06/09 16:02

Le leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon annonce vouloir être "remplacé" dans la perspective de la prochaine élection présidentielle

"Je souhaite être remplacé" dans la perspective de la prochaine présidentielle, a indiqué Jean-Luc Mélenchon dans un entretien au site Reporterre mis en ligne, assurant que sa "tâche est de terminer (son) travail intellectuel". "Je souhaite être remplacé", a répondu le leader de La France insoumise (LFI) à une question sur ses intentions pour la présidentielle. "Oui, c'est ça, en 2027, et pourquoi pas en 2056. Vous savez, vous, où vous serez demain matin ? Nous sommes tous mortels, cher ami, et à partir d'un certain âge, la probabilité augmente", a-t-il ajouté.

"Je voudrais qu'on arrête de me bassiner avec ça. Je ne suis pas candidat à la candidature permanente. Je l'ai fait déjà trois fois, parce que la nécessité commandait", a insisté l'ancien candidat qui "n'aspire pas à renouveler sans cesse le même rôle".

"Et à l'avenir, j'ai une tâche : j'ai formulé pour la première fois une théorie d'ensemble qui nous permet la synthèse entre l’écologie politique, l'héritage du socialisme historique, le républicanisme, et ça s'appelle la théorie de l'ère du peuple et de la révolution citoyenne. Ma tâche est de terminer ce travail intellectuel", a précisé l'ancien député des Bouches-du-Rhône.

Concernant sa succession, Jean-Luc Mélenchon met en garde : "Le premier qui déclenche une guerre civile (au sein du mouvement, NDLR), il aura affaire à moi".

"Il y a toujours des bonnes raisons pour déclencher des guerres… Mais voilà ma consigne : faites-vous aimer. Celui ou celle qui sera le plus aimé du grand nombre, vous verrez que cela vous paraîtra naturel de dire : 'Allez, vas-y !'", a-t-il expliqué.

"Alors, pour ce qui concerne la suite des candidatures à l'élection présidentielle, craignez plutôt le trop plein que le trop vide. Donc ça va se faire", a ajouté celui qui a terminé troisième de la présidentielle (22%) au printemps, avant d'unir la gauche derrière LFI aux législatives dans la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes).

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Sarthois
7/septembre/2022 - 02h26
bozo75 a écrit :

Sa disparition de la vie publique serait en tout cas bénéfique mais dans ce parti d'extrémistes révolutionnaire , pas 1 pour remplacer l'autre , 

Tellement d'accord avec vous... et quand il dit que son successeur devra se faire aimer... c'est pas possible pour un menbre de LFI.

Portrait de - - Hugo Drax - -
6/septembre/2022 - 21h14

Ne vous réjouissez pas trop vite, il sera surement remplacé par une autre taupe qui sabotera aussi délibérément les idées sociale avec de l'islamo-gauchisme et du progressisme fou.

 

Portrait de Azrael68
6/septembre/2022 - 21h12 - depuis l'application mobile

Alléluia !! Si il pouvait se retirer complètement de la vie politique et emmener avec son parti de merde , se serai formidable !

Portrait de Vosegus
6/septembre/2022 - 18h00
Roux et fier de l'être a écrit :

Je ne résiste pas à l'envie de copier-coller l'article d'un blog participatif :

Le Líder Máximo de la révolution islamo-bolivarienne écolo-woke a brillé de mille feux à la sortie d’un de ses rassemblements sectaires à Lille sur le thème de l’Apocalypse climatique.

La grosse Jeep yankee qui va bien, avec chauffeur, sous la protection de sa garde d’hommes-soja.

Les gogos de la NUPES s’en foutent, ils sont à genoux devant le gourou.

C’est une tradition bien établie dans toutes les républiques communistes. La nomenklatura vit l’American Way of Life tandis que les masses communisées meurent de faim.

Ben oui ! Comme aux temps bénis de Staline, Tito, Mao, Ceausescu et ses grands amis Castro et Chavez.

Portrait de Titoon
6/septembre/2022 - 16h38

Cela ressemble fortement à un énième coup de communication du leader Minimo.

Reste a voir ci cela n'est pas doublé d'une tentative de nettoyage des futurs opposants, de l'autre coté du spectre politique, il y en a une autre très forte pour ça...

Portrait de bozo75
6/septembre/2022 - 16h09

Sa disparition de la vie publique serait en tout cas bénéfique mais dans ce parti d'extrémistes révolutionnaire , pas 1 pour remplacer l'autre ,