04/08/2022 12:10

Lutte contre l'homophobie: Un "ambassadeur aux droits LGBT+" sera nommé "avant la fin de l'année", annonce la Première ministre Elisabeth Borne - VIDEO

La Première ministre, Elisabeth Borne, a annoncé jeudi qu’un « ambassadeur aux droits LGBT" » serait nommé « avant la fin de l’année » ainsi que « la création d’un fonds de trois millions d’euros pour créer dix nouveaux centres LGBT" », en plus des 35 existants. La cheffe du gouvernement s’est exprimée lors d’une visite du centre LGBT+ (lesbien, gay, bi, trans) d’Orléans, à l’occasion du quarantième anniversaire de l’abrogation des discriminations entre les relations hétérosexuelles et homosexuelles introduites dans le Code pénal par le régime de Vichy.

Cet ambassadeur « coordonnera l’action du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères pour la protection contre les discriminations et la promotion des droits LGBT" et portera la voix de la France », a indiqué Mme Borne, notamment pour défendre « la dépénalisation universelle de l’homosexualité et de la transidentité ».

La Première ministre a par ailleurs salué « le travail exemplaire des associations et des centres LGBT" », « points d’entrée identifiables et accessibles pour de nombreuses personnes qui ne savent pas vers qui se tourner » et qui, l’année dernière, « ont aidé près de 6.000 personnes partout dans notre pays ».

Le fonds de trois millions d’euros doit permettre la création de dix nouveaux centres, afin qu’il y ait au moins deux centres dans chaque région de l’Hexagone et un centre au moins dans chaque région d’outre-mer. « La bataille des mentalités n’est pas encore gagnée », a mis en garde Elisabeth Borne, relevant que « la haine anti-LGBT+ continue à exclure, blesser et même parfois tuer ».

Interrogée sur la ministre Caroline Cayeux, qui avait provoqué un tollé mi-juillet, notamment pour avoir désigné les homosexuels par la formule « ces gens-là », la cheffe du gouvernement a déploré « des expressions blessantes » mais a martelé qu’il n’y avait « aucune ambiguïté sur l’engagement de tous les membres de (son) gouvernement, qui portent la même vision d’une société progressiste ».

A propos d’une proposition de loi portée par le sénateur PS Hussein Bourgi qui demande réparation pour les personnes condamnées pour homosexualité entre 1942 et 1982, la Première ministre a dit qu’elle « l’entendait » et qu’elle allait la « regarder ».

« Ça n’est pas un sujet simple de savoir comment on répare des blessures qui ont pu être apportées en raison de discrimination », a-t-elle fait observer, en considérant « important, déjà, d’acter que l’introduction de discrimination dans le droit avait été une faute, et de saluer et de commémorer l’abrogation de ces dispositions ».

Le régime de Vichy avait introduit une discrimination entre les relations hétérosexuelles - la majorité sexuelle étant alors fixée à 15 ans - et homosexuelles, pénalisées si l’un des partenaires était mineur (à l’époque, 21 ans). La discrimination était restée en vigueur lors de l’abaissement de la majorité à 18 ans en 1974, avant que la gauche ne l’abroge en 1982 et n’aligne la majorité sexuelle à 15 ans, quel que soit le sexe des partenaires.

 

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de tobian
5/août/2022 - 14h27

   Les droits des LGBT? Ils ont donc des droits que n'ont pas les hétéro?

Portrait de Constrictor
5/août/2022 - 02h02

Quand on voit le nombre de personnes insultées, harcelées sur les réseaux sociaux parce que homo, trans, LGBT+ et même celles et ceux qui ont une relation avec ces derniers. On se dit clairement que ces harceleurs ne tournent pas rond dans leur tête.

Portrait de Jean Pull
5/août/2022 - 01h19

Cool, j'ai une liste d'embassadeurs pour les droits de plein d'autres minorités qui ont été oubliées.

Portrait de COLIN33
4/août/2022 - 19h39 - depuis l'application mobile

Peut-être un moyen de recaser Mme Cayeux ???

Portrait de Vosegus
4/août/2022 - 18h55

Encore un truc pour placer des amis et les rémunérer  aux frais des contribuables. 

Portrait de Favie500
4/août/2022 - 17h57

On n'a pas autre chose à faire que nommer un ambassadeur des minorités qui va nous compter encore un pognon dingue.

Portrait de Yanik65
4/août/2022 - 13h43

Mais ils nous cassent tellement les co*illes bordel ...

"Tellement, tellement susceptibles // Pour prouver que t’es pas homophobe, faudra bientôt que tu suces des types"

Portrait de COLIN33
4/août/2022 - 13h43 - depuis l'application mobile

Je propose Chalencon.....

Portrait de Titoon
4/août/2022 - 13h14

Encore un truc qui va nous couter de l'argent et emmerder son monde pour exister afin de satisfaire le lobby ouin-ouin du moment.

Le wokisme en marche.

 

Portrait de YVESM
4/août/2022 - 12h52

...