devrait se réjouir d'avoir passer autant d'années á la télévision.

Elle devait s'attendre á la fin de l'émission ou du moins s'y préparer aprés autant d'années ..

Quand elle parle de sa perte de revenu. C'est une blague quand on pense á la quantité de gens qui perdent leur emploi ou qui ont du mal á trouver un emploi. En fait cette dame est une privilégiée!