17/08 14:02

L'ancienne ministre Emmanuelle Wargon a été formellement nommée à la tête de la Commission de régulation de l'énergie par le président Emmanuel Macron

L'ancienne ministre Emmanuelle Wargon a été formellement nommée à la tête de la Commission de régulation de l'énergie (CRE) par le président Emmanuel Macron, selon un décret paru mercredi, l'opposition d'une majorité de parlementaires ayant été insuffisante pour bloquer cette nomination. "Par décret du Président de la République en date du 16 août 2022, Mme Emmanuelle Wargon est nommée présidente de la Commission de régulation de l'énergie", indique le bref texte paru au Journal officiel.

Mme Wargon avait été proposée en juillet par l’Élysée pour présider la CRE, l'autorité indépendante chargée de garantir le bon fonctionnement des marchés français de l'énergie "au bénéfice du consommateur", une mission d'autant plus importante avec la crise sur les marchés internationaux. C'est cette commission qui propose les tarifs réglementés du gaz et de l'électricité en France. Elle est nommée "pour un mandat de six ans non renouvelable", précise la CRE dans un communiqué. Mme Wargon remplace Jean-François Carenco, devenu ministre délégué aux Outre-mer.

Les parlementaires s'étaient début août majoritairement exprimés contre son arrivée à la tête du régulateur de l'énergie, mais n'avaient pas réuni la majorité qualifiée nécessaire pour faire capoter cette nomination souhaitée par l’Élysée. Mme Wargon avait recueilli au total 43 voix pour et 48 contre sa nomination au sein des deux chambres. Selon la Constitution, les parlementaires doivent toutefois réunir "au moins trois cinquièmes des suffrages exprimés" pour s'opposer à une nomination proposée par le président.

Emmanuelle Wargon, 51 ans, a été pendant le dernier quinquennat secrétaire d’État à l'Ecologie (2018-2020), puis ministre du Logement (2020-2022). Candidate aux législatives dans le Val-de-Marne en juin, elle avait été battue au premier tour. Lors de ses auditions devant les parlementaires, elle les a assurés de son indépendance. "Cette nomination m'honore et me conduit à tourner la page de la politique. Conformément à l'engagement pris pendant les auditions parlementaires, j'exercerai mon mandat en toute indépendance, au service des Français", a-t-elle déclaré, citée dans le communiqué de la CRE.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de gros ours
18/août/2022 - 10h19

Emmanuelle Wargon  est une haute fonctionnairereprésentante d'intérêts et femme politique française. Donc lobbyiste industriel et ancienne ministre de macron, nommée par le même macron a la tete d'une autorite INDEPENDANTE. Dois je rire ou pleurer.smiley

Portrait de COLIN33
17/août/2022 - 15h45 - depuis l'application mobile

Si ils où elles ont quittés le gouvernement, on les retrouve partout, les amis de mes amis.......

Portrait de MICMAH458
17/août/2022 - 16h48

Je constate que notre président adoré travaille même pendant ses vacances : entre deux séances de jet-ski, il trouve quand même le temps de placer ses ami(e)s, et surtout les battus aux élections montrant que les gens ne veulent plus de ces incompétents, à des postes hautement rémunérés.

Merci manu, merci manu, quel plaisir d'avoir travaillé pour toi, tu ne nous oublies pas (à fredonner sur la musique des Charlot et justement, Charlot, comme cela va bien avec ce gouvernement).  Le monde d'"avant lui", finalement.

Portrait de Friizeenn
17/août/2022 - 15h35

Encore une autre bonne à rien de recasée.

Portrait de mbagnick
17/août/2022 - 15h09

Et 15000€ par mois facile! Voilà où part nos impôts quand nos écoles et nos hôpitaux s'effondrent… (Il y a des milliers EW placée comme ça)