07/08 14:37

Coronavirus : Testé négatif une seconde fois, le Président Joe Biden met fin à son isolement et quitte la Maison Blanche pour se rendre au bord de la mer

Testé négatif une seconde fois, le Président Joe Biden met fin à son isolement. Il l'a annoncé lui-même alors qu'il quittait la Maison Blanche pour la première fois pour se rendre à sa maison de vacances en bord de mer.

La Maison Blanche annonçait hier  que Joe Biden était  (enfin) testé négatif  mais il va rester à l'isolement dans l'attente dans deuxième test négatif. Le président américain Joe Biden avait de nouveau été testé positif au  Covid-19 samedi dernier sans ressentir de symptômes, et va retourner à l’isolement pour « protéger » son entourage, avait annoncé son médecin personnel dans une lettre diffusée par la Maison Blanche.

D’abord testé positif le 21 juillet 2022, le président américain Joe Biden a respecté une première période d’isolement le temps de se soigner, traité avec l’antiviral Paxlovid. Testé négatif chaque jour depuis le mardi 26 juillet, il est cependant réapparu positif au Covid-19 ce samedi 30 juillet, à la surprise des médecins de la Maison Blanche.

S’il ne souffre d’aucun symptôme, le président de 79 ans avait de nouveau été placé à l’isolement et a dû annuler ses déplacements prévus dans le Delaware puis mardi dans le Michigan. Le médecin de la Maison Blanche, Kevin O’Connor, a déclaré que ce test positif serait un « rebond » de positivité, visible chez certains malades du Covid. 

« Je n’ai pas de symptômes mais je vais m’isoler pour la sécurité de tous ceux qui m’entourent. Je suis toujours au travail et je reprendrai bientôt la route », a déclaré le président sur son compte Twitter.

Pas de symptômes, mais une seconde positivité en l’espace de 10 jours, séparée d’une période de tests négatifs.  président américain l’affirme lui-même : « cela arrive à une minorité de personnes ». Et c’est bien ce que confirme de Dr O’Connor dans le communiqué publié par la Maison Blanche pour évoquer l’état de santé du président américain ce samedi. « Conscients d’une potentielle positivité de rebond observée chez un faible pourcentage de patients traités au Paxlovid, le président a augmenté sa fréquence de tests, à la fois pour protéger les gens qui l’entourent et pour assurer une détection rapide de toute réplication virale », explique le médecin.

Ailleurs sur le web

Vos réactions